Vayo retire sa plainte contre PokerStars, l'opérateur contre-attaque pour 280.000$

Vayo Drops lawsuit against PokerStars, PokerStars sues Vayo stating he forged evidence

Runner-up du Main Event WSOP 2016 et joueur régulier sur Internet, Gordon Vayo avait attaqué PokerStars en mai 2018 pour réclamer le paiement d'un gain de 700.000$ obtenu sur les SCOOP. Vayo avait porté plainte contre Rational Entertainment Enterprises Limited (REEL), il a retiré sa plainte après que la société ait découvert que certaines preuves sont des faux. Confrontés à ces pièces forgées, les avocats de Vayo ont abandonné. REEL a de son côté porté plainte et réclame 280 000$ pour les frais de justice.

Haley Hintze a découvert pour Flushdraw.net and VegasSlotsOnline que REEL a confronté Vayo et ses représentants sur la fabrication des Faux présentés pour prouver la présence de Vayo au Canada durant la compétition.

REEL filed evidence of forgery by Vayo
REEL a porté plainte contre Vayo

Selon Hintze, PokerStars/REEL a été en contact direct avec le faussaire engagé par Vayo, ce dernier partageant le document original d'un relevé bancaire montrant des retraits en Californie et pas dans une banque d'Ottawa. La représentation de REEL a aussi découvert que les frais bancaires et le taux de change entre les dollars américains et canadiens n'avaient pas de sens non plus.

Plus tôt dans l'année, Gordon Vayo avait saisi la court de Californie, l'affaire étant même traitée par Forbes.com dans un article où figuraient de nombreuses pièces de sa défense.

Vayo indiquait avoir remporté le SCOOP #1-H $1,050 NLHE pour 692,000$ et expliquait que PokerStars retenait cette bourse. La salle de poker en ligne déclarait que Vayo avait joué depuis les USA avec un VPN, un logiciel cachant la réelle localisation du joueur, une pratique interdite.

Suite à cette confrontation, Vayo a confirmé légalement le 14 octobre qu'il retirait sa demande. Deux semaines plus tard, son avocat a démissionné du cabinet qui l'employait et le 25 octobre, Gordon Vayo a engagé un nouveau représentant, William A. Bowen. Les avocats de REEL auraient depuis envoyé 4 courriers sans réponse. Le 12 novembre, les représentants de l'opérateur ont donc rempli une plainte légale réclamant le paiement de 280 000$ de frais de justice.

Voici un extrait du document judiciaire comme rapporté par VegasSlotsOnline:

“[]REEL a reçu une 'info' de la part d'une troisième partie indiquant que les relevés bancaires et Internet de Vayo avaient été falsifiés par un faussaire engagé par Vayo, spécifiquement pour créer la fausse impression que Vayo était au Canada durant ce tournoi SCOOP et de manière à pouvoir demander de manière frauduleuse à REEL le paiement de ses gains. Stern []. Les enquêtes de REEL confirment que c'est bien le cas, REEL a immédiatement confronté Vayo à ce propos, un vendredi matin. [] Le conseil de Vayo a indiqué n'avoir aucune connaissance de ces faux (i.e., il avait juste fourni les documents passés par son client), qu'il en parlerait à son client, et ne souhaitait pas poursuivre cet entretien car - si ces documents étaient des faux - les action anti-fraudes de l'opérateur pourraient s'appliquer. [...] 48 heures plus tard, un dimanche matin, Vayo a volontairement fait une demande officielle pour le retrait de sa plainte [...] et son conseil s'est retiré de l'affaire... REEL a fait des efforts constants pour rencontrer le nouveau représentant de Vayo pour éviter le dépôt et le retrait de la plainte, et même envoyé les preuves de la falsification [...] Vayo a ignoré ces demandes et n'a jamais nié la construction de faux.

“La 3e partie, qui a informé REEL de la tentative de Vayo de remettre des faux, a indiqué avoir été en contact avec le faussaire... Ce dernier a expliqué à la 3e partie que Vayo l'avait contacté pour mettre en place un virtual private network (‘VPN’) afin que Vayo puisse jouer sur la plateforme de REEL en étant en Californie tout en apparaissant comme localisé au Canada.
Le faussaire a aussi donné les documents originaux de la First Republic Bank et de Bell Canada envoyés pour modification par Vayo afin de tenter de prouver qu'il était sur le territoire canadien durant le tournoi. Il est à noter que cette 3e partie savait que les documents produits par Vayo provenaient de Bell Canada et First Republic Bank avant même que cette information ne soit rendue publique ou que REEL l'ait communiqué à cette 3e partie.”

Le Stars Group détient la majorité des parts d'iBus Media.

Partagez moi
  • PokerStars est en contact avec le faussaire, Gordon Vayo ne touchera jamais ses 700 000$ et va devoir régler la note judiciaire !

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Gordon Vayo attaque PokerStars pour un gain impayé de 700.000$ Gordon Vayo attaque PokerStars pour un gain impayé de 700.000$