2021 World Series of Poker Europe

Amaya et GVC : conclusion en vue pour le rachat de bwin.party

amaya to buy bwin party

Amaya Gaming, la société propriétaire de PokerStars et Full Tilt, aurait effectué une offre évaluée à 900 millions de Livres Sterling (approximativement 1,5 milliards d'euros) pour le rachat du groupe bwin.party selon le Financial Times du 7 juillet.

L'opération était évoquée depuis plusieurs semaines, il semblerait que ce qui n'était alors qu'une hypothèse soit en passe de devenir réalité avec une concrétisation imminente. Amaya s'est associé avec GVC Holdings, une entreprise spécialisée dans le paris sportifs et les casinos virtuels contrôlant Sportingbet, CasinoClub, et Betboo.

"Nous sommes toujours en discussion avec bwin.party et nous n'avons pas de commentaires à faire sur ces discussions" a déclaré un porte-parole de GVC au Daily Telegraph. Bwin.party n'a pu être joint pour commenter l'opération.

Un probable rachat qui aura nécessité des mois de négociations, les premières informations ayant circulé dès novembre 2014 peu de temps après des rumeurs sur un intérêt de 888holdings pour bwin.party.

Le rachat de l'opérateur conforterait la place de leader absolu du poker en ligne d'Amaya, privant un concurrent d'une opportunité de croissance externe, offrant de surcroît une porte d'entrée pour PokerStars sur le territoire des États-Unis, Party Poker étant déjà agréé dans le New Jersey. Confrontés à une forte opposition de nombreux lobbyistes concernant une éventuelle autorisation pour évoluer sur le marché américain régulé, PokerStars et Amaya tiendraient là l'opportunité de contourner les restrictions.

L'entreprise détiendrait en parallèle l'EPT et le WPT !

Des perspectives qui n'ont pas déclenché l'enthousiasme des marchés financiers, Amaya et GVC ayant plongé dans le rouge après l'annonce de l'offre.

Amaya et GVC : conclusion en vue pour le rachat de bwin.party 101
Amaya et GVC : conclusion en vue pour le rachat de bwin.party 102

La journée a été encore pire pour GVC Holdings qui a perdu 3,56 points durant la matinée de cotation au London Stock Exchange. Des replis qui pourraient avoir d'autres explications, la crise financière grecque et des inquiétudes liées aux marchés financiers asiatiques.

Amaya et GVC : conclusion en vue pour le rachat de bwin.party 103

La journée de mercredi à Londres a même vu bwin.party terminer en rouge, avec une perte de 3,4% ; une évolution plutôt rare pour une compagnie en passe d'être rachetée !

Amaya et GVC : conclusion en vue pour le rachat de bwin.party 104

Malgré ces réactions prudentes des marchés, les analystes financiers continuent de penser qu'il s'agirait d'une bonne opération pour les deux parties concernées, Amaya et bwin.party.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus