Stratégie poker - Le all-in dans les tournois

Stratégie poker - Le all-in dans les tournois 0001

NDR : obtenez 30$ sans dépôt sur Tony G Poker

Dans mon premier article paru sur ce site, j'ai discuté des avantages et des inconvénients de pousser all-in aux tables cash games. Pour être plus spécifique, j'ai discuté des mérites d'une attitude qui est souvent montrée du doigt, je veux parler de ma pratique du all-in dans certains de mes cash games favoris, notamment l'Omaha pot-limit.

Comme je suis un exemple de ceux qui utilisent cette stratégie du all-in en début de coup avec un petit tapis, il semblait normal de montrer en quoi exactement cette stratégie pouvait être rentable. Après tout, la stratégie contraste avec l'adage courant selon lequel «les meilleurs joueurs doivent avoir les plus gros tapis pour pouvoir casser leurs adversaires en une seule fois.»

En tournoi, faire all-in tôt arrive même plus souvent que dans les cash games. En tournoi, on trouve un grand nombre de jeunes qui ne jouent pas comme ceux de la vieille école. Ces derniers préfèrent les ouvertures et les relances progressives aux grosses relances. Ils aiment prendre des décisions à tous les stades du coup plutôt qu'avant le flop et au flop.

Les nouveaux joueurs ont une philosophie différente. Ils feront all-in dès que la situation se présentera. De cette manière, ils évitent toute prise de tête et plongent souvent l'adversaire devant un choix kafkaïen, surtout s'il fait partie de la « vieille école ».

Voici les inconvénients et les avantages de cette stratégie en hold'em no limit.

Le all-in en tournoi : inconvénients

* Parfois les joueurs qui utilisent une approche du type all-in sont seulement un peu... limités. Dans les tournois freezeout, quand les blinds sont faibles par rapport au montant des tapis, faire all-in à tout va ne présente aucun intérêt à part celui d'augmenter la probabilité de se faire sortir du tournoi prématurément. Si vos adversaires ne sont pas complètement idiots, ils comprendront que si vous chassez de cette manière, votre bénéfice sera ridicule par rapport à votre investissement qui, lui, est total, même si vous ramassez les blinds trois ou quatre fois de suite.

Et quand ils vous suivront, ce ne sera qu'avec la main reine que sont les As la plupart du temps. Les Rois, les Dames ou A-K ne sont pas suffisants - simplement parce qu'ils veulent éviter de perdre leur tapis sur un gros pot sans être max avant le flop pour n'avoir rien à se reprocher ensuite.

Donc, en faisant all-in, vous gagnerez sans problème une ou deux fois, mais si vous êtes suivi, vous vous retrouvez engagé pour tout votre tapis contre un adversaire beaucoup plus fort en cartes. Il est évident que cette stratégie ne saurait être optimum pour gagner les tournois.

* Si vous êtes quelqu'un qui fait all-in fréquemment, vos adversaires s'y adapteront. Ils commenceront par trouver le moyen de vous couper les jambes en essayant de se mettre dans des situations où ils seront grands favoris contre vous. Si vous arrivez à flairer le danger quand vos adversaires essaient de vous tendre un piège, ce ne sera pas un si gros problème. Mais le fait est que la plupart des gens qui font souvent all-in sont assez peu capables de s'adapter de cette manière. Tôt ou tard, ils tomberont dans le piège tendu par l'adversaire.

* Une grande part de la stratégie gagnante en tournoi repose sur la capacité du joueur à accumuler rapidement des masses de jetons conséquentes en prenant relativement peu de risques, en volant quelques petits pots quand personne apparemment n'ira le suivre. Les joueurs qui relancent le pot à fond se trouvent à un moment ou à un autre dans une situation où ils sortiront du tournoi s'ils sont suivis, simplement parce que quelqu'un qui a plus de jetons qu'eux colle leur relance. Alors qu'a contrario, une relance plus modérée aurait suffi pour les faire gagner (la relance «all-in» sent «l'arrachage», c'est-à-dire le bluff pour s'emparer du pot). En fait, les meilleurs joueurs de tournoi sont connus pour recevoir des coups sur des pots qui semblent sans danger, quand ils se font sur-relancer par exemple, auquel cas ils lâchent prise sans discuter. La stratégie qui privilégie les relances all-in fréquentes va donc à l'encontre de la plupart des stratégie des meilleurs pros.

* En faisant all-in fréquemment tôt dans le coup, vous perdez l'avantage de glaner l'information qui vous vient des actions adverses: check, suivre, ouvrir, habitudes, tendances de vos adversaires. Si vous êtes un bon joueur, vous souhaitez obtenir le plus d'infos adverses pour les exploiter- ou, mieux encore, vous souhaitez que vos adversaires aient à affronter autant de choix que possible. En faisant all-in, non seulement

vous ne pouvez pas utiliser une information que vous vous interdisez ce faisant d'obtenir, mais en plus vous acculez vos adversaires à une décision binaire (suivre / passer).

Le all-in en tournoi : avantages

Si on ne lit que ce qui est écrit ci-dessus, on en déduit que la stratégie du all-in doitêtre évitée comme la peste. Mais ce serait aller un peu vite en besogne, car voici les mérites de cette stratégie:

* Vous ne pouvez pas vous faire bluffer par les pros. Si vous n'êtes pas aussi bon que les meilleures stars de tournoi, en revanche, vous pouvez être assuré qu'ils apprécieront peu votre stratégie. La raison est simple : vous les mettez en position de test, et à moins de posséder le jeu max, ils auront peur de risquer tous leurs jetons. En effet, les bons joueurs ont l'habitude de ne jamais suivre all-in car cela signifie qu'ils jouent leur tournoi sur une position faible a priori. La plupart des bons joueurs de tournoi préfèrent gagner de petits pots et même s'il leur arrivera d'ouvrir ou de relancer avec des « poubelles », ils ne paieront généralement pas de relance all-in.

Ceci dit, si l'on ahoute le fait qu'en hold'em no limit il n'est pas facile de trouver une main avec laquelle on soit vraiment tranquille (même A-K perdra souvent contre une main quelconque), il devient évident que cette stratégie du all-in constitue une gêne efficace à opposer aux finesses supérieures des joueurs d'expérience.

* Si vous avez de la chance sur un ou deux coups, vous pouvez devenir en peu de temps le chip leader de la compétition. Si vous poursuivez votre stratégie, dites-vous bien que rares seront les joueurs qui viendront vous voir parce que vous n'avez plus rien à craindre financièrement. Seuls ceux qui auront une main monstrueuse pourront se permettre de vous payer tout en jouant leur tournoi sur un coup.

* Votre style de jeu vous conduira à gagner beaucoup de coups incontestés. Si vous faites de façon routinière les ouvertures et les relances préconisées par la plupart des pros (par exemple, relancer de trois ou quatre fois le surblind ou ouvrir à un niveau plus bas que le pot), tôt ou tard quelqu'un vous sur-relancera d'autorité et vous devrez passer, simplement parce que vous ne possédez pas la puissance que vos enchères supposent.

En fait, vous passerez souvent la main gagnante quand un joueur vous relancera sans avoir de jeu véritablement valable - un adversaire ayant compris que vraisemblablement vous n'aurez pas le jeu en phase.

Si vous faites all-in dès le départ, l'adversaire n'a plus la possibilité de « sur-vol » ou de « sur-bluff ». Il n'aura plus qu'une alternative : suivre en espérant toucher la main gagnante avant la fin du coup - et rares sont les mains qui sont assez puissantes pour le permettre - ou passer.

Quelques mots de conclusion

En tournoi, ce sont presque toujours des joueurs hautement agressifs qui termineront dans les trois premiers, surtout dans des tournois où la structure est relativement rapide. Je pense que les joueurs qui optent pour la stratégie du all-in tôt dans le coup doivent être chanceux une ou deux fois dans le tournoi pour obtenir de bons résultats, résultats que les joueurs plus fins obtiendront généralement sans avoir recours à autant de chance.

Ce qui ne veut pas dire que cette stratégie soit automatiquement inférieure. En fait, elle résoudra plus de problèmes qu'elle ne leur en causera et leur évitera de se faire dominer par des joueurs plus fins.

NDR : obtenez 30$ sans dépôt sur Tony G Poker

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?