Tournois Live 1

Alex Dreyfus détaille la Global Poker League

Alex Dreyfus - antyweb.pl

La toute première Global Poker League (GPL) se déroulera au cours du premier trimestre 2016 avec 12 franchises amenées à s'affronter durant 14 semaines dans une série d'épreuves qui pourraient d'après les organisateurs "changer la manière dont on voit aujourd'hui le poker."

En savoir plus sur le Poker Cube

D'après le communiqué de presse publié mardi par Mediarex Sports & Entertainment (MSE), filiale de Global Poker Index (GPI) et de HendonMob, l'événement va contribuer à révolutionner le jeu et accélérer le mouvement pour atteindre le but de la compagnie "sportifier le poker et le positionner aussi comme une forme de divertissement."

"La ligue et son innovant format nés de la volonté d'Alexandre Dreyfus, le président de Global Poker Index, de 'sportifier' le poker, a pour objectif de devenir un équivalent de références telles que NASCAR, NFL, NBA, ATP ou PGA" indique le dossier de presse.

Nous avons créé une compétition de poker pour concentrer l'attention des fans et pas seulement des joueurs. Nous devons multiplier le nombre de fans de poker et entretenir leur intérêt.

Dreyfus a expliqué à PokerNews que son intention est de lancer un nouveau format de poker susceptible de capter l'attention d'un plus large public.

"Durant les douze derniers mois, j'ai beaucoup voyagé, me déplaçant sur de nombreuses manifestations pour comprendre comment cela fonctionnait dans d'autres domaines" poursuit Dreyfus. "J'ai vu comment se déroulaient des compétitions dans le secteur des e-sports et comment le public y réagissait, ma question a donc été, pouvons-nous faire dans le poker ce que d'autres ont mis en place dans leur domaine ?"

Il est certain que le poker a les atouts pour devenir un phénomène de masse, Dreyfus explique le GPL sera une compétition qui aura pour but de faire évoluer le jeu afin de créer quelque chose d'entièrement nouveau, quelque chose susceptible d'attirer plus de fans que tout ce qui existait jusqu'alors.

"Nous avons voulu réfléchir à un concept qui passionne les fans, pas uniquement les joueurs" a dit Dreyfus. "Depuis des années, l'industrie s'est trop concentrée sur les joueurs et ses clients ; aujourd'hui nous pensons qu'il faut briser ce paradigme et se demander ce que nous pouvons faire pour attirer de nouveaux fans de poker et pérenniser leur intérêt pour ce jeu."

Le GPL va présenter la première arène de poker : "Le Cube"

Une des innovations les plus remarquables sera donc "Le Cube", une structure démontable aux dimensions modulables pouvant être mise en place dans une salle ou en plein air. Le cube offrira aux spectateurs une immersion totale dans l'univers du poker. Conçu spécialement pour le GPL, le cube va permettre aux organisateurs de présenter le poker d'une manière totalement nouvelle.

Les fans à l'extérieur du cube auront la possibilité d'être immergés dans la partie en "découvrant les cartes privatives des joueurs, écoutant les conversations des participants tout en bénéficiant de nombreuses informations statistiques."

Alexandre Dreyfus poursuit "les fans sur place auront les mêmes informations que s'ils suivaient un show de poker, mais en étant placés juste derrière l'action et en direct."

Le GPL va dépoussiérer les codes actuels pour améliorer progressivement l'action dans le poker.

Pour rendre l'épreuve encore plus attractive, Dreyfus prévoit d'introduire de nouveaux éléments pour accélérer le jeu et être certain que l'action sera progressive afin de maintenir l'intérêt des passionnés.

"Le GPL va casser certains codes actuellement en vigueur" continue Dreyfus. "Nous allons lancer des duels de 30 ou 40 minutes, contrôles par une horloge, avec une table utilisant des cartes virtuelles mais de vrais jetons avec la technologie RFID. De cette manière les joueurs pourront faire leur chips tricks, mais quatre fois plus de mains devraient être jouées à l'heure qu'aujourd'hui.

"En plus de pouvoir voir les cartes privatives comme à la télé, les spectateurs présents vont apprécier une partie se déroulant avec plus d'intensité. Ils pourront aussi être les témoins des émotions des joueurs à chaque instant."

Lorsqu'il est lui demandé s'il pense que les joueurs de poker participant à la future GPL vont apprécier de ne pas avoir une seconde de tranquillité, Dreyfus explique que nombreux de ceux qui vont participer à la compétition se sont déclarés "enthousiaste à propos du concept."

12 Équipes, 12 Villes, 2 Conférences

Comme l'a confirmé Dreyfus, la première saison du GPL sera disputé par 12 franchises, chacune d'entre elles représentant une ville différente. Les équipes seront séparées en deux conférences, les Amériques et l'EurAsia.

Le dossier de presse précise que pour les Amériques, les villes retenues seront New York, Los Angeles, San Francisco, Las Vegas, Toronto et Sao Paolo. Quant à l'EurAsia ce sera Londres, Paris, Prague, Barcelone, Moscou et Hong Kong.

Chaque team comportera cinq joueurs, trois d'entre eux seront sélectionnés durant un journée de draft - GPL Draft Day - au cours de laquelle les propriétaires d'équipe tenteront de recruter les meilleurs joueurs du TOP 1 000 du Global Poker Index. Les deux autres joueurs bénéficieront de "Wild Cards."

Notre but n'est pas d'entrer en compétition avec les acteurs de l'industrie du poker. Nous avons développé un projet qui va intégrer ce qui existe déjà et contribuer à l'expansion du jeu.

"Le GPL prévoit d'aider l'industrie, pas d'être en concurrence avec les marques qui existent" indique Dreyfus. "Pour être 'draftable', les joueurs doivent avoir participé à des épreuves des principaux circuits, European Poker Tour, World Poker Tour, World Series of Poker, de la sorte nous ne concurrencerons personne. Nous allons au contraire créer quelque chose de différent en utilisant les fondations de l'industrie que nous connaissons aujourd'hui."

Comme il l'avait déjà laissé entendre, le boss du GPI a confirmé qu'aucune épreuve ne se déroulerait dans un casino. "Je ne peux pas révéler de noms, mais nous voulons installer le Cube sur des sites mythiques partout dans le monde". Dreyfus a toutefois concédé que "la finale, planifiée durant l'été 2016, se déroulerait dans un lieu parmi les plus célèbres du sport et du spectacle aux États-Unis.

"Toutes les rencontres de la Global Poker League bénéficieront d'un streaming live, avec en plus certaines d'entre elles qui seront retransmises en direct à la télé avec de nombreuses analyses d'un panel d'experts avant la rencontre."

Un ambitieux pari de plusieurs millions

En cas de succès, un concept comme le GPL pourrait changer en profondeur le poker et en conséquence valoriser les investissements de Mediarex Sports & Entertainment avec de confortables profits. Sans nul doute une raison qui a permis à l'entreprise de lever 4,9 millions de dollars un peu plus tôt cette année avec le concours de partenaires venus de Chine et d'Europe, tout en continuant "de travailler avec des partenaires stratégiques pour assurer le lancement de la Global Poker League."

"D'après les récentes études publiées par Repucom, il y aurait plus de 100 millions de passionnés de poker sur la planète, dont la moitié aux États-Unis" révèle une note de MSE. "Le potentiel de croissance est exponentiel avec comme objectif de doubler le nombre de personnes intéressées par le poker."

"Faire venir le public est ma priorité" explique Dreyfus. "Nous avons réalisé des enquêtes, fait des tests et d'après les résultats collectés je peux être optimiste. Pensez seulement à ça : si des gens paient pour assister à des matches de jeux vidéos, pourquoi ne paieraient-ils pas pour suivre une spectaculaire partie de poker ?"

Même si la comparaison est judicieuse, personne n'a pour l'instant demandé à qui que ce soit de payer pour regarder des gens jouer au poker. Il pourrait donc falloir plus qu'une cage en verre pour convaincre le public d'ouvrir son portefeuille.

"Il n'y a aucune raison que ça ne marche pas pour le poker" assure Dreyfus. "Il faut juste être sur que nous offrirons autre chose que ce qui existe actuellement. Vous devez proposer quelque chose de différent des WSOP, EPT ou WPT. Vous devez offrir le GPL !"

"Pour réaliser notre objectif, nous avons créé le Cube et nous allons offrir aux gens un spectacle avec des jeux de lumière, de la musique, des histoires et de l'action immédiate. Nous réfléchissons à des trouvailles spécifiques et je peux vous promettre que nous allons tenter de révolutionner le poker."

Pour assurer la réussite du projet, MSE fait parallèlement équipe avec IMG, le leader mondial dans les domaines des sports, de l'événementiel, des médias et de la mode, qui exerce ses activités dans plus de 25 pays.

Partagez moi
  • Alexandre Dreyfus livre d'intéressantes informations sur le concept de la future Global Poker League

Name Surname
Giovanni Angioni
Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus