Les jeux d'argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d'argent, conflits familiaux, addiction…, retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09 74 75 13 13 - appel non surtaxé).

Gouvernemen ANJ Adictel Evalujeu

Histoire des World Series of Poker - Partie 1 : La genèse

Name Surname
Donnie Peters
Name Surname
Jeremie B.
5 min à lire
Histoire des World Series of Poker - Partie 1 : La génése

Selon la légende vivante du poker Doyle Brunson, les World Series of Poker ont d'abord été inventées pour attirer les joueurs dans les parties de cash game de Las Vegas. Quarante ans plus tard, l'événement est devenu le plus important dans le monde poker et a attiré des centaines de milliers de joueurs – 572.622 pour être exact.

PokerNews entreprend de vous faire revivre l'histoire des WSOP en commençant, comme il se doit, par le début.

De la "Texas Gamblers Reunion" aux World Series Of Poker

La première année, les WSOP ont compté six inscriptions. En 2012, 68 bracelets en or ont été remis, en incluant les sept bracelets des WSOP Europe. Cette année, les WSOP décerneront 62 bracelets à Las Vegas, en plus des cinq bracelets déjà remportés lors des WSOP Asia-Pacific en avril et ceux à venir lors des WSOP Europe. La 43ème édition des WSOP sera la plus importante jamais organisée.

Bien que de nombreuses références historiques attribuent à Benny Binion, propriétaire du casino Binion's Horseshoe, l'idée des WSOP, c'est d'abord le natif de San Antonio (Texas) Tom Moore qui a ouvert le bal en lançant la "Texas Gamblers Reunion" au Holiday Hotel and Casino à Reno, Nevada en 1969. Aux côté du vétéran du jeu Vic Vickrey, Moore a invité plusieurs joueurs de poker à prendre part à l'événement – bien qu'une seul édition ait eu lieu.

Moore a choisi de ne pas renouveler la Texas Gamblers Reunion l'année suivante, faute de revenus générés par les invités qui n'ont fait que jouer au poker. Binion est alors allé trouver Moore pour lui demander s'il pouvait organiser quelque chose de similaire à Las Vegas. Moore donnant son accord, les WSOP étaient nées.

En 1970, Johnny Moss fut déclaré vainqueur, mais pas en gagnant un championnat. Moss fut élus par ses pairs comme le meilleur joueur et reçut le titre. L'année suivante, en 1971, Binion a changé de format pour un tournoi freezeout tel existe encore aujourd'hui. Mais c'est à Thomas "Amarillo Slim" Preston que l'on doit cette idée.

Le $5,000 Main Event ne compta que six joueurs. Selon Brunson, il y avait Moss, Jimmy Cassella, Brian "Sailor" Roberts, Walter Clyde "Puggy" Pearson et Jack Straus. Moss a défendu son titre de champion du monde et remporta le tournoi pour 30.000$.

Les années suivantes, les WSOP ont connu un effet boule de neige, avec un nombre de tournoi, de participants et d'inscrits au Main Event en constante progression. Si le nombre de bracelets a fluctué au cours des années, de 1971 à 1991 le nombre d'inscrits au Main Event n'a cessé d'augmenter – avant de connaître une légère baisse en 1992. Puis, le chiffre est reparti à la hausse.

Thomas "Amarillo Slim" Preston popularise le poker

Cette croissance peut être attribuée à Thomas "Amarillo Slim" Preston, qui décrocha le titre en 1972 et joua le rôle d'ambassadeur du poker.

Le buy-in initial du Main Event WSOP fut de 5.000$, puis est passé à 10.000$ en 1972. Néanmoins, Preston n'empocha que 15.000$ pour sa victoire, tandis que Pearson et Brunson prenaient chacun 32.500$ pour les seconde et troisième places respectivement. C'est un deal qui a effectivement concédé la victoire à Preston, alors que Pearson et Brunson ne voulaient pas gagner le tournoi pour éviter la publicité. Ils ont décidé de laisser Preston "gagner", partageant l'argent en fonction de leurs jetons. Ce fut au final une bonne chose pour l'avenir du jeu.

Directeur des médias pour les WSOP et grand historiens du jeu, Nolan Dalla a décrit l'aventure de Preston pour mener le poker sous les feux de la rampe sur le site WSOP.com:

"...Il mit à profit son triomphe personnel dans un raz-de-marée de publicité qui inonda la nation. Par la suite, ce Texan très loquace devint le plus grand ambassadeur vivant du poker. Il fit une tournée publicitaire qui attira l'attention du public sur les WSOP pour la première fois. Au cours de la décennie suivante, Preston fut invité dans The Tonight Show [un talk show] onze fois. Il joua dans des films. Il a écrit un best-seller. Avec Preston, tel un matador qui agite sa cape rouge devant les médias, les WSOP avaient conquis l'imaginaire du grand public".

L'année suivante en1973, CBS Sports rediffusa les WSOP et le poker télévisé était né. Ceci doit être mis a crédit de Preston qui avait popularisé le jeu.

Jusqu'en 1977, le Main Event était joué dans un format "winner-take-all". Cela changea en 1978. Bobby Baldwin gagna le titre la première année où l'argent était partagé entre plusieurs places. Sur les 42 inscrits, cinq joueurs furent payés, bien que la répartition avantageaient fortement le vainqueur.

Un autre événement majeur survint en 1978, quand Barbara Freer fut la première femme à participer aux WSOP. En 1979, Freer remporta le $400 Women's Seven-Card Stud , avant d'ajouter cinq autres places payées aux WSOP à son palmarès.

Doyle Brunson, Stu Ungar et Johnny Chan

A la fin des années 1970 et au début des années 1980, beaucoup des noms les plus respectés du poker ont commencé à émerger. Brunson a imprimé sa marque en remportant le Main Event en 1976 et 1977. Stu Ungar est venu ensuite gagner en 1980 et 1981 consécutivement, puis Johnny Chan en 1987 et 1988. Chaque année, l'événement gagnait en ampleur, ce que l'on doit en grande partie au directeur de tournoi Eric Drache et son idée révolutionnaire de créer des satellites pour les WSOP.

Drache a été impliqué dans les WSOP dès 1973 et pensait que si le Main Event des WSOP pouvait compter au moins un joueur de plus chaque année, ce serait une bonne chose. Le Main Event a compté plus de joueurs d'année en année (hormis de 1991 à 1992), passant de six inscrits en 1970 à 393 en 2000.

C'est à ce moment que le Horseshoe fut débordé par les joueurs des WSOP. A tel point, qu'il a dû demander l'aide des casinos adjacents, le Golden Nugget et le Four Queens. En 1989, l'année où Phil Hellmuth fit son entrée sur la scène du poker en gagnant le Main Event, et en ruinant les espoirs de Chan d'en gagner trois d'affilé, Binion décéda le jour de Noël, laissant les WSOP entre les mains de son fils Jack Binion.

La semaine prochaine, la seconde partie de l'histoire des WSOP reviendra sur le boom des années 2000 et le rachat des WSOP par le Harrah's.

BarrierePoker : Packages VIP Main Event WSOP

Histoire des World Series of Poker - Partie 1 : La genèse 101

BarrièrePoker.fr, salle partenaire des WSOP, met en jeu des packages VIP WSOP d'une valeur de 12.000€ pour disputer le Main Event à 10.000$ du 29 mai au 15 juillet 2013 au Rio All-Suite Hotel & Casino Ces packages sont à gagner dans des super-satellites réguliers à 750€ de buy-in, accessibles à partir d'1€.

Share this article
author
Donnie Peters
author
Jeremie B.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus