Les jeux d'argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d'argent, conflits familiaux, addiction…, retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09 74 75 13 13 - appel non surtaxé).

Gouvernemen ANJ Adictel Evalujeu

Blog : Christian Zetzsche, un couvreur en mode machine

Name Surname
Christian Zetzsche
8 min à lire
Blog : Christian Zetzsche, un couvreur en mode machine 0001

Dans un blog bilan, Christian Zetzsche nous raconte ses aventures de couvreur freelance à plein temps. Un véritable sacerdoce...

Il y a un an, à l'entame de 2017, je n'avais aucune de ce qui allait se passer. Aucun coverage n'était confirmé et il n'y avait pas de budget pour m'envoyer aux Aussie Millions. Et puis en me concentrant presque entièrement sur les reportages poker, l'année est peu à peu devenue très chargée. De voyages en surprises j'ai finalement passé deux tiers de l'année loin de chez moi.

L'achat d'une machine à laver et d'un lave-linge ont été mes meilleurs investissements lors des dernières années. Les plus importants aussi puisque je ne suis passé à la maison que pour quelques jours, juste le temps de faire la lessive et de commencer à remplir mon frigo à nouveau. Ma montre Garmin Fitness me permet elle de noter mes déplacements et de garder les traces de mes cycles de sommeil... c'est aussi un moyen de me rappeler ma forme physique misérable.

En fin de compte, j'ai travaillé sur 20 festivals dans 12 pays différents. Je me suis rendu quatre fois au King's Casino de Rozvadov ! En janvier dernier c'était un rêve lointain car même si j'ai beaucoup travaillé ces dernières années, il n'y a pas de garantie que cela continue quand vous êtes freelance.

2017 en un clin d'oeil

Blog : Christian Zetzsche, un couvreur en mode machine 101
Festivals couverts:20
Pays visités:12
Journées de reporting:197
Jours de voyages:39
Nombre de vols:44
Kilométrage en avion:127.671 km
Heures de vol:184 heures

Un début d'année au pas de course

Fin janvier 2017, je suis en visite au Hippodrome Casino. C'est un endroit spécial au coeur de Londres et nous sommes là pour le premier PokerStars Festival de l'histoire. Je suis déjà venu au Royaume-Uni et à Londres plusieurs fois mes c'est une première pour moi dans ce casino iconique. L'établissement en lui même peu rendre les choses compliquées avec différents étages et plusieurs petites salles. Sans trop d'effort, le coverage se passe bien chaque jour.

Changement complet pour l'événement suivant puisqu'il n'y a pas le mélange traditionnel entre les amateurs et les pros sur les Triton Super High Roller Series. Cette fois je suis avec les plus grands noms du jeu, les joueurs high-stakes et nous sommes à Manille, aux Philippines. Le Solaire Resort and Casino est incroyable, nous sommes formidablement bien accueillis. Tandis que les champions viennent tenter d'encaisser un gros chèque, nous disposons des boissons à volonté et d'un buffet exclusif pour les médias poker.

Après une semaine de reportage au King's Casino en République Tchèque, je dois re-traverser la planète pour me rendre dans les antilles néerlandaises, à Saint Martin. Les gens ont souvent entendu parler du Princess Juliana airport, un endroit spectaculaire où l'atterrissage se fait juste au dessus de Maho beach. Malheureusement, cette petite île paradisiaque a été durement touchée par un ouragan quelques mois plus tard. En septembre dernier, de nombreux bâtiments, dont le Casino Royale et le Sonesta Resort ont été endommagé... un rappel amical de la fragilité des choses et de la vie.

Un mois après Manille, je reprends la direction de l'Asie avec un arrêt à Macao pour le PokerStars Championship. Je commence à m'habituer à ces vols très longs et je maîtrise de mieux en mieux le décalage horaire. C'est bien plus simple quand il n'y a qu'un vol en Airbus A380 jusqu'à Hong Kong et une toute petite liaison en ferry.

Macao est une petite version de Las Vegas en plus humide. La nourriture est évidemment plus exotique avec un buffet gargantuesque pour le petit-déjeuner. Celui de notre hôtel était véritablement incroyable. Je pense que si vous avez un peu de temps libre dans le coin, ou un vol de nuit pour le retour, il faut se perdre dans Hong Kong... cela devrait être sur la liste des choses à faire de chaque voyageur.

Direction ensuite une des plus grosses salles en Europe : le Dusk Till Dawn de Nottingham. Pas le temps de flâner, j'enchaîne avec Monte Carlo, le pays des super-riches. L'année a filé et le premier tiers se termine avec des tournois couverts dans des endroits très contrastés. D'une salle de poker dans une aire industrielle au casino où les voitures de luxe s'empilent dans le parking, il y en a pour tous les goûts non ?

Voilà l'été

Sochi Casino and Resort
Sochi Casino and Resort

Cette folie de voyages ne se termine pas pas. Direction le camp de vacances annuel des joueurs, les World Series of Poker à Las Vegas. Mais avant de partir dans le Nevada, je passe par le 888live Festival Barcelona et le PokerStars Championship Sochi. Du coup je quitte mon appartement le 10 mai et je ne vais y revenir que le 19 juillet. J'ai passé 9 semaines sur la route !

La ville catalane est une destination que j'affectionne, en plus mon Espagnol s'améliore à chaque fois. Du soleil espagnol, je plonge vers la ville hôte des Jeux Olympiques d'hiver de Sochi. La Russie marque l'entrée d'un périple de trois semaines non-stop à l'hôtel. J'enchaîne les aéroports et les vols... je n'ai que le temps de visiter les casinos.

Quel est le plan pour passer de la Mer Noire au désert du Nevada ? On commence par un vol de nuit entre Sochi et Moscou puis on enchaîne avec un vol matinal vers Londres. Les films s'enchaînent, j'ai arrêté de compter les heures et je débarque à Montréal. "Le même jour" je suis enfin à Sin City et je parviens même à me traîner faire quelques courses en arrivant à Vegas.

Ce n'était pas mon baptême du feu à Las Vegas mais c'était seulement la deuxième fois que je travaillais là bas pour une durée supérieure à un mois. Afin d'obtenir mon visa pour la Russie, j'ai du augmenter mon assurance voyage... et cela a été une bonne chose ! Vers la moitié des WSOP, j'avais une douleur insoutenable à l'estomac et un ami proche m'a presque obligé à aller à l'hôpital. Plus de six mois après cet épisode, mon assurance est toujours en train de se battre avec l'hôpital à propos de la facture exorbitante de mon opération. J'ai été obligé de passer sur le billard pour l'appendicite. Après une semaine de presque total repos, j'ai repris le job pendant que mon appendicite enchaînait les cocktails à Margaritaville.

Il s'est passé beaucoup de choses durant ces 6 semaines de folie américaine au paradis du poker. J'ai moins couvert les tournois de variantes que les autres années même si j'ai effectué la couverture de beaucoup de tournois de Omaha. En 2014, j'avais notamment suivi deux finales avec Tommy Le. Je l'ai finalement vu triompher sur la scène principale et après avoir fêté cela avec ses amis proches, il est venu vers moi : "Allez fais moi un calin", m'a-t-il lâché dans un énorme sourire.

Les rails brésiliens et britanniques ont été un truc fascinant à voir quand Chris Moorman et Max Silver ont rejoint le club des vainqueurs WSOP. Silver a aussi été loin sur le Main Event alors queMickey Craft et John Hesp nous faisaient passer un bon moment aux tables. Mon travail s'est arrêté avec la constitution de la dernière table, j'ai résisté tant bien que mal à l'envie de crier "Seat Open on the media table !" tout en m'éloignant de la salle des tournois.

Pas le temps de flâner après les WSOP

Après une bonne semaine de repos, je reprends la direction des Philippines. La fin de l'année a quand même été moins folle en ce qui concerne les voyages. J'ai visité plusieurs fois Barcelona, Sochi et le King's Casino, je peux désormais recommander aux touristes defiler au Menara Mall de Marrakech pour prendre une glace avec vue sur la ville.

Après avoir couvert la totalité des WSOP, moins les trois derniers jours de la finale du tournoi principal, j'ai ajouté la totalité du festival WSOPE puis le WSOP Circuit au King's Casino de Rozvadov à ma collection de festivals. Un mois entier avec presque aucun jour off... et surtout de nombreuses visites au buffet gratuit. Autant dire que ma balance a fait la tête quand je me suis pesé en rentrant.

Cette année incroyable s'est terminée par trois événements un peu moins gros à Hambourg, Bucarest et à Prague pour le dernier PokerStars Championship de l'histoire. Le retour de l'European Poker Tour y a été annoncé. L'Unibet Open de Bucarest a été agréable avec un hôtel 5 étoiles, le buffet à volonté, les boissons aussi. Distribution de vêtements pour tout le monde, Une preuve que les opérateurs du poker spécialisés dans les buy-ins moins élevés savent soigner leurs joueurs.

Dans mon petit bled, les gens mettent au moins 10 ans à voir ce que j'ai vu durant les 12 derniers mois. Le chef de gare de la station me reconnait désormais et quand je passe devant lui il me demande quelle est ma destination. "Où vas-tu cette fois ?" c'est sa manière de me dire bonjour maintenant...

Combien de temps cette vie passée entre les valises et les avions va-t-elle me convenir... la question m'effleure de temps en temps. Ces voyages nombreux et ce travail ne rendent pas la vie amoureuse facile, l'équilibre physique et mental est aussi très compliqué à maintenir. C'est vraiment peu évident de maintenir une régularité et d'avoir envie de bouger, de faire de l'exercice. Ce sont des choses à travailler... il faudrait aussi que j'arrête de boire autant de soda.

2018 j'arrive

Pour le moment j'ai confirmé deux événements pour l'année qui démarre. Il y a d'abord le World Poker Tour European Championship au Spielbank Berlinavec une table télévisée WPT pour la première fois en Europe depuis 5 an. Ensuite, j'ai hâte de filer pour la troisième fois de ma vie à Melbourne pour l'édition 2018 des Aussie Millions.

J'espère pouvoir réaliser quelques souhaits plus personnels. Il y a trois voies ferroviaires qui me passionnent et j'ai vraiment envie de pouvoir visiter le Transsibérien. De Moscou à la Chine... puis il faudra enchaîner sur le Japon. Un trip en traversant l'Amérique du Sud de part en part ou une traversée d'Est en Ouest du Canada (ou peut être dans l'autre sens selon la période de l'année et la météo) sont aussi des objectifs de voyage.

J'ai envie aussi de continuer à améliorer mon Espagnol. Je souhaite aussi m'initier au Russe. Enfin, il faut aussi que j'arrive à ajouter une journée ou deux de découverte à la fin de ces voyages de boulot pour pouvoir explorer et prendre quelques images. Cela me permettra de reprendre l'écriture de blogs plus fréquemment...

Adios y hasta la proxima vez!

Envie d'un coverage pour mettre en valeur votre tournoi, contactez PokerNews, le n°1 mondial de l'info poker vous apporte la solution

Share this article
author
Christian Zetzsche

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus