Blowout Series: Joao Vieira, Niklas Astedt et Gianluca Speranza s'offrent un titre

Trio Blowout

Alors que la quasi totalité de tous les opérateurs tricolores organisent un festival, les Blowout Series battent leur plein sur PokerStars.com.

La soirée de jeudi a été marquée par les trois titres de Joao Viera, Niklas Astedt et Gianluca Speranza... mais on débute par les belles performances d'un trio tricolore sur le High Roller Club, les tournois quotidiens de l'opérateur réservés aux grosses bankroll.

Plus tôt dans la semaine, c'est Sylvain Loosli qui avait signé un gain à 5 chiffres sur ce HR Club Bounty Builder à 530$ où l'on retrouve les meilleurs.

Honneur à Antoine Labat qui a réussi le plus gros deep-run en terminant 3e de cet événement pour encaisser 10 722$ (dont 2 713$ de primes). C'est un Brésilien qui l'a emporté pour 26 482$ après avoir dominé un field de 299 entrants... sa victime en head's up, le Lituanien bebaimis777 n'est reparti qu'avec 15 441$ alors que le duo a touché la même part du prizepool!

Le finaliste français du Main Event WSOP n'est pas le seul joueur expatrié en Angleterre à avoir été jusqu'à la finale. Jonathan Therme s'incline finalement en 6e position pour un gain de 5 880$ (dont 2500$ de primes).

Coup de chapeau aussi au champion WSOP Jeremy Saderne qui atteint la finale du HR Club Fat Thursday à 215$. Le Français termine 8e pour 977,31$, il a aussi atteint la 7e place du Daily Cooldown à 109$ pour encaisser 1 877$ de plus... deux résultats toujours bons pour la confiance à défaut d'être très lucratifs.

Joao rase à l'extérieur, Lena900 toujours là

Avec 60 millions de dollars garantis jusqu'au 19 janvier, PokerStars a vu les choses en grand... parfois même un peu trop, au plus grand bonheur de ses joueurs qui ont ainsi pu bénéficier d'un overlay à 7 chiffres.

Avec comme souvent trois niveaux d'entrée sur chaque événement, les sharks sont bien évidemment au rendez-vous. Le Team Pro Winamax Joao Vieira est une véritable machine online, il a remporté l'Event #36 High, un 6-Max à 5200$ l'entrée qui a rassemblé 69 entrants.

Le Portugais a encaissé un gain à 6 chiffres de 123 067,65$ après avoir battu le joueur qui a cumulé le plus de millions sur les tournoi d'Internet, le Suédois Niklas Astedt (94 485$). Bert "girafganger7" Stevens a terminé 5e (55 694$) et Timothy Adams 7e (25 204$)

Niklas Astedt a pris sa revanche dans la même soirée, Lena900 a en effet remporté l'Event #39 High, un 8-Max à 530$ l'entrée qui a presque doublé sa garantie. Lena900 a dominé un field de 327 entrants pour ajouter 44 313,88$ à sa bankroll, il s'est débarrassé de Darwinfish en head's up (32 797$) et le Canadien takechip (24 274$) a pris la troisième place d'un podium redoutable.

Double vainqueur du Main Event SCOOP (en 2018 et 2019!), Gianluca Speranza a encore une fois porté haut les couleurs de son pseudo Tankanza. Expatrié en Autriche, l'Italien a remporté l'Event #41 High, un Turbo à 1050$ qui a rassemblé 154 concurrents.

Speranza a gagné 42 896,63$ en head's up face à l'Estonien Aleksejs "APonakov" Ponakov (33 035$) alors que Sam Grafton (4e pour 19 592$) ou André Akkari (9e pour 5 307$) ont aussi deep-run ce tournoi qui a aussi dépassé sa garantie...

Partagez moi
  • Antoine Labat, Jonathan Therme et Jeremy Saderne dans le grand monde.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus