Les jeux d'argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d'argent, conflits familiaux, addiction…, retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09 74 75 13 13 - appel non surtaxé).

Gouvernemen ANJ Adictel Evalujeu

Vainqueur du WSOP Colossus 2015, Cord Garcia livre les secrets du succès

Name Surname
Marty Derbyshire
Name Surname
Matthieu Sustrac
4 min à lire
Cord Garcia

Le vainqueur du premier Colossus de l'histoire avait disposé de 22 374 adversaires l'an passé pour empocher 638 880$ et il compte bien refaire le coup cette année.

Présent dans le field du Jour 1A de la deuxième édition du Colossus, Cord Garcia s'est réjouit du fait que le tournoi n'ait accueilli "que" 3249 joueurs. "Oui, je suis plutôt contre un field record", a-t-il confié à PokerNews alors qu'il venait de sauter de la session du matin. "Pour le bien du jeu j'ai envie que l'affluence augmente et que ça grossisse mais si je pense à moi, j'ai aussi envie de garder le plus longtemps possible mon record", a ajouté celui qui détient la victoire devant le plus d'adversaires sur un tournoi live.

La structure a été modifiée (plus rapide au début, elle ralentit plus le tournoi avance, ndlr) et cela plaît au champion en titre. "La seule chose qui a véritablement dérangé les gens l'an passé c'est le fait qu'il n'y avait pas 1 million de dollars à la gagne et ils ont modifié cela", débute le joueur US. "Les joueurs sont dans l'argent depuis longtemps quand se termine le Jour 1 et j'aime beaucoup cela. C'est bien mieux pour le tournoi et le fait d'ajouter deux journées de départ supplémentaires est aussi super pour les joueurs", ajoute l'Américain.

"Si vous voulez monter un gros tapis très vite ou commencer un autre tournoi, c'est probablement mieux pour nous. [...] J'aime vraiment le fait que cela ralentisse ensuite quand il y a moins de monde dans le tournoi et plus de dollars en jeu. Tout cela est très bien pour les joueurs", continue Cord Garcia qui met sur le compte de sa "confiance irrationnelle" le fait d'avoir triompher de plus de 22 000 adversaires.

"Je n'ai rien à craindre. Au pire je vais sauter et le souvenir de mon exploit de l'an dernier ne s'effacera pas. Si j'ai la chance de refaire une belle avancée cela n'en sera que plus épique ! [...] Comme je le vois, j'ai six chances de participer à un tournoi de poker avec quelques milliers de joueurs (Les joueurs peuvent re-entry sur tous les flights même s'ils ont fait l'argent avant de sauter, ndlr). Il y aura au moins 20 000 joueurs dans ce tournoi mais je préfère voir cela comme six satellites qui permettront de se qualifier pour un tournoi avec un millier de joueurs. Vous avez juste six chances d'emballer des jetons avec la moyenne, un peu moins ou un peu plus", explique le tenant.

"Je regarde tout ça avec du recul. Si vous regardez ça en vous disant que le field est immense, vous vous dites que la victoire est impossible", poursuit Garcia. "Je suis excité pour le tournoi mais pas nerveux. Si je parviens au Jour 2 ou 3 avec 600 joueurs la tension montera un petit peu mais pour l'instant j'ai l'impression de jouer un freeroll", a ajouté celui qui a échoué à franchir le Jour 1B.

"Je pense que le record va tenir. Je fais partie de ceux qui croient que le Colossus II ne va pas surpasser celui de l'an dernier. Les gens en auront marre à l'issue de la deuxième session et de la quatrième journée de départ. Le Jour 1A n'était pas aussi pris d'assaut que je m'y attendais. Je pensais que les deux premiers flights allaient être complets. [...] Les gens sont relax, je m'attendais à un cirque avec beaucoup d'excitation mais pour le moment ce n'est pas le cas", a indiqué Cord Garcia qui ne retrouve cependant pas la même atmosphère que l'an passé.

"L'an dernier j'ai disputé le Jour 1 et je me souviens que j'avais été content de m'être enregistré à l'avance pour les flights suivants. Il y avait une foule et un buz énorme, les queues étaient très très longues. Là on dirait qu'ils ont bien modifié l'organisation et ce n'est pas plus mal", ajoute le champion en titre avant de se focus sur le jeu.

"Il m'a fallu trois essais l'an passé pour parvenir au Jour 2. Peu-être que le chiffre magique va encore fonctionner", termine Cord Garcia qui a donc encore tenté sa chance vendredi...

Share this article
author
Marty Derbyshire
author
Matthieu Sustrac

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus