Les jeux d'argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d'argent, conflits familiaux, addiction…, retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09 74 75 13 13 - appel non surtaxé).

Gouvernemen ANJ Adictel Evalujeu

Nicolas Lambert is Olín

5 min à lire
Nico

Décembre 2011, Nicolas Lambert remporte La Maison du Bluff après un deal avec Cathy Serrat et gagne donc un contrat de 80.000€ avec PokerStars pour jouer au poker. Une décade plus tard, "BadBad" s'est lancé dans l'entrepreneuriat.

Qualifié en ligne pour l'émission LMDB, Nicolas Lambert avait pu y croiser Greg le Millionnaire ou Diana de l'île de la tentation et fréquenter les sommets de la télé-réalité de l'époque. Le joueur amateur de Charente n'a ensuite pas vraiment plané sur le circuit poker mais il a gardé la passion du jeu et le contact avec la communauté puisqu'il s'est même illustré sur un Star 250 au Casino de Gujan Mestras, fin octobre où il a atteint l'argent sur un field de 320 joueurs.

De quoi entretenir une passion pour le jeu qui lui a permise d'aller à Deauville, Las Vegas ou Barcelone... "Je ne suis pas un pro du poker, je reste un amateur mais j'aime l'idée de continuer à se perfectionner au fil du temps", confie le jeune quadra avant de parler de son projet, lancé durant ce dernier trimestre 2021.

Toujours excité par les cartes, Nicolas Lambert nous présente sa marque et un spiritueux original... bien évidemment lié au poker. "J'adore le poker, c'est un super jeu mais comme l'alcool c'est avec modération", annonce-t-il en préambule, en mode Jeu Responsable. "Je joue encore mais ce projet de coeur m'a absorbé presque totalement lors des deux dernières années où j'abordais la phase opérationnelle. Avec mon boulot dans une maison de Cognac et la famille, tu ne peux pas tout faire", précise cet attaquant émérite.

olin
Olin propose un univers proche des cartes...

Salut Nico, tu peux nous présenter Olín, ta marque de boissons spiritueuses ?
J'ai des origines antillaises et j'ai toujours apprécié ce qui est spiritueux, j'ai donc créé ma propre boisson. Une boisson qui a une longue histoire. C'est un projet qui a mûri pendant des années et que je mène depuis 6 ans, il découle de très belles rencontres successives.

Il y a eu l'école avec un BTS de spécialisation dans le secteur en 2015 et puis j'ai créé ma société. Au départ j'étais partie sur un coffret de luxe, en cristal de baccarat gravé à l'or et bien évidemment personnalisable... j'ai présenté cela et le produit plaisait mais je n'avais pas de notoriété de marque pour vendre aussi cher et faire du très haut de gamme, je me suis concentré sur le produit pour finir avec la création de ma marque...

Tu mobilises au quotidien des qualités que tu utilisais dans le poker ?
J'ai commencé à lancer ma marque Olín localement en septembre, c'est un énorme défi mais les débuts sont encourageants. Comme au poker il m'a fallu être très persévérant. Il faut se remettre en question en permanence et ne pas s'arrêter sur les badbeats, il faut s'adapter dans un univers nouveau... il y a des similitudes entre l'entreprenariat et les qualités à développer au poker, c'est clair.

Nicolas Lambert et son bracelet FCOOP
Un bracelet FCOOP entre 'Julo' et Alexis Laipsker

J'ai planifié beaucoup de choses, cela se fait par étapes. Il faut se familiariser avec la gestion d'entreprise et structurer les choses, d'abord au niveau local et puis voir plus grand ensuite. Mon directeur de site m'a aidé sur le projet depuis plusieurs années, les gens m'ont soutenu pour avancer, il faut être entouré on va plus vite. Il faut des coups de pouce pour que ca voit le jour c'est certain.

Olín se prononce comme si on envoyait tout au milieu... et ce n'est pas un hasard.
L'histoire est longue mais quand je suis sorti de La Maison du Bluff, un fan de poker m'a contacté et nous avons sympathisé... c'est lui qui m'a fait remarqué que le nom de mon fils Nilo à l'envers c'était All-In. Bref j'ai fait tapis, c'était lié au poker c'est plutôt génial.

J'aimerais faire des choses dans le poker amateur avec des partenariats. Mon idée c'est de convaincre les joueurs d'essayer mon produit. J'ai d'ailleurs fait dessiner 54 cartes car c'est un univers qui me plait, c'est aussi moi et mon parcours. Au final, il y a des étiquettes qui forment un jeu complet et deux jokers, cela permet de personnaliser le carton de 6. De manière aléatoire, quand vous achetez une caisse je vous glisse une bouteille customisée à la place d'une classique, chacun obtient un carton unique d'un produit unique.

Justement, tu peux nous le décrire ton produit ?
A la sortie de La Maison du Bluff j'ai consacré près d'un an et demi à faire le boulot pour PokerStars, j'allais un peu partout mais je travaillais dans une maison de Cognac. Donc je faisais découvrir en même temps... Et en vérité il y avait souvent des retours sur une boisson un peu forte, un bon produit mais pas forcément abordable pour tous les palais. Je me suis dit qu'il y avait une création à faire et je me suis lancé dans mon assemblage.

Je suis resté sur une base de Cognac car c'est un produit superbe, c'est là d'où je viens. On ne dénature pas la base, le but c'est d'avoir les arômes du Cognac sans son côté brûlant donc on n'ajoute pas de sucre. On recherche le raffinement... le cocktail est encore plus léger et abordable avec une limonade artisanale et une eau gazeuse saline accompagné d'une framboise. Le but c'est de plaire aussi bien aux hommes qu'aux femmes avec une boisson puissante mais aussi délicate.

Merci pour cette belle découverte en espérant te croiser aux tables en 2022...

Olin Lambert

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share this article

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Poker TV : Nicolas Lambert remporte La Maison du Bluff (Saison 2) Poker TV : Nicolas Lambert remporte La Maison du Bluff (Saison 2)