Europe : 20 pays signent un accord pour harmoniser le jeu en ligne

Europe : 20 pays signent un accord pour harmoniser le jeu en ligne 0001

Les régulateurs de 20 des 28 pays membres de la zone économique européenne ont signé un protocole d'accord pour travailler de concert sur la régulation du jeu en ligne et la lutte contre l'offre illégale.

D'après eGamingReview, l'accord a été signé par plusieurs des pays les plus importants de la zone économique européenne, en particulier la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne et la France.

Cet accord est le résultant de longs et constructifs débats entre les autorités de régulation nationales.

Les principaux objectifs de cet accord sont ambitieux, il s'agit de mettre en place une structure centralisée pour le jeu en ligne sur le continent européen, d'établir de fortes procédures de protection pour les sept millions d'Européens jouant en ligne, de superviser la conformité des lois sur le jeu des pays membres, de prévenir le blanchiment et les fraudes, de coopérer sur le contrôle des paris sportifs, d'assister les différentes autorités de régulation et de partager informations et conseils.

En supplément, la coopération entre membres pourrait sur le long terme bénéficier aux opérateurs en leur permettant de réduire leurs coûts en harmonisant les différentes lois de régulation nationales.

L'European Gaming and Betting Association (EGBA), une structure représentant les opérateurs privés détenteurs d'une licence, est enthousiaste à propos de cet accord.

"La signature de ce protocole de coopération entre les autorités de régulation européenes est une étape cruciale pour générer de la confiance sur ce secteur d'activité qui dépasse les frontières" a déclaré Maarten Haijer, le secrétaire général.

Parallèlement, l'EGBA espère que cet accord permettra de lutter contre le développement croissant du jeu en ligne illicite en Europe.

"Nous encourageons les autorités à éliminer en priorité les dépenses liées au secteur administratif qui ne sont pas indispensables et qui empêchent les opérateurs légaux d'être compétitifs face aux entreprises exerçant sans licence" a continué Haijer.

Un accueil favorable aussi chez les différentes autorités de régulation qui ont confirmé que cette entente devrait permettre de réelles réductions dans les coûts de fonctionnement des opérateurs.

Joseph Cuschieri le PDG de MGA's a expliqué "Cet accord est le résultant de longs et constructifs débats entre les autorités de régulation nationales, le mérite en revient à toutes les personnes ayant travaillé pour son élaboration et notamment les représentants des différentes autorités de régulation concernée."

Partagez moi
  • Accord important entre 20 pays européens pour harmoniser les politiques de régulation du jeu en ligne !

Name Surname
Jason Glatzer
Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus