EPT Prague : Le Belge Thomas Boivin entre dans le grand monde (375,520€)

Thomas Boivin Wins EPT Prague €25,000 Single-Day High Roller for €375,520

Thomas Boivin a remporté le PokerStars European Poker Tour 25,000€ Single Day High Roller au petit matin dans la nuit de jeudi à vendredi. Le Belge signe sa victoire référence en battant un field de 46 entrants. Il encaisse aussi 375 520€ soit son plus gros gain en carrière.

Il y a quelques jours Boivin avait déjà terminé 6e pour 25 800€ du High Roller à 10.300€ placé en début de festival. Cette fois il a conclu en battant Steve O'Dwyer head's-up.

Le Team Pro Winamax Sylvain Loosli a atteint la table final du tournoi sans parvenir à se glisser dans les 6 places payées.

Le coverage complet du tournoi

PokerStars European Poker Tour 25,000€ Single Day High Roller

PositionJoueur¨PaysPrix en €Payout en $
1Thomas BoivinBelgium€ 375,520$426,389
2Steve O'DwyerUnited States€ 259,550$294,709
3Orpen KisacikogluTurkey€ 165,670$188,100
4Michael AddamoAustralia€ 127,010$144,206
5Pavel PlesuvMoldova€ 99,400$112,858
6Stefan HuberSwitzerland€ 77,310$87,777

* Prix en $ via XE.com

Thomas Boivin, Steve O'Dwyer, and Orpen Kisacikoglu
Thomas Boivin, Steve O'Dwyer et Orpen Kisacikoglu

"Je commence juste à jouer les gros tournois en live. J'ai commencé avec l'envie d'en jouer régulièrement, ce n'est pas comme si je me disais que j'allais gagner directement ! Vous allez me revoir c'est obligé! a confié le vainqueur à PokerNews à l'issue de la partie.

"La dynamique lors de la finale était très intéressante, les joueurs étaient tous compétents et je vais vraiment apprendre beaucoup en observant et en discutant. C'était vraiment du haut niveau, il y avait beaucoup à absorber. J'ai étudié le jeu beaucoup ces derniers temps, vous ne gagnez pas juste parce que vous avez fait cela mais j'avais vraiment confiance en mon jeu et c'est une super sensation de gagner un tournoi, surtout un difficile comme celui-là", a confié le vainqueur...

"Ne venez pas aux Bahamas en janvier, je vais gagner le plus gros 25.000$ de l'histoire (il parle du PSPC garantissant 9 millions de dollars, ndrl)", termine Boivin dans un sourire.

Thomas Boivin
Thomas Boivin

Fast & Furious

Vainqueur du 50.000€ Matthias Eibinger était en table dès le coup d'envoi et 15 joueurs étaient déjà en lice à l'issue du premier niveau. Le premier joueur éliminé, Michael Addamo, a immédiatement pris son re-entry, vite imité par Michael Soyza.

Alors qu'il ne restait déjà plus que 22 des 46 entrants à la seconde pause, Thomas Boivin était déjà en tête du tournoi, bien placé pour viser le premier prix de 375 520€. Davidi Kitai, Matthias Eibinger, Joao Vieira, Preben Stokkan, Daniel Dvoress et Timothy Adams n'ont fait que participer au prizepool.

Le Moldave Pavel Plesuv était chipleader à la constitution de l'ultime table, juste devant Orpen Kisacikoglu ou encore le tricolore Sylvain Loosli.

Après un long round d'observation, et un coup où Ryan Riess utilisera la totalité de ses Time Banks dans une main contre Steve O'Dwyer, les survivants sont partis en pause dîner.

Ryan Riess
Bubble Boy Ryan Riess

La digestion n'a pas été fameuse pour Loosli et Charlie Carrel (8e), éliminés par Plesuv et Addamo. Ce dernier a fait sauter la bulle en sortant Ryan Riess. L'Australien est parti de derrière pour sortir le vainqueur du Main Event WSOP et garantir 77 310€ aux rescapés. Il s'est aussi emparé de la tête de la compétition.

Addamo a pris le large en sautant Stefan Huber en combat de blindes. Steve O'Dwyer a calmé l'avancée de l'Aussie pour se replacer complétement dans le tournoi.

Michael Addamo
Michael Addamo

Addamo s'est malgré tout chargé de Pavel Plesuv pour assurer un gain à 6 chiffres aux 4 derniers joueurs du tournoi. Thomas Boivin s'est alors mis en action en doublant contre l'Australien, rapidement imité par Orpen Kisacikoglu. Tombé à 1 blinde, Addamo s'incline finalement face à Steve O'Dwyer au pied du podium.

L'Américain va finalement payer une mise rivière face à Boivin tout en annonçant qu'il "était supposé folder". Le Belge va retourner quinte et subitement faire l'écart avec ses deux adversaires.

Steve O'Dwyer
Steve O'Dwyer

Sur la pente descendante, O'Dwyer va finalement voir Kisacikoglu payer pour sa survie lors d'un coup disputé post-flop face à Boivin. Le Turque avait un moins bon kicker et ne va pas trouver de rivière miracle. Largement chipleader à l'entame du dernier duel, le Belge va voir son adversaire doubler deux fois.

Le troisième all-in and call sera le bon pour Boivin qui n'aura mis que 12 heures à signer une victoire clé pour sa carrière...

Le Stars Group détient la majorité d'iBus Media.

Partagez moi
  • "J'avais vraiment confiance en mon jeu et c'est une super sensation de gagner un tournoi, surtout un difficile comme celui-là", a confié le vainqueur...

Name Surname
Will Shillibier

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus