WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Les légendes du poker: Billy Baxter

Les légendes du poker: Billy Baxter 0001

Au cours de ma vie j'ai eu la chance de rencontrer et de parler avec une douzaine des meilleurs (à mon avis) joueurs de poker du vingtième siècle. Tous ces joueurs ont en commun un goût pour la compétition. Ils adorent la compétition, ils sont tous bien éduqués (au cours de leurs études à l'université ou via la dure école de la vie), et possèdent le mystérieux talent de savoir trouver la faille dans l'armure de leurs adversaires.

Les meilleurs joueurs du monde ne jouent pas seulement bien au poker, ils "créent la solution". Si je savais exactement comment ils font ça, je serai l'un des douze meilleurs joueurs également. Ce n'est pas mon cas. Cependant, je suis assez intelligent pour voir que certains joueurs sont vraiment capables d'être dans la tête de leurs adversaires. Ils trouvent un point faible, le mettent à jour au cour d'une situation donnée (une main en particulier ou la façon de jouer en générale d'un adversaire). Ils l'étudient minutieusement et ensuite s'en servent à leur avantage.

Ray Zee, un joueur fantastique qui planifie ses actions comme un joueur d'échec, dépense son énergie à deviner ce que ses adversaires pensent de lui, avant d'agir. Il a dit que la meilleure chose à faire était de trouver une partie ou une limit à laquelle on excellait et de l'exploiter au maximum. Les gars, cela ramène le poker à sa vraie place.

Même un joueur aussi cérébral que David Slansky admet qu'il veut jouer dans des parties où les joueurs sont plus faibles que lui. Dans le cas de David, cela signifie qu'il peut facilement jouer dans presque toutes les parties, mais les plus grands joueurs en sont là où ils sont en ayant joué contre les meilleurs du monde.

Billy Baxter est l'un de ces joueurs. Tout comme Bobby Baldwin et Amarillo Slim, Baxter débuta sa carrière dans les salles de billard. Il apprit la compétition, la pression et exploita le jeu au maximum. A l'âge de 16 ans (au milieu des années 50), il gagnait des milliers de dollars en jouant au billard, et ce ne fut pas toujours parce qu'il était meilleur que ses adversaires. Un joueur a besoin de savoir comment gagner (même si ce n'est pas le meilleur joueur) en trouvant cette faille dans l'armure de ses adversaires.

Comme bon nombre de joueurs du Sud des Etats Unis, Baxter avait la possibilité de trouver toute sorte de jeux d'argent dans sa ville natale d'Augusta, en Georgie. Il apprit à jouer au poker, et finança son poker pendant plus d'un an grâce aux revenus du billard. Finalement, son jeu au poker s'améliora au point que cela devint sa principale source de revenues.

Les années qui suivirent, Baxter se concentra sur le poker et les paris sportifs. Il posséda des parts puis devint l'unique propriétaire d'un casino du coin, le Paisley Club, il conduisit l'opération avec succès, jusqu'à ce que le sheriff le convint de concentrer son énergie sur les paris sportifs.

Bien qu'étant toujours resté un gentleman, Baxter apprit au cours des années à utiliser avec succès « la pression » pour vaincre ses adversaires. En tant que l'un des meilleurs joueurs de tout les temps de deuce-to-seven, il considère ce jeu comme nécessitant le plus de bluff comparé à n'importe quelle autre forme de poker. Même si un joueur aguerri d'Hold'Em doit savoir bluffer pour gagner, le deuce-to-seven est un jeu avec un seul tirage, et vous avez besoin de très bien connaître vos adversaires pour pouvoir prendre les bonnes décisions.

Au milieu des années 70, Baxter séjourna au Dune Hotel de Las Vegas et commença à jouer avec des joueurs comme Doyle Brunson et Sid Wyman. Les parties étaient difficiles, mais elles attiraient également des joueurs fortunés qui n'étaient pas à la hauteur. Convaincu de sa capacité à gagner, Baxter participa aux WSOP pour la première fois en 1975. Ses résultats lui donnèrent raison. En fait, peu de joueurs ont réussit aux WSOP, et encore moins sont ceux qui ont connus autant de succès lors de leur première participation.

Baxter gagna le tournoi de deuce-to-seven à $5000 en 1975, et également le tournoi de deuce-to-seven à $10 000 en 1978. Il porta aussi un sérieux coup aux bookmakers de Las Vegas, et fut l'un des premiers joueurs "connus" à combattre le fisc afin que les gains du jeu soient reconnus.

Au milieu des années 80, j'étais présent au tribunal sur Booth Street à Reno, au Nevada, quand Baxter se battait contre le fisc pour obtenir un "statut officiel", et tous les joueurs professionnels ont un dette envers lui pour avoir tenu tête au fisc. Depuis cette affaire, les joueurs professionnels sont considérés dans la catégorie « profession libérale », avec la possibilité de déduire leurs dépenses comme tous les autres professionnels dans les affaires. Baxter est un vrai joueur, et même le fisc n'arriva pas à l'intimider.

Bien qu'il ne croie pas dans le fait de miser sur les joueurs, il finança Stu Ungar en 1997 quand il joua pour le championnat des WSOP. Billy et Stu étaient amis de longue date, et au fil des ans ils essayèrent toujours de prendre l'argent de l'autre. Alors que Stu gagna la première fois qu'ils jouèrent au gin ensemble, Billy est fier de dire que ce fut la seule fois. Et bien que Stu fût un merveilleux joueur de gin, il n'était pas toujours un joueur couronné de succès. Baxter réussit à le faire parier sur les résultats de la partie, et gagna ainsi toujours depuis leur première rencontre.

Lors des World Series of Poker de 1997, Baxter paya son inscription pour le grand tournoi, et Stu donna le meilleur de lui-même, en gagnant le championnat pour la troisième fois. Je ne crois pas que ce record sera jamais égalé, et je n'aurais pas parier dessus en 1997. Baxter, cependant, fit à nouveau la preuve de son incroyable capacité à lire les gens, et empocha $500 000 grâce à cette incroyable victoire de Stu.

Baxter se maria en 1975, juste avant que lui et sa femme, Julie, partirent pour Las Vegas et séjournèrent au Dune. Ils ont trois enfants et ont fait de Las Vegas leur maison. Les parties de poker ont été bonnes au cours des années prés de chez eux, et Baxter remporta d'autres victoires aux WSOP en California Lowball et aussi Razz. En fait, Billy possède actuellement sept bracelets en or (juste derrière Brunson, Chan et Hellmuth et à égalité avec Erik Seidel) il fut 21 fois dans les places payées, et durant sa carrière il remporta presque un million de dollars aux WSOP.

Baxter joua plus au hold'em ces dernières années, et continua de gagner de l'argent lors de tournois à travers les Etats Unis. Ses performances les plus remarquables durant les deux dernières années furent ses places de 8e, 11e et 18e lors de tournois du World Poker Tour à $10 000.

Note:Il y a un freeroll exclusive à $5000 pour les joueurs de PokerNews samedi sur Titan Poker Inscrivez-vous dés aujourd'hui.

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?