EN DIRECT Marrakech Poker Open

Comment se faire accepter comme joueur de poker (II)

Comment se faire accepter comme joueur de poker (II) 0001

Ma mère a très peu d'expérience du jeu, il donc est naturel qu'elle veuille protéger son fils des dangers que représente une mise d'une quantité d'argent avec une issue incertaine impliquant des cartes mélangées au hasard. C'est à dire le poker.

Encore aujourd'hui, je suis occasionnellement questionné par ma mère à ce propos. Néanmoins, elle a non seulement accepté que le poker puisse faire partie de ma vie, mais elle s'y est attachée à cette idée, et elle est certainement reconnaissante. Si je veux être parfaitement honnête, c'est principalement dû à l'opportunité d'un travail sur l'écriture que le poker m'a donné; elle adore raconter aux gens que je suis journaliste, et non un joueur de poker.

Mais autre chose a joué en la faveur de mon image: j'ai joué une partie avec elle.

Nous nous sommes assis ensemble un soir, et je suis entré dans un tournoi sur « Full Tilt », elle a tout de suite été attiré par les petites dessins de chiens et d'ânes représentant les joueurs. Ces petits dessins ont sans doute rendu le poker plus amusant, et si vous n'alliez pas droit en enfer en vous connectant à une table. Le jeu à notre table débuta, et j'avais des notes sur deux joueurs à la table. L'une m'indiquait que le gars à ma gauche était un joueur solide, très agressif, contre lequel je ne voulais pas jouer sans avoir une main, l'autre m'indiquait que le joueur de hockey en face de moi adorait les As. J'ai expliqué alors comment cela altérerait ma stratégie et ma sélection de mains de départ en fonction des joueurs impliqués dans le pot.

Je lui ai expliqué les raisons de chacune de mes actions, dans les moindres détails. Je lui ai raconté pourquoi je ne jouerais pas KQ « under the gun » et pourquoi je décidais de relancer avec une position tardive. Je lui ai montré l'avantage d'être au bouton et pourquoi un seul As n'est pas une très bonne main. Je devinais les mains des joueurs et cela l'impressionnait. Je lui ai un peu fait peur alors que je poussais tapis à la bulle, avec calme, mais malgré tout, cela fonctionnait et je jouais en fait l'une de mes meilleures parties. Nous avons fini par atteindre la table finale et j'ai fini septième, remportant pas mal d'argent. A aucun moment de la partie, je n'ai fait quoique ce soit sans une main, ou sans être en position ou bien sans lire un joueur ou sans avoir une cote. Elle n'était pas totalement convaincue, mais j'avais un peu changé son opinion et nous nous sommes bien amusés.

Au lieu d'éloigner vos proches du poker, montrez leur ou du moins donnez leur une explication. Montrez leur ce que vous faites et pourquoi vous le faites.

Tournois

Si vous jouez en « cash game » et en tournois, je vous conseille de leur montrer d'abord un tournoi freezout (sans recave). Je pense en réalité que les « cash games » nécessitent un peu plus d'adresse, mais le fait que vous pouvez remettre de l'argent en jeu et le fait que ce soit de l'argent réel peut renforcer une vision ancrée dans leur esprit de l'avidité et du désespoir liés au jeu. Quand vous débutez un tournoi et payez les droits d'entrée, dites leur clairement : C'EST UNIQUEMENT CETTE SOMME QUE VOUS POUVEZ PERDRE, vous ne pouvez pas remettre de l'argent en jeu et en gaspiller. C'est ainsi plus simple de rationaliser, si vous avez payé 50$ pour un tournoi d'échecs, ils n'auraient peut être pas « tiqué », donc faites la comparaison.

Vous pouvez même jouer un « freeroll » pour accentuer le fait qu'il est difficile de perdre si vous jouez prudemment.

Gérer votre budget

L'un des soucis majeurs de ma mère est de savoir combien d'argent je perds. Si je mentionne une victoire, elle en revient toujours en me disant « oui mais et toutes les fois où tu perds ? ». Je lui explique que mon budget est constitué d'argent que je n'aurais pas eu autrement et lorsque je perds de l'argent, cela n'ampute pas le budget qui me permet de payer mes factures ou ma nourriture, cet argent vient de mes victoires précédentes. Je lui ai aussi expliqué mon système qui consiste à ne jamais jouer avec plus de 5% de mon budget dans une session, et comment je descendrais inévitablement d'un niveau si je subissais des pertes successives, signifiant que mes chances de tout perdre sont très minces.

J'aime aussi montrer aux gens quelques uns de mes enregistrements et les notes consacrées à mes résultats, ce qui les ennuie assez, mais ce qui leur permet de se rendre compte que je fais attention à la gestion de mon argent et que je ne jette pas de l'argent à tort et à travers à la première table à laquelle je m'assieds.

Les ennuyer

Pendant que vous y êtes, montrez leur tout ce que vous faites hors de la table pour améliorer votre jeu. Je suis membre de sites web éducatifs, j'ai une montagne de livres, de magazines et de DVDs de poker. J'étudie mes mains et j'ai beaucoup de logiciels comme « poker tracker ». Mon jeu est la somme de beaucoup de travail et lorsque je gagne, je ne veux pas qu'on me dise que j'ai de la chance, faites pareil.

Allumer la TV

Il y a tellement de films et de vidéo sur le poker à la TV ou sur Internet de nos jours, que si vous regardez les bonnes émissions vous pouvez convaincre les gens. Le WPT ou les WSOP peuvent convaincre les gens du fait du glamour qui vient avec. Gus Hanson, Tony G et Daniel Negreanu sont des grands artistes et rendent le poker agréable à regarder, tout Barry Greenstein et son activité charitative reconnue par tous. Si vous devez convaincre une femme, montrez lui un DVD avec des femmes dominant des hommes; « Poker season 1 » montre comment Jennifer Harman et Mimi Tram dominent leurs adversaires masculins. Il existe aussi beaucoup de tournois feminins à regarder sur Internet à la TV qui pourrait capter l'imagination de vos détracteurs féminins.

De plus, le nouveau James Bond a probablement fait beaucoup pour le poker et quelques autres films sur le poker sortiront cette année. Vous n'aurez pas à vous inquiéter sur ce point dans les années à venir.

L'un des problèmes des joueurs de poker est qu'ils excluent ceux qui n'apprécient pas le poker. Nous étions tous non croyants du poker avant de commencer à jouer, donc pourquoi en serait-il différents avec eux ? Je ne veux pas dire que le but est de les convertir au poker, mais uniquement de les laisser entrer dans votre monde.

NDR: voir la première partie du dossier

NDR: gagnez une année de circuit pro avec le championnat "PokerProForAYear"

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?