Poker en ligne : les bonus responsables de l'addiction au jeu ?

Depuis la vague de régulation des jeux en ligne en Europe, les mesures de protection des joueurs se multiplient. Parmi celles-ci, il en est une qui risque de provoquer le mécontentement de nombre de joueurs réguliers. Après l'opérateur suédois Svenska Spel qui a banni toute forme de bonus ou rakeback, l'opposition espagnole a fait une proposition similaire. Cela a-t-il une chance d'arriver un jour en France ?

La fin des bonus au nom de la protection des joueurs

Le site Pokerfuse rapporte une proposition non-législative faite par le parti socialiste espagnol, visant à interdire les bonus, programmes de fidélité et autres incitations à jouer. En effet, ces avantages auraient tendances à accroître le potentiel addictif des jeux en ligne.

La proposition souhaite également “réduire la disponibilité des jeux”, introduire davantage de formalités quant à l'identification des joueurs et imposer des limites de jeux strictes pour chaque joueur. L'article ajoute que le même groupe parlementaire avait fait une proposition il y a un mois de cela visant à ce que les joueurs ne puissent plus déduire les pertes des gains imposables.

"L'actuel gouvernement est une coalition de centre droit dont la position sur les jeux est opposée à celle des socialistes. S'il y a peu de chances que ces propositions soient adoptées, elles indiquent un agenda potentiel au cas où un nouveau gouvernement socialiste reviendrait au pouvoir" conclut l'article.

Svenska Spel, opérateur détenu par le gouvernement suédois, a déjà pris des mesures similaires en octobre 2013, en supprimant toute forme de bonus ou de décote afin d'accroître la protection des joueurs. Toutefois, comme le remarque un commentaire sur le site PokerScout "Seulement 2,5% de rake sur les cash games ! Presque tous les autres sites ont 5%, même sur vous comptez le rakeback et les bonus disponibles sur les autres sites, il serait difficilement d'être aussi profitable en jouant ailleurs que sur Svenska Spel !"

Bonus, TRJ et addiction en France

En France, cette question est également posée. L'ARJEL a dès 2011 limité les bonus de premier dépôt à 100% jusqu'à 500€ pour les salles de poker en ligne.

Dans une enquête menée par l'Observatoire des Jeux, "un consensus se dégage sur le lien entre TRJ [taux de retour aux joueurs] élevé et fréquence ou temps de jeu. En effet, les sommes gagnées sont rejouées de manière mécanique. De cela résulte une exposition plus longue et une banalisation qui entraîne une accoutumance".

Le professeur Jean-Luc Venisse, médecin spécialisé en addictologie va même jusqu'à dire : "Et même sans augmentation du TRJ, les bonus peuvent également attirer des joueurs fragiles « notamment des schizophrènes sous allocations adultes handicapés, or ce sont des joueurs très démunis pour se débrouiller dans le jeu et qui se font piéger [...] Je trouve plus important dans ce contexte d’insister à nouveau sur ces bonus d’entrée, ces démos trompeuses. Cela me paraît plus évident comme impact sur les pratiques de jeux et le jeu problématique que la question du taux de retour qui me paraît malgré tout personnellement un peu secondaire".

PokerStars.fr : Bonus cash 20€ gratuits et Freeroll Flash Series

Poker en ligne : les bonus responsables de l'addiction au jeu ? 101

Téléchargez Pokerstars avec le code marketing FRENCHPOKERNEWS aufreeroll Flash Series doté de 10 tickets de 150€. Utilisez le code BLUFF lors du premier dépôt sur la salle pour recevoir un bonus de 20€ en cash et cinq tickets Privilèges donnant accès à cinq tournois gratuits doté de 1.000€.

Name Surname
Jeremie B.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus