De Jean Montury à Jojopoker en passant par Joe McKeenhen et Byron Kaverman, ils ont fait l'année 2015

De Jean Montury à Jojopoker en passant par Joe McKeenhen et Byron Kaverman, ils ont fait l'année 2015 0001

Certains étaient déjà connus auparavant comme Jean Montury, Benjamin Pollak ou Steve O'Dwyer, d'autres se sont révélés sur la scène pokeristique. Que ce soit par leurs résultats ou par leur personnalité, ils ont été les héros ou les révélations de l'année 2015 en tournois live.

En France :

Jean Montury. Honneur au seul Français à avoir remporté une épreuve majeure du calendrier ! Jusqu'à sa spectaculaire victoire lors de l'EPT Malte, Montury était l'un des excellents régulars du circuit français, comptant de nombreux résultats de qualité à l'image de ses deux victoires dans le Barrière Poker Tour, mais peu de performances notables à l'échelle internationale. En triomphant à Malte - à l'issue d'un insoutenable et fratricide duel contre Valentin Messina - il est devenu un cador du poker mondial et plus riche de 687 400€.

Benjamin Pollak. Rester un an durant le numéro 1 Français au classement GPI constitue déjà une performance en soi, largement suffisante pour placer l'ambassadeur Betclic parmi les héros de 2015. Une seule victoire pour lui dans l'année, mais une constance au plus haut-niveau symbolisée par de très beaux résultats dans des épreuves difficiles comme une 11e place au PCA, une 4e place à l'EPT Deauville ou encore une 7e place lors du High-Roller à 25 000€ de Malte...

Joseph Carlino aka Jojopoker. Totalement inconnu jusqu'à présent, Joseph Carlino s'est illustré lors de l'EPT Deauville en signant une belle sixième place récompensée par 115 650€. Un "one time" parmi d'autres qui n'aurait pas suffi à en faire une vedette de l'année si cette performance n'avait pas été suivie d'une exceptionnelle vidéo intitulée "Dans la tête d'un Jojopoker" ! Parodie des vidéos dans la tête d'un pro, modèle d'auto-dérision cette série de vidéos déjà cultes a fait de Joseph Carlino un personnage attachant du poker tricolore. Il faut espérer que le trublion du poker hexagonal réussisse un nouveau deep run pour remettre ça...

Jean-Noël Thorel. Longtemps, Thorel a été moqué pour son jeu fantasque à la technique incertaine. Il faut dire que le riche homme d'affaires se frottait aux cadors du poker mondial dans les tournois les plus chers et surtout les plus difficiles du circuit. Lorsque vous vous retrouvez à la table des Ivey, Mizrachi, Seidel ou Juanda, la moindre petite lacune technique semble monstrueuse... Progressivement, Thorel a néanmoins réussi à inspirer respect et même crainte chez ses prestigieux adversaires. Il n'est certes pas devenu le meilleur joueur de la planète, mais il fait désormais bonne figure dans les high-rollers comme en atteste sa remarquable année marquée par deux places de runner-up dans le 25K de l'EPT Prague et dans le 10K de l'EPT Deauville auxquelles on ajoutera quelques tables finales pour faire bonne mesure.

A l'international :

Byron Kaverman. On ne devient pas numéro 1 mondial par hasard ! Kaverman restera comme l'homme de l'année 2015 après avoir accumulé des résultats tout au long des douze mois écoulés. Si son bracelet dans le Championship Six-Handed des WSOP ou sa victoire dans le High-Roller à 10 300€ de l'EPT Malte constituent quelques unes des performances marquantes signées par le joueur, c'est surtout du côté de l'Aria que se trouve la clé de l'explosion de Kaverman. En remportant deux 25 000$ coup sur coup dans le prestigieux casino en mars, sans oublier une 2e, une 3e et une 4e place, Byron Kaverman a placé la barre très haut !

Anthony Zinno. Pendant six mois, le nom de Zinno est revenu inlassablement, généralement précédé des qualificatifs victoire, succès, triomphe, etc. L'Américain s'est en effet offert durant le premier semestre deux WPT, un High-Roller à 25 000$ et un bracelet dans le relevé 25 000$ PLO des WSOP, ainsi qu'une kyrielle de places payées. La deuxième partie de l'année a été un peu moins faste pour lui, même s'il a étoffé son palmarès de deux titres supplémentaires, le privant d'une place de numéro 1 mondial au profit de Kaverman.

Le nom de Zinno a souvent brillé en haut de l'affiche en 2015

Dzmitry Urbanovich. Le Polonais a fait encore mieux que Zinno en remportant la bagatelle de six tournois en seulement trois mois. C'est surtout sonincroyable série durant le festival de l'EPT Malte en mars qui a défrayé la chronique puisqu'il a remporté quatre tournois, dont le High-Roller à 25 000€ (tout en ajoutant une 2e place pour faire bonne mesure), faisant mieux encore que Dan Smith. Et comme dans la foulée, Urbanovich terminait 2e de l'exceptionnel high-roller à 100 000€ de l'EPT Monaco pour un gain de 1 446 000€, il peut sans nul doute prétendre au titre de révélation de l'année !

Steve O'Dwyer. L'Irlando-américain n'est pas un nouveau venu, il n'empêche que son omniprésence tout au long de l'année est remarquable. Entre sa victoire dans le High-Roller à 100 000$ du PCA début janvier et son succès dans le 50 000€ de l'EPT Prague en décembre, O'Dwyer a signé 24 places payées (dont cinq victoires) sur tous les continents de la planète pour plus de 4 millions d'euros de gains ! Doté d'une absolue confiance, il est venu mourir à quelques points du podium du GPI et pourrait bien être très rapidement le prochain numéro 1 mondial.

Joe McKeehen. Il ne compte qu'une victoire importante en 2015 mais pas n'importe laquelle ! Non seulement le jeune Américain s'est offert le Main Event des WSOP pour 7 863 346$ mais il a surtout survolé l'épreuve comme cela avait rarement été fait dans le passé. Qu'il s'offre dans les années à venir un destin à la Jamie Gold ou au contraire à la Jonathan Duhamel importe peu, champion du monde 2015, McKeehen fait indiscutablement partie des joueurs ayant fait l'année 2015.

Comme toutes sélections, celle-ci a nécessité un choix. Des joueurs comme Jonathan Duhamel et ses deux beaux titres WSOP, Sylvain Loosli qui s'essaie avec succès aux plus gros high-rollers, Jason Mercier toujours au plus haut-niveau ou encore John Juanda et Joe Kuether, auraient mérité d'en faire partie.

Partagez moi
  • Ils ont marqué l'année 2015, généralement par leurs résultats mais parfois aussi par leur originalité

Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus