Tournois Live 1

Les archives du Black Friday : Les dossiers Lederer (deuxième partie)

Le 15 avril 2011 restera dans la mémoire de tous les passionnés de poker. Ce jour là, le paysage du poker online a changé dans le monde entier et plus particulièrement aux USA. Le Département de la Justice (DOJ) américaine a bouleversé de nombreuses vies en mettant fin à l'activité de plusieurs opérateurs.

PokerStars, Absolute Poker et Full Tilt Poker voient leur activité être suspendue par la justice pour fraude bancaire, blanchiment d'argent et jeu d'argent illégal. Une petite centaine de comptes bancaires sont saisis et, en septembre 2011, le DOJ passe à la vitesse supérieure concernant FTP. La justice américaine décide en effet d'accuser FTP et ses administrateurs d'avoir monté un schéma de Ponzi.

L'opérateur est accusé d'avoir fraudé la loi mais aussi ses clients. Membre du comité directeur, le joueur Howard Lederer est en pleine tourmente. FTP doit en effet 390 millions de dollars à ses joueurs et les caisses sont vides ou presque. L'opérateur ne dispose que de 60 millions dans ses caisses alors qu'il doit déjà 150 millions rien qu'aux joueurs américains.

En septembre 2012, le DOJ introduit un nouvel amendement qui précise les charges contre Lederer et le CEO de FTP, Ray Bitar. Il aura fallu presque 15 mois de silence assourdissant pour qu'Howard Lederer se confie à PokerNews et explique le rôle du management de FTP et comment le Black Friday est arrivé.

Tournée pendant sept heures le samedi 8 septembre 2012 dans un hôtel de Las Vegas, la vidéo a été publiée en six ou sept segments de 30 minutes. La quatrième partie concerne plus particulièrement la période du Black Friday.

Dans ce segment, Heward Leder aborde en détail le jour le plus noir de l'histoire du poker online et l'échec des tentatives pour boucher le trou de 250.000.000$. Le joueur parle de sa découverte de cette énorme dette, le 21 avril 2011, de la solution qu'il a essayé de mettre en place et évoque le fait que personne parmi les actionnaires ne semblait si pressés de trouver une solution (en cliquant ici vous aurez un résumé en Français du contenu de la quatrième partie).

Lederer Files Part 4

Dans ce segment, Howard Lederer charge Phil Ivey. Dans un premier temps, il parle de l’action en justice intentée par Ivey à la société en juin 2011. Une plainte qualifiée de « terrible » et de « dévastatrice pour l’entreprise ». Le "Professeur" aborde ensuite le remplacement du conseil d’administration en place et la prise de pouvoir d’un groupe d’actionnaires emmené par Phil Gordon et Phil Ivey(en cliquant ici vous aurez un résumé en Français du contenu de la cinquième partie).

Lederer Files Part 5

Howard Lederer revient dans cette 6ème partie sur l'argent dû par certains joueurs et actionnaires à Full Tilt et aux complications rencontrées lors des négociations avec le Groupe Bernard Tapie (GBT) qui s'était montré intéressé par un rachat. Il explique aussi que Chris Ferguson a remis 14 millions de dollars de sa poche alors qu'Erik Lindgren n'a jamais remboursé. Lederer évoque aussi Gus Hansen, Phil Ivey, Phil Gordon ou encore John Juanda (en cliquant ici vous aurez un résumé en Français du contenu de la sixième partie)

...

Lederer Files Part 6

Suite et fin de l'entretien réalisé par Matthew Parvis à Las Vegas en septembre 2012. Dans cette 7e partie, Howard Lederer revient en détail sur l'accord avec PokerStars et précise pourquoi le fait d'avoir gardé le silence si longtemps était dans l'intérêt des joueurs. Lederer évoque un éventuel un retour au poker. Cinq ans plus tard il n'a pas refait véritablement surface, sa présence à l'introduction de Daniel Negreanu au Poker Hall Of Fame ayant fait des vagues (en cliquant ici vous aurez un résumé en Français du contenu de la septième partie).

Lederer Files Part 7

Partagez moi
  • Cinq ans plus tard, retrouvez les confessions d'Howard Lederer en vidéo. L'actionnaire-joueur nous fait entrer dans les coulisses de Full Tilt Poker en 7 segments de 30 minutes.

Name Surname
Donnie Peters
Name Surname
Matthieu Sustrac

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus