Bwin.party : GVC remporte la bataille pour 1,71 milliards de dollars

Bwin.party : GVC remporte la bataille pour 1,71 milliards de dollars 0001

Après une longue bataille entre GVC Holdings et 888 Group, les actionnaires de bwin.party ont finalement accepté la dernière offre de GVC.

Après de multiples rebondissements et sous réserve qu'une nouvelle surenchère ne vienne une fois de plus tout remettre en cause, il semble bien que la lutte pour l'acquisition de bwin.party soit terminée. La dernière offre de GVC, d'un montant de 1,116 milliards de livres soit un peu plus de 1,7 milliards de dollars, a été acceptée par le board de Bwin.party Digital Entertainment le 3 septembre.

L'accord devrait être finalisé avant la fin de l'année 2015. L'offre comprend une partie en cash, partiellement financé par un emprunt de 400 millions d'euros et un échange d'actions.

Philip Yea, le PDG de Bwin.party a déclaré "en recommandant d'accepter l'offre de GVC, le conseil d'administration a pris en compte plusieurs facteurs, en particulier le montant de l'offre, le fort intérêt manifesté, le timing, les nombreuses synergies financières et la stratégie de croissance de la nouvelle entité dans un marché soumis à une concurrence de plus en plus forte."

Le PDG de GVC, Kenneth Alexander, a pour sa part expliqué qu'il était persuadé que sa société est "un partenaire naturel pour bwin.party eu égard aux références de GVC dans les paris sportifs et dans le jeu en ligne."

Pour lui la réunion des deux entreprises va contribuer à encore renforcer la présence du groupe dans les paris sportifs, contribuant ainsi "à créer de la valeur à terme pour les actionnaires des deux compagnies."

Un accord qui met un terme à une longue lutte pour la prise de contrôle de bwin.party ayant vu différents acteurs de l'industrie du jeu en ligne s'intéresser à l'entreprise : 888 Holdings en premier lieu, mais aussi Playtech, Ladbrokes, William Hill et bien sûr Amaya Gaming, le propriétaire de PokerStars, un temps associé avec GVC pour tenter d'acquérir la compagnie avant que l'image controversée du numéro 1 du poker en ligne ne pousse GVC à livrer bataille seul.

Si 888 Holdings a longtemps semblé tenir la corde avec une offre à 1,4 milliards de dollars, les deux contre-propositions de GVC (d'abord à 1,55 milliards et ensuite à 1,71 milliards) ont finalement emporté la décision.

Avec des synergies permettant des économies financières estimées à 125 millions de dollars annuels et une présence forte dans les paris sportifs et le poker en ligne, le nouveau groupe GVC-Bwin.party s'annonce comme un acteur important du jeu en ligne.

Partagez moi
  • GVC Holdings arrache bwin.party à 888 avec une ultime offre à 1,7 milliards de dollars

Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus