EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Statégie - Stud Poker : jouer plus gros ? (I)

Statégie - Stud Poker : jouer plus gros ? (I) 0001

Je me suis rendu l'autre jour au casino Cherokee près de la ville de Tulsa dans l'Oklahoma aux Etats-Unis. Je voulais participer à quelques tournois préliminaires du Scotty Nguyen Poker Challenge II. Le tournoi qui m'intéressait le plus était le $120 7-card Stud. Mais j'étais également prêt à me joindre aux parties annexes tout comme des rencontres No Limit.

Une question me fut soumise alors que je jouais un Low Limit Stud en attendant l'amorce d'une partie plus importante. C'est une interrogation qui doit travailler pratiquement tous les joueurs de Low Limit à un moment ou à un autre de leur pratique.

Le jeu dans lequel j'étais impliqué était un «$1-5 no ante spread limit». C'est la forme de Stud la plus commune de nos jours - celle que proposent les casinos lorsqu'ils n'en proposent qu'une. Le seul endroit où l'on ne le trouve pas énormément est l'Internet - où on lui préfère le Limit Sud (quelques uns sont aussi bas que le $.02/.04). Mais dans les salles de poker hors ligne («brick and mortar rooms» comme disent les anglophones), c'est le $1-5 qui est le plus communément proposé.

Au Cherokee justement, c'était tout ce qu'ils proposaient. Et honnêtement, c'est un jeu terrible pour le joueur. Comme d'habitude, l'enchère obligatoire était d'un dollar. Seuls deux-trois personnes restaient dans le jeu. Certains allaient occasionnellement surenchérir. Ils seraient suivis et inévitablement joueraient Parole - parfois sur la Rivière. Certains miseraient 2 ou 3 dollars et le joueur en face de lui jetterait ses cartes - ou parfois suivrait. Il n'y a pas toujours de la surenchère. Mais cela arrive souvent. Les pots sont souvent de 11$ ou tout comme. La Maison se sert de 2$ sur le pot. Le joueur donne poliment 1$. Pour un investissement de 4 à 6 dollars, il doit se considérer heureux de gagner au final 5 dollars supplémentaires. Pas très excitant.

J'ai quitté la table après environ 30 minutes pour m'asseoir à une table No Limit Hold'em. J'aurais préféré un Stud plus important, mais c'était tout ce qu'ils avaient. J'ai donc opté pour le Hold'em. Alors que je quittais la table, l'un des joueurs les plus jeunes (il avait à peine 60 ans, pas plus) me demanda si nous pouvions parler quelques instants. J'en fut fort aise.

« Comment faire pour savoir si je suis prêt pour des jeux plus importants? » me demanda-t-il. « Je gagne souvent en $1-5 et je pense être bon pour le $5/10, voir le $10/20 » ajouta-t-il. Franchement, je ne savais pas comment il allait progresser dans les casinos, mais je lui ai donné une réponse tout de même. Il venait peut-être de la côte Est où l'on joue généralement en ligne. Peut-être aussi qu'il pourrait convaincre plus tard la Maison de mettre en place un jeu plus gros (où les prélèvements sous forme de pourcentage sur les gains sont moins sont moins gourmands.

Je vais vous dire ce que je lui ai répondu.

La décision de participer à des jeux plus importants devrait se baser sur trois facteurs - chacun des critères pris seuls peuvent être suffisants pour élever le niveau. Les voici : bankroll, capacité à gagner et psychologie. Passons en revue chaque de ces points.

Bankroll

: la question de votre Bankroll doit être pris sérieusement en considération. Si vous voulez assumer un jeu dont les limites sont plus importantes, vous devez avoir le capital adéquat. A combien doit-il se monter ? Cela dépend grandement de quel type de joueur vous êtes et de quel jeu vous pratiquez. J'aime en règle générale avoir 250 fois le Big Blind du jeu que je m'apprête à aborder. Ainsi, pour un $10/20, le capital doit se monter à 5.000$. Pour un $5/10, ce sera 2.500$. Ce capital est là spécifiquement pour que je puisse jouer au poker - ce n'est pas de l'argent que je prélèverait sur mon les économies familiales ou sur mon compte courant.

Ceci étant dit, vous pourrez ne pas avoir de Bankroll pour commencer à jouer à un plus haut niveau. Tout ce dont vous aurez parfois besoin se résumera à Buy-In minimum - qui est souvent de seulement dix fois les petites mises dans les jeux les plus bas et dix fois la plus grosse mise dans les grosses parties.

Y aller le couteau entre les dents, c'est votre truc - juste pour vois comment vous vous débrouillez. Il y a une certaine logique là dedans tôt ou tard. Se jeter à l'eau, même pour un moment très bref, aide à dépasser la mysticisme qui entoure les jeux plus importants. Cela aide aussi le joueur franchir le pas dès que son pactole semble suffisant. J'insiste tout de même sur le fait d'avoir au moins dix fois le Big Blind. Si vous n'y réussissez pas, alors patientez jusqu'à ce que vous y arriviez.

NDR : Titan Poker propose de belles petites parties No Limit

Suite de l'article

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?