Stratégie tournoi : Vanessa Rousso adapte son jeu aux 'donkaments' (Event 3 des WSOP)

stratégie tournoi vanessa rousso

Même pour les joueurs de poker professionnels, naviguer à travers les fields énormes des tournois de NLHE à faible buy-in s'apparente souvent à une ballade dans un champ de mines. Pour avoir une chance de gagner ces 'donkaments', il faut donc ajuster son jeu. Vanessa Rousso a accepté de parler avec PokerNews d'une main qu'elle a récemment jouée avec une stratégie différente de son jeu standard. Ca s'est passé durant le Jour 1A de l'Event 3 des WSOP 2010, un tournoi de NLHE à 1.000$ de buy-in qui a attiré 4.345 participants.

Stratégie pré-flop

- PokerNews : Lorsque cette main a eu lieu, à quel niveau se situaient les blindes et quelle est ta stratégie pré-flop de base dans ce genre de tournois ?

- Vanessa Rousso : les blindes étaient à 75-150. A ce moment du tournoi, avant l'apparition des antes, j'ai un éventail de mains de départ pré-flop assez large tant que mon stack est au-dessus de la moyenne et que j'ai la position, surtout dans un tournoi à faible buy-in comme celui-ci. Tout simplement parce que je crois avoir un 'edge' sur la majorité des joueurs à la table et que j'ai donc envie de m'impliquer dans beaucoup de mains pour profiter de cet avantage. Je vais me montrer un peu plus 'expérimentale' que d'habitude dans mon choix des mains avec lesquelles je vais payer une relance adverse, par exemple. Je le fais parce que a) les blindes sont encore assez basses et ça ne coûte pas très cher, et b) mon stack se situe au-dessus de la moyenne avec un field très faible.

Dans cette main, donc, un joueur très serré et facilement lisible relance en milieu de parole. Un joueur à ma droite paie et la parole me revient, alors que je suis au bouton avec As-Quatre de coeur. Je paie aussi et le big blind fait de même. Nous sommes quatre à aller voir le flop, qui affiche hauteur Dix, tout à coeur. je viens de flopper la couleur max. Le big blind mise et le joueur très serré, qui était le relanceur pré-flop, relance à nouveau. Fort. A ce moment, sa relance équivaut à à peu près 7% de son tapis. je fais un calcul rapide et me rends compte que s'il mise le pot au turn, je vais sans doute pouvoir le destacker complètement.

Réduire la variance en 'donkament'

- PN : Sur quel type de mains est-ce que tu le places à ce moment-là ?

- VR : Pour lui, miser aussi fort voulait sans doute dire qu'il avait un brelan ou une overpaire. Bon, il est évidemment impossible qu'il ait les As avec l'As de coeur puisque c'est moi qui l'ai. Il est peut-être déjà quasiment mort avec juste une overpaire qui ne lui laisserait que deux cartes consécutives pour s'en sortir mais je pense vraiment qu'il a une main encore plus forte que ça. Le joueur à ma droite se couche et je me contente d'égaliser sa relance. Je voulais être sûr que le tableau n'allait pas apporter une doublette au turn.

C'est quelque chose que je fais pour réduire la variance. La plupart du temps, avec de grosses mains dans des fields aussi peuplés, je vais faire mon move au turn plutôt que sur le flop. Pour survivre à des gros fields, il faut commencer par survivre plusieurs fois à des situations où vous êtes favori à 70%. Le truc c'est que, même si vous êtes favori à 70%, trois fois sur dix vous allez perdre le coup. Même si vous êtes confortablement devant, dans des 60/40 ou dans des 70/30, vous pouvez réduire votre variance de moitié en n'engageant votre argent qu'au turn. C'est pour ça que je n'ai pas relancé au flop. Pour réduire la variance.

Variance VS Protection

- PN : Et que penses-tu du concept de “protéger sa main”? Est-il trop utilisé à ton avis ? Pourquoi est-ce qu'il ne s'applique pas dans cette situation ?

- VR : Mon analyse, c'est que soit ce type était déjà 'drawing gead' soit il avait besoin d'une doublette au tableau pour s'en sortir. Mais, en me basant sur son pattern de mise, je me suis dit qu'il y avait peu de chances pour qu'il couche sa main. Je voulais donc commencer par voir le turn, puis ré-évaluer en fonction de ce qu'il allait faire et de ce qui tombait au turn. Contre un field composé de joueurs coriaces, vous allez peut-être devoir prendre plus de risques et essayer de protéger votre main. Mais contre des joueurs faibles comme on en trouve à la pelle dans un tournoi à 1.000$, je pense qu'il est plus important de réduire la variance et de garder les pots petits. Je ne m'implique pas souvent dans de très gros coups et uniquement dans des situations où il y a très peu de chances que je me prenne un 'bad beat'. Et puis j'avais trop de jetons pour me permettre de sur-relancer. S'il m'envoie un '4-bet' et que je pars à tapis, on joue un 60/40 où il peut s'en sortir avec une doublette qui lui fait full ou carré. Plutôt que d'être favorite à 60% seulement, je préfère attendre jusqu'au turn et être favorite à 80%. En tout cas, c'est ma philosophie.

Flopper un brelan sur un tableau monocolore

- PN : Alors, qu'est-ce qui s'est passé au turn ?

- VR : Une brique. Voilà un autre point qui me semble très éclairant. En se basant sur mes actions précédentes, où j'ai callé une mise et une relance, il devrait être assez évident que j'ai floppé une couleur ou au moins un tirage couleur max. A ce point du déroulement du coup, ce sont les deux seules mains vraiment réalistes dans ma range. Il mise le pot sur le turn et je le sur-relance à tapis. Il paie instantanément. Tu vois, après que je sois parti à tapis, il aurait encore pu se coucher et conserver un tapis convenable. Ou bien, il aurait pu se contenter de checker le turn plutôt que de miser et de trop s'impliquer dans le coup. S'il checke, il peut derrière payer une mise de ma part à hauteur du pot, voir la rivière et ré-évaluer. En se couchant au besoin. Mais jouer la main comme il l'a fait l'a forcé à impliquer tous ses jetons. Une fois que je le relance à tapis, il n'y a aucune chance que je sois en train de bluffer. Je ne ferais pas ça avec un seul As de coeur. Dès le turn, il aurait dû savoir que j'avais la couleur.

En fait, il a un brelan de Dix, qui est une main qu'on a de la peine à coucher parce que, même dominé au turn, on a encore 20% de chance de s'en sortir. Mais il aurait pu utiliser une stratégie moins risquée en se contentant de checker puis de caller au turn. Je ne pense pas qu'il était obligé de jouer son tournoi sur cette main. Mais bon, ça a bien arrangé mes affaires rires]. C'est ça la leçon à retenir. Même si vous avez un brelan sur un tableau monocolore comme celui-là, lorsqu'il y a beaucoup de joueurs au flop, vous devriez gardez à l'esprit qu'il y a des chances pour que votre main soit derrière. En cas de résistance, votre adversaire a la couleur dans 75% des cas ou un tirage couleur dans les 25% restants. Dans ce spot, pourquoi ne pas checker ? Si un coeur tombe à la rivière et que vous avez laissé l'As de coeur s'aventurer jusque là, et bien c'est pas de chance mais ça n'arrivera pas très souvent. Et dans 75% des cas, vous aurez sauvé votre peau parce que vous étiez battu.

De gros folds aux WSOP

- PN : Si le tableau avait apporté une doublette au turn et qu'il avait mise à hauteur du pot, tu aurais couché ta main ?

- VR : Oui. J'aurais su dès ce moment là que ma main était derrière. Parfois, vous avez une bonne lecture sur votre adversaire. Lorsqu'il a fait sa relance pré-flop, j'étais convaincue qu'il avait une overpaire sans coeur ou un brelan. S'il mise le pot au turn, je suis donc prête à me coucher.

Rousso a terminé le Jour 1A de l'Event 3 avec un stack légèrement supérieur à la moyenne. Elle est actuellement occupée à disputer le Day 2 de ce tournoi. Avant que la partie ne reprenne, elle s'est rapidement confiée (en anglais) à notre équipe de reporters :

Tournois Gratuits PokerNews

> Le 20 juin sur Everest Poker (19h30 heure France), un satellite online gratuit "PokerNews SPT FR." offrira un un ticket à 1100€ + 1000$ pour les frais de transport/logement pour le tournoi live du Spanish Poker Tour Castellon à 150.000€ de prix qui se tiendra du 20 au 22 Août 2010.
Eligibilité : télécharger Everest Poker sur Pokernews, effectuer un premier dépôt et collecter 50 points joueurs. Bonne chance aux tables.

Name Surname
Kristy Arnett

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus