Apres le Global Poker Masters, Alex Dreyfus annonce la Global Poker League

Apres le Global Poker Masters, Alex Dreyfus annonce la Global Poker League 0001

La réussite des Global Poker Masters organisés pour la première fois à Malte en marge de l'EPT a donné des idées à Alexandre Dreyfus.

Le boss du GPI annonce la création d'une nouvelle compétition par équipes en plusieurs étapes à l'automne, la Global Poker League (GPL) !

Le GPL est actuellement en préparation, mais Alexandre Dreyfus a livré les principales orientations de cette compétition inédite dans un communiqué et une interview à PokerNews.com. Le patron du Global Poker Index présente sa nouvelle invention comme

"le projet le plus fou que l'industrie du poker ait vu depuis au moins dix ans"

.

Alexandre Dreyfus fonde de réels espoirs dans cet ambitieux projet puisque le GPI devrait amener beaucoup d'argent sur la table : "en tout, ce sont entre 3 et 5 millions de dollars qui vont être investis dans le projet. Nous savons que le GPL peut ne pas marcher, et les risques que cela comporte pour tout ce que nous avons entrepris jusqu'alors. Mais je crois que le GPL est le meilleur projet que nous pouvons concevoir. Cela met en connexion le poker live et online, ne concurrence pas les circuits existants".

Il présente ensuite sa formule par équipes, "nous sommes en discussion avancée avec un groupe américain et aussi plusieurs autres aux États-Unis. Chaque propriétaire paie un droit d'entrée et cet argent constitue ainsi un prizepool sensiblement augmenté par l'argent ajouté par le GPL. A la fin de la saison, les équipes en tête du classement se partageront le prizepool."

La Global Poker League est une compétition privée, contrairement aux Global Poker Masters où des équipes nationales s'affrontent pour la gloire et la fierté. "Nous avons déjà quatre futurs propriétaires d'équipe à nos côtés" indique Dreyfus, "les équipes seront détenues par des joueurs de poker ou des fans de poker qui vont investir de l'argent, non pas pour jouer eux-mêmes, mais pour créer une marque identifiable".

Les Team participantes, au nombre de huit, devraient être composées de sept membres chacune avec au minimum trois joueurs classés dans le GPI 300 (ou 500) deux qualifiés par le biais du live ou du poker online et de joueurs bénéficiant de wildcard sur décision du propriétaire de l'équipe. Un format qui pourrait évoluer avec plus d'équipes dans l'avenir en cas de succès de la première édition.

Cette league fermée verra les équipes s'affronter dans un format encore indéterminé, mais qui devrait toutefois rappeler celui des Global Poker Masters. Chacune des équipes devrait appartenir à un investisseur qui fera face aux différents investissements et encaissera les éventuelles récompenses glanées par ses joueurs. Alexandre Dreyfus précise : "Notre mission est de réduire la variance en donnant aux équipes la possibilité de développer une réelle stratégie d'équipe, dans l'esprit de ce que l'on a pu voir aux Masters."

Le GPL devrait se dérouler sur trois ou quatre mois en plusieurs étapes, vraisemblablement en parallèle des grands festivals, notamment EPT ou WPT. Les membres des équipes - qui ne paieront aucun buy-in lors des étapes du GPL - auraient ainsi la possibilité de disputer en plus ces prestigieuses épreuves. "Le GPL ne se substituera pas à leurs activités professionnelles [disputer des tournois], ce sera juste une cerise sur le gâteau, qui leur apportera plus d'exposition, du succès et de l'argent pour les meilleurs."

Un projet ambitieux, qui répond à nouveau à la volonté de "faire du poker un sport" comme l'a déclaré Alexandre Dreyfus, avec des équipes et des joueurs connus et soutenus par les fans. D'ailleurs l'organisateur n'exclue pas que les passionnés puissent créer une équipe. "

Malgré tout, il s'agit d'un réel pari pour le GPI qui avait à l'origine été imaginé pour créer une compétition élitiste, avec des épreuves où les joueurs n'avaient aucun buy-in à payer, les prizepools étant assumés par la fameuse Epic Poker League. Une initiative s'étant rapidement révélée un fiasco, avant que quelques mois plus tard Alexandre Dreyfus ne rachète le concept de classement du poker et développe le Global Poker Index...

Le projet Global Poker League en bref
- 8 franchises, avec sept joueurs (draft), incluant 2 invités et deux qualifiés live et online.
- une saison sur dix semaines, y compris les épreuves online.
- utilisation des 1 400 casinos, dans 95 pays, partenaires de GPI/Hendon Mob pour développer le projet
- 3 à 5 millions de dollars d'investissement pour développer et promouvoir le GPL et ses projets complémentaires.
- Streaming live à grande diffusion, garantissant des millions de vue.
- Volonté d'intéresser les fans et garantie de coverage et streaming live pour toutes les épreuves.
- #WeSportifyPoker

Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus