EN DIRECTEvents
World Series of Poker Europe Triton Super High Roller Series Macau

WSOP 2017: Construire son programme sans se ruiner

  • Ashley Adams avec Matthieu SustracAshley Adams avec Matthieu Sustrac
WSOP 2017: Construire son programme sans se ruiner 0001
Partagez moi
  • Vous vous rendez à Las Vegas pour la première fois ? Voici quelques conseils pour choisir les bons tournois pour votre budget...

La dernière Table Finale du Main Event du World Series of Poker vous a donné envie de vous rendre à Las Vegas pour goûter à l'atmosphère des WSOP ? Nous vous aidons à transformer le rêve en réalité en vous présentant les différentes options que proposent les championnats du monde de la discipline durant l'été 2017...

Le tournoi qui fait rêver c'est le Main Event à 10 000$... mais 73 autres tournois décernent un bracelet et ne coûtent pas tous aussi cher. Le rêve d'une Marseillaise sans se ruiner est donc accessible. L'organisation propose aussi 4 tournois quotidiens plus accessibles à un portefeuille moyen (les Daily Deepstacks qui n'octroient pas de bracelet entre 135 et 365$, ndlr) de nombreux satellites et du cash-game du 30 mai au 17 juillet.

Les joueurs à la bankroll illimitée se laisseront peut être tenter par le High Roller for One Drop à 111 111$ tandis que ceux qui ont un budget ont de multiples options pour se faire plaisir.

Les Satellites sont un bon moyen de limiter les frais avec deux formats. Le SNG à une table de 10 joueurs (celui à 125$ avec un siège pour un WSOP 1000$ par exemple, ndlr) est un format très populaire. Les joueurs placent souvent un last-longer entre eux histoire d'augmenter le prizepool winner-take-all sans faire augmenter le rake. L'autre format est le "mega" satellite où plusieurs tables sont ouvertes pour plus de tickets (10% du field obtient généralement un ticket pour un WSOP, ndlr), parfois il est même possible de jouer un satellite accordant un ticket pour un satellite avec un tournoi cible au buy-in très élevé (comme le One Drop ou les WSOP Championship à 10.000$, ndlr).

L'offre est très importante au Rio durant les 49 jours du festival, pour ne pas se noyer dedans et y laisser ses économies, se poser les bonnes questions est donc primordial. Cela vous permettra aussi de penser à vous enregistrer à l'avance et d'éviter les inévitables queues du Rio...

1. Combien de temps venez-vous?

Si vous n'avez qu'un week-end à Sin City, les tournois récompensant le vainqueur d'un bracelet WSOP ne sont pas pour vous puisqu'ils sont généralement d'une durée de trois jours. Les Daily Deepstacks seront l'alternative idéale puisque le 365$ s'étale par exemple sur une grosse demi journée et permet à son vainqueur de repartir avec un billet de 30 000$ environ !

Si votre séjour est plus long, vos options se démultiplient.

2. Combien d'argent avez-vous à mettre dans le poker?

Si vous avez 10 000$ tout juste, vous n'avez peut être pas envie de tout mettre directement sur le Main Event à 10 000$ ! Pensez à payer le billet d'avion vers Las Vegas et la chambre avant de vous enflammer. Un budget pour les burgers est aussi une bonne idée...

Côté poker, n'oubliez pas que les satellites peuvent vous permettre de disputer des tournois magnifiques. Les WSOP proposent aussi quelques épreuves où l'entrée ne coûte que quelques billets de 100$, des tournois où Daniel Negreanu et les stars du jeu participent aussi.

3. Quand serez-vous à Las Vegas?

Peu de joueurs sont sur place durant tout le festival. Avec 49 jours d'action et deux nouveaux WSOP qui débutent chaque jour, attention au burnout ! Si vous n'êtes disponible que pour une semaine, il y aura pourtant des choix à faire vu l'offre gargantuesque du Rio.

Faites attention à la durée des tournois. Si vous rentrez chez vous le 19 juin pour assister à un meeting obligatoire, vous n'avez pas envie de vous inscrire à un tournoi qui débute le 17 et dont la Table Finale se déroule... le 19 juin. A moins que vous soyez du genre à utiliser vos gains pour changer votre billet d'avion et à dire adieu à votre patron, ce n'est probablement pas l'option la plus raisonnable.

4. Quels tournois voulez-vous jouer ?

La taille de votre bankroll et vos dates de départ et d'arrivée vont vous permettre de construire un programme. Si vous n'avez que 3000$ et une envie furieuse de ne jouer que du Pot Limit Omaha, c'est possible...

5. Avez-vous une solution de repli ?

Tout le monde vient à Las Vegas avec des rêves plein la tête et de grands objectifs. Ceux qui repartent avec des valises de billets et une breloque sont moins nombreux. Prévoir quelques activités pour s'évader du monde du jeu en cas de bad-run peut être une bonne chose, prévoir un petit break même en cas de run good infini n'est pas forcément non plus une mauvaise idée.

Le 30 juin débute par exemple un tournoi WSOP à 1500$. Vous allez peut être jouer trois jours de suite et encaisser un gain à 6 chiffres le 2 juillet... mais que ferez-vous si vous ne vous qualifiez pas pour le Jour 3 ? Et si vous sautez du satellite pour le 10 000$ que vous aviez planifié au cas ou ?

Réfléchir sereinement aux tournois qui vous font envie, et pas dans le feu de l'action notamment juste après avoir sauté d'un tournoi, devrait vous éviter d'engloutir votre bankroll du séjour sur un coup de tête. Il n'y a rien de pire que de venir pour 10 jours et de tout cramer lors des trois premiers !

Conclusion

La bonne démarche est de construire un plan de jeu prévisionnel autour du tournoi majeur que vous souhaitez jouer. Déterminez votre Main Event personnel et organisez-vous pour ne pas le rater en achetant le bon billet d'avion. Partagez votre bankroll en plusieurs petites enveloppes quotidiennes peut être un garde-fou et vous permettra probablement d'avoir de quoi jouer les événements prévus jusqu'à la fin du séjour.

Prévoir son budget à l'avance, amener assez de cash à Las Vegas et se tenir à ce que l'on a prévu de dépenser sont les clés d'un voyage réussi. Ne négligez pas de vérifier vos moyen de paiements afin de ne pas avoir de mauvaises surprises une fois sur place. Personnellement je n'utilise jamais ma carte bleue pour alimenter ma bankroll poker une fois sur place, ainsi je ne ramène jamais de pertes de jeu à la maison. What happens in Vegas stays in Vegas* !

*Ce qui se passe à Las Vegas reste à Las Vegas

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?