L'activité poker en baisse dans le Nevada en 2015

L'activité poker en baisse dans le Nevada en 2015 0001

Le rake prélevé par l'ensemble des pokerrooms du Nevada a enregistré une nouvelle baisse en 2015 pour s'établir à 118 millions de dollars, après huit années de diminution presque ininterrompue.

Le chiffre exact est de 118 023 000$, en recul de 1,57% par rapport à l'année précédente (119 904 000$), elle même en baisse par rapport aux 123 891 000$ collectés en 2013.

2013 est la seule année à avoir enregistré une légère hausse, un résultat peut-être en trompe l'oeil puisque depuis cette date, les chiffres prennent en compte le rake prélevé par les opérateurs de poker en ligne du Nevada. Excepté cette brève parenthèse haussière, le chiffre d'affaires des pokerrooms de l'état n'a fait que reculer depuis l'apogée de 2007, où 167 975 000$ étaient rentrés dans les caisses des casinos.

Une diminution du rake qui est concomitante à la disparition de pokerrooms ou de tables à l'intérieur de celles-ci. Au 31 janvier 2015, le Nevada totalisait 76 pokerrooms officielles et 681 tables, des chiffres au plus bas depuis le début des années 2000... L'année écoulée a vu la fermeture de trois pokerrooms et une demi-douzaine de tables.

Las Vegas concentre près de la moitié des tables de poker du Nevada avec 326 tables permanentes réparties dans 23 pokerrooms, générant un rake de 77 343 000$, soit un peu plus de 60% des revenus du poker dans l'état.

La situation est moins préoccupante à Sin City que dans le reste de l'état, en partie grâce aux WSOP qui se portent toujours bien. Les chiffres en attestent puisque les trois seuls mois de l'année à avoir bénéficié d'une hausse sont mai, juin et juillet, les trois mois durant lesquels se déroulent les World Series.

Malgré cette petite baisse du chiffre d'affaires lié au poker, le Produit Brut des Jeux des casinos a connu une augmentation de 1% en 2015 pour s'établir à 11,1 milliards de dollars. Des résultats encourageants alors que dans le même temps le tourisme et les recettes générées par celui-ci augmentent.

Une situation qui n'est pas sans rappeler celle connue en France et notamment dans le secteur du poker en ligne, avec des tournois qui se portent très bien, online en France et en live aux États-Unis avec des affluences croissantes, alors que dans le même temps le cash game semble en perte de vitesse.

Partagez moi
  • Le rake et le nombre de pokerrooms dans le Nevada ont encore diminué en 2015. La tendance dure depuis 2007...

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus