FullTilt Poker : le rachat par PokerStars (Affaire Lederer partie 7)

The Lederer Files (partie 7) : Le deal avec PokerStars et l'avenir

Depuis leBlack Friday survenu le 15 avril 2011, le monde du poker a attendu avec impatience d'entendre Howard Lederer sur la chute de Full Tilt qui se livre ici à un entretien avec Matthew Parvis dans le cadre des Lederer Files. Dans cette 7ème et dernière partie, Howard Lederer revient détail sur le deal avec PokerStars, pourquoi le fait d'avoir gardé le silence si longtemps était dans l'intérêt des joueurs et son éventuel retour dans la communauté du poker à l'avenir.

Le deal avec PokerStars rembourse les joueurs

L'interview reprend au mois de juin 2012, quelques jours avant que le deal entre PokerStars, Full Tilt et le Department of Justice (DOJ) ne soit officiellement conclu. Lederer explique que l'accord aurait pu ne pas être trouvé et, dans ce cas, Full Tilt aurait été dans l'incapacité de rembourser ses joueurs.

L'accord qui devait être conclut début juillet a pris du retard. Lederer a alors contacté Tom Dwan qui a dit que si Full Tilt n'était pas en mesure de rembourser les joueurs, il rendrait les 1,5$ millions que Full Tilt lui a versé. Lederer lui demandé s'il serait possible d'avoir cet somme pour le mois d'août, ce qu'a accepté Dwan. Toutefois cet argent était loin d'être suffisant pour couvrir la totalité de ce qui était dû, moins de 10%.

Mais, le 31 juillet 2012, l'accord entre Full Tilt, PokerStars et le DOJ a été annoncé puis fut officiellement signé le 09 août 2012. Selon cet accord, les joueurs américains seraient remboursés par le DOJ et les joueurs du reste du monde par PokerStars, mettant un terme à 15 mois très éprouvants émotionnellement.

Lederer explique ensuite pourquoi il a préféré garder le silence pendant tout ce temps. Bien que conscient du fait que la communauté du poker demandait à l'entendre, il a préféré garder le silence dans l'intérêt des joueurs. Dévoiler des informations sur les accords en train d'être négociés n'aurait pas aidé les joueurs à être remboursés plus rapidement. En septembre 2011, le DOJ s'est plaint qu'il y avait trop de fuites concernant les discussions en cours et que si une information était encore révélée, les négociations prendraient fin immédiatement. Howard Lederer dit comprendre la frustration des joueurs à ce sujet mais que son silence était nécessaire. "Le DOJ et tous les groupes avec lesquels nous avions un accord nous dit 'vous ne pouvez pas parler du deal'"

"Savoir si je peux appartenir à une communauté où ma voix comptera ne dépend pas de moi"

Matthew Parvis demande ensuite à Lederer ce qu'il pense des gens qui suggère que la bannière de Chris Ferguson vainqueur du Main Event des WSOP en 2000 soit cachée, à l'instar de celle de Russ Hamilton vainqueur du Main Event des WSOP et qui a triché sur Ultimate Bet ayant le moyen de voir les cartes de ses adversaires. Matthew Parvis demande à Lederer s'il envisage de rejouer un rôle dans la communauté du poker à l'avenir.

"Je jouerai au poker, j'y joue depuis 40 ans. J'étais le propriétaire d'une entreprise qui s'est retrouvée dans une mauvaise situation, mais je n'ai pas activement créé cette situation". Il explique ensuite qu'il n'a jamais commis de fraude et a dit avoir fait tout ce qu'il pu pour trouver une solution le jour où il a découvert les difficultés de Full Tilt. "Si la communauté du poker décide que ce comportement est punissable et que je devrais être banni du poker, je ne serais pas d'accord".

Cette interview a été réalisée avant le 10 septembre, date butoir pour déposer une nouvelle plainte formulée par le DOJ. Lederer explique de ce qu'il attend de cette modification de la plainte. Il explique que depuis DOJ a reconnu que le poker en ligne n'était pas illégal dans le cadre du Wire Act. Lederer mentionne aussi les poursuite dans le cadre de l'IGBA (Illegal Gambling Business Act) et le fait que le poker ait été reconnu comme jeu d'adresse et non de hasard. "I don't know" décalre Howard Lederer qui ne sait pas à quoi s'attendre avec cette nouvelle plainte Finalement, la plainte amendée ajoutera, en plus des infractions au Wire Act et à l'IGBA, le Travel Act et réclame 137,5$ millions de réparations.

Les derniers mots d'Howard Lederer

"En tant que l'un des propriétaires de l'entreprise, j'endosse toute la responsabilité de ce qui s'est passé. Ce qui s'est passé n'était pas juste, cela a causé beaucoup de souffrances et une gêne pour près de trois millions de clients. Pour cela je suis profondément désolé. J'attends vraiment de voir le site rouvrir sous le contrôle de PokerStars. Je suis incroyablement reconnaissant pour leur professionnalisme "

Qualifications live : France Poker Series Paris (13-19 novembre)

FullTilt Poker : le rachat par PokerStars (Affaire Lederer partie 7) 101

La Saison 2 des France Poker Series fera étape au Cercle Cadet de Paris du 13 au 19 novembre 2012. Pour gagner votre place dans ce tournoi au buy-in de 1.100€ retransmis en streaming live sur internet, participez aux tournois et satellites live du Cercle Cadet ou téléchargez Pokerstars pour tenter votre chance dans les nombreux satellites online.

Les "Lederer Files" : La partie 7 en vidéo (Anglais)

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus