EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

L'Etat de Washington criminalise le poker

L'Etat de Washington criminalise le poker 0001

Le 7 juin 2006, la nouvelle loi de l'Etat américain de Washington criminalisant les jeux d'argent et le poker en ligne est entrée en vigueur. Alors que le nouvelle législation ne semblait pas ralentir plus que ça les résidents de l'Etat de jouer sur les quelques 300 salles de poker disponibles sur le web, la loi est sur le point de s'étendre à un autre secteur délicat : les sites d'information consacrés au poker.

Dans un article signé Danny Westneat dans le Seattle Times du 17 juin, il est relaté qu'un site d'information spécialisé est en train d'être inquiété par l'Etat de Washington. Le site en question, "Integrity Casino Guide", est un site proposant aux utilisateurs du web notamment une sélection de nouvelles repérées sur les salles de poker. Le propriétaire du site, Todd Boutte, bien qu'au fait de la loi ne pensait être concerné car il n'organisait pas lui-même de jeux d'argent.

Un peu à la manière d'un "Big Brother" sorti tout droit d'un scénario de "1984" d'Orwell, l'Etat lui a signifié récemment qu'il violait la nouvelle loi en vigueur. Parce son site contient de la publicité, des liens et des informations sur les salles de poker, il était vu comme pouvant être assimilé aux sites de jeux offshore. Ceci pourrait coûter très cher à Boutte : il risque une sanction de "classe C" prévue pour les criminels les plus sérieux. Aujourd'hui, Boutte a fermé son site et n'exclut pas de le remettre en route plus tard en le localisant hors de l'Etat.

Plus loin dans l'article, Westneat met également en exergue que son propre journal publie une chronique hebdomadaire signée… par le joueur de poker professionnel Daniel Negreanu. Le journaliste se demande si son journal ne tombe pas également sous le coup de la nouvelle loi. Selon l'article, le responsable de la commission des jeux d'argent de l'Etat, Rick Day, a conseillé au journaliste d'avertir le journal pour qu'il arrête de publier les articles de Negreanu. La commission est sur le point d'embaucher un enquêteur pour appliquer de manière plus agressive la nouvelle législation. Tout ceci devrait mettre en colère les joueurs de poker non seulement de l'Etat de Washington mais aussi d'ailleurs.

C'est un droit pour l'Etat que de prendre des mesures pour régir la vie des citoyens. Ce droit est conféré aux institutions fédérales tout comme aux institutions locales. C'en est un autre autrement plus étonnant et dérangeant que d'attaquer la liberté d'expression. L'un des principes de base de la liberté aux Etats-Unis est la possibilité d'aborder pratiquement tous les sujets, qu'importe le niveau d'offense qu'ils puissent porter en eux.

Ce qui est également incroyablement intéressant à propos de cette législation est que la personne qui en est à l'origine, la sénatrice Margarita Prentice, a refusé bon nombre d'interviews demandées par une multitude de médias désirant en savoir plus au sujet de la loi. Une autre fondation du système américain est celle-ci : le droit qu'ont les gens de mettre sur la sellette leurs parlementaires et/ou de les aider à prendre des décisions quant à l'élaboration des lois. En refusant de livrer son sentiment sur cette loi, Prentice pourrait être vue comme contrevenant directement à ses devoirs en tant qu'élue officielle.

Alors que va-t-il se passer maintenant dans l'Etat de Washington ? Va-t-elle parcourir toutes les librairies des villes de l'Etat pour enlever des rayons les livres et les magazines sur le poker ? C'est un effrayant coup de poker (oui, je n'ai pas pu m'en empêcher) que met en place cette nouvelle loi. Cette situation devrait servir d'avertissement et donner un coup de pied dans le derrière des joueurs de poker des Etats-Unis et particulièrement de l'Etat de Washington. Les joueurs doivent passer à l'action.

NDR: peut-être que les joueurs sont trop occupés sur Upperclass Poker et ses satellites ACF

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?