Tournois Live 1

Absent des WSOP depuis 2010, Chris "Jesus" Ferguson revient comme si de rien n'était

Chris "Jesus" Ferguson

La journée de samedi a été marquée par la présence du vainqueur du Main Event des World Series Of Poker 2000, Chris Ferguson ! Pour la première fois depuis 2010 et le scandale Full Tilt Poker, le joueur US joue un tournoi de poker, l'Event #3 Championsip Seven Card Stud à 10 000$...

Pas vu en table depuis le Black Friday qui s'étaient déroulé en avril 2011, Chris Ferguson tente un retour. Il y a 5 ans, le département de la Justice américaine avait fermé FTP et d'autres opérateurs basés hors des frontières avant de déposer une plainte qui citait Ferguson et trois autres directeurs comme les organisateurs d'un schéma de Ponzi ayant permis de dégager 444 millions de dollars des comptes des joueurs aux profits des actionnaires !

Ferguson a nié les accusations via son avocat et la plainte a fini par être retirée grâce au rachat de FTP par PokerStars, qui avait aussi dealé le remboursement des joueurs lésés. Ferguson n'était plus apparu dans un tournoi depuis les WSOP 2010.

Fin mai, quand Howard Lederer a fait son mea-culpa avec 5 années de retard, les spéculations avaient été nombreuses et il semblait bien que les anciennes gloires préparaient un retour.

Chris Ferguson n'a fait aucune déclaration concernant son retour. Les journalistes de PokerNews sur place lui ont demandé s'il ressentait le besoin d'une déclaration d'excuse similaire à celle de Lederer ou s'il avait quelque chose à dire à la communauté poker et aux anciens joueurs de Full Tilt Poker.

"Je suis juste ici pour jouer au poker. Je suis juste ici pour jouer au poker. Je suis juste ici pour jouer au poker", a répété Chris Ferguson tout en refusant de faire d'autres commentaires.

Plusieurs joueurs du Championship ont été surpris de la présence de Ferguson mais n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Vainqueur 6 fois aux WSOP, Layne Flack a lui indiqué que ce n'était pas le temps de juger Ferguson. Pour lui, Ferguson a autant le droit de joueur que n'importe qui d'autre. "Les gens se rendent compte qu'ils ne connaissent pas toute l'histoire et ne savent pas trop quoi dire ou penser. [...] On ne peut accuser personne sans connaître tous les faits. Beaucoup de gens sont dans encore dans la confusion et il est facile de parler quand les gens ne sont pas là. C'est facile de montrer du doigt mais quand le joueur est là c'est plus compliqué, surtout quand on ne maîtrise pas tous les faits", a indiqué Flack

"Chris Ferguson a fait des choses positives pour le poker. C'est une image et les décisions de FTP ne sont pas de son fait. Je crois fermement qu'il n'a jamais pris un centime dans les comptes des joueurs. Ce n'est pas dans sa nature. Lui il est plutôt du genre à donner qu'à prendre. Ca c'est un fait", a poursuivi Flack qui n'a pas complétement tord mais qui est loin d'avoir raison sur toute la ligne.

Impliqué dans le management de l'opérateur, Chris Ferguson peut-il réellement faire l'économie d'une demande de pardon et faire comme si de rien n'était ?

Partagez moi
  • Impliqué dans le scandale Full Tilt Poker, Chris "Jesus" Ferguson participe aux World Series of Poker pour la première fois depuis 2010 !

Name Surname
Marty Derbyshire
Name Surname
Matthieu Sustrac

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus