Tournois Live 1

WSOP 2012 - October Nine : Jake Balsiger embauche Timex comme coach

Jake Balsiger

Le 22 janvier dernier, Jacob Balsiger a eu 21 ans, l'âge légal pour pouvoir disputer les World Series of Poker. En mai, cet étudiant de l'Arizona State University a décidé de faire ses bagages et de se tenter sa chance à Las Vegas. Bien lui en a pris puisqu'elle lui a permis de rentrer dans l'argent dès l' Event #2, un tournoi de NLHE à 1.500$ terminé à une (modeste) 100ème place. Et c'est lors du Main Event à 10.000$ que le jeune américain a véritablement touché le gros lot.

Balsiger, originaire de Portland dans l'Oregon, a réussi l'impensable en se qualifiant pour la table finale — les October Nine — dès sa toute première participation au Main Event. Il est sûr de remporter au minimum 754.798$. Mais les 8.527.982$ du bracelet suprême sont loin d'être hors de portée. Et un tel exploit ferait de lui le plus jeune champion du monde de l'histoire, devant Joe Cada.

Balsiger devra commencer par rattraper son handicap en jetons ; il possède actuellement le 8ème tapis des finalistes (13.115.000). Mais les blindes sont encore relativement basses et devrait avoir l'espace nécessaire pour développer son jeu.

Dans l'entretien qu'il a accordé à PokerNews, Balsiger a parlé des October Nine, bien sûr, mais aussi de la manière dont il a occupé son temps en attendant le grand rendez-vous du 28 octobre prochain.

Balsiger 'staké' à 80% pour le Main Event

- Qu'as tu fait depuis le mois de juillet, quand tu t'es qualifié parmi les October Nine?
Je suis retourné dans l'Arizona, où je suis inscrit en troisième année de sciences politiques. Donc, je suis allé en cours et j'ai joué au poker pendant mon temps libre. J'obtiendrai mon diplôme en mai. A un moment donné, je me suis demandé si j'avais vraiment besoin de terminer mes études, mais comme il ne me reste plus qu'un an à tirer...

- C'était ta première participation aux WSOP. Comment as-tu fait pour disputer le Main Event?
Normalement, je ne devais pas le jouer. J'avais prévu de ne disputer que des tournois à 1.000$ et à 1.500$ et de rentrer à la maison quelques jours avant le début du Main Event. Mais, juste avant de partir, je me suis retrouvé dans une fête chez des amis et ils m'ont convaincu de rester en me disant qu'ils achèteraient une grosse partie de mon ticket d'entrée. Donc, je leur ai revendu 80% de mes parts dans le Main Event et je m'y suis inscrit. Mais il était moins une ! J'avais déjà mis toutes mes affaires dans la voiture.

"Je veux devenir le plus jeune champion du monde de l'histoire"

- Comment ont réagi ta famille et tes amis quand ils ont appris que tu faisais partie des October Nine ?
Ils ont sauté de joie et ils n'arrêtent pas de m'en parler depuis. Le premier mois était infernal mais même maintenant on m'en parle pratiquement tous les jours. C'est quand même assez gênant de se voir à la télévision. A la table finale, je vais ramener plein de monde de ma fac, l'Arizona State University : mes colocataires, mes copains de promo, enfin tout le monde.

- Tu as une chance de battre Joe Cada en tant que plus jeune champion du monde de l'histoire du poker. Est-ce que ce record signifie quelque chose pour toi ?
Absolument, c'est même un des côtés les plus excitants de cette aventure. Si j'avais 22 ans, je crois que je ne serais pas aussi focalisé sur la titre. Je me serais amplement contenté de la seconde place. Non, ce record rendrait la victoire encore plus incroyable.

- En parlant de seconde place, et en tenant compte du fait que tu ne disposes que du huitième tapis de départ, accepterais-tu de renoncer à tout espoir de victoire en échange de l'argent de la seconde place ?
Non mais tu es sérieux ? Bien sûr ! Sans la moindre hésitation [rires].

"40 big blinds, en ligne, c'est profond"

- Est-ce que la faible profondeur de ton tapis t'inquiète ?
Pas trop. Il me reste encore plus de 40 big blinds, en ligne c'est profond. Je n'ai pas l'impression d'être trop short stack. Par contre, je n'aime pas trop ma position à la table, avec quelques joueurs très agressifs sur ma gauche. Je vais devoir analyser la manière dont ils jouent et m'adapter en conséquence.

- Tu avais déjà commencé à jouer en ligne avant tes 21 ans ; est-ce que le 'Black Friday' t'a beaucoup affecté ?
Non. Je devais avoir quelque chose comme 1.100$ sur Full Tilt, rien de trop important.

- Tu as déjà touché les 748.000$ de la 9ème place et tu pourrais bien gagner quelques millions supplémentaires. Qu'est-ce que ces montants représentent pour toi ?
L'argent de ma retraite. Mais honnêtement, si je finis premier, de l'eau coulera sous les ponts avant que je ne cherche un job.

Mike McDonald à la rescousse

- Tu aurais donc l'intention de passer pro ?
Oui, c'est mon ambition actuelle. C'est super fun, en tout cas beaucoup plus fun qu'un vrai boulot. Mais, écoute, je ne me poserai vraiment ce genre de questions qu'une fois que j'aurai obtenu mon diplôme.

- Est-ce que tu as prévu de faire quelque chose de particulier avec tes gains ?
Non pas vraiment. Je ne suis pas accro au shopping. J'ai toujours ma vieille bagnole, qui a besoin d'une nouvelle vitre. Tiens, c'est ça en fait : je vais acheter une nouvelle vitre pour ma voiture.

- Beaucoup de finalistes embauchent un coach. Et toi ?
Pareil. Je me suis attaché les services de Mike “Timex” McDonald. On n'a pas encore trop bossé mais on va monter en puissance tout au long du mois d'octobre.

La vidéo de l'interview (en anglais) avec Kristy Arnett

Qualifications live : France Poker Series Paris (12-19 novembre)

WSOP 2012 - October Nine : Jake Balsiger embauche Timex comme coach 101

La Saison 2 des France Poker Series fera étape au Cercle Cadet à Paris du 12 au 19 novembre 2012. Pour gagner votre place dans ce tournoi au buy-in de 1.100€ retransmis en streaming live sur internet, participez aux tournois et satellites live du Cercle Cadet ou téléchargez Pokerstars pour tenter votre chance dans les nombreux satellites online.

Name Surname
Chad Holloway et Gwenn Rigal

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus