WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Stratégie Razz - Le razzle-dazzle pour les débutants

Stratégie Razz - Le razzle-dazzle pour les débutants 0001

Je suppose que ça a commencé lorsqu'un joueur de poker en a eu assez de recevoir de mauvaises mains. Quelqu'un a eu l'idée novatrice de laisser la pire main gagner pour changer un peu. C'est ainsi qu'est né le « razz ».

Le razz, ou plus officiellement le "razzle-dazzle" est un stud à 7 cartes joué uniquement par le bas. Les suites et les couleurs ne comptent pas, les As sont toujours considérés comme des cartes basses et par conséquent la meilleure main est A-2-3-4-5 dite « bicycle ».

Les amateurs de stud, qui avaient pour habitude d'éviter le razz à cause de sa réputation de jeu de pari, se retrouvent désormais obligés d'y jouer s'ils veulent jouer au stud – à la fois à cause de l'arrêt des parties régulières de stud et de la montée des parties de rotation comme le « HORSE » et les parties au choix du bouton (« dealer's choice ») où le razz se joue. Même les sites online s'y mettent. Vous pouvez désormais jouer au razz sur « Full Tilt » et sur « PokerStars ».

Si vous voulez comprendre complètement le jeu, vous pourrez vous reposer sur un très bon livre sur le marché : "Sklansky on Poker" de David Sklansky. Il a été écrit dans les années 1980 pour décrire les parties typiques à 15/30$ et à 30/60$ que l'on pouvait trouver à Las Vegas à cette époque. Il présume que vos adversaires sont, pour la plupart, au minimum de bons joueurs. En prenant en considération l'information du livre, sur la manière de jouer toutes les cartes, vous serez en bonne voie de devenir un joueur gagnant de razz dans n'importe quelle partie. Je vous recommande fortement ce livre.

Mais vous n'aurez pas à lire le livre ni à apprendre tous les concepts importants pour gagner les parties à plus faibles enjeux que vous pourrez trouver online – ou être suffisamment bon pour sortir en tête du tour « R », le tour de razz, en HORSE dans les parties typiques de rotation. En général, c'est parce que le niveau de jeu est assez faible – pas totalement mauvais – mais suffisamment mauvais pour gagner sans être un expert. Alors qu'il n'y a pas de recette miracle pour devenir un véritable expert en razz, je peux vous donner assez de bases pour vous aider à gagner la plupart des joueurs mauvais ou moyens que vous aurez l'occasion de rencontrer dans ces parties HORSE ou « dealer's choice ».

Premièrement, vous devez connaitre la structure. C'est assez intuitif si vous connaissez le stud.

Chaque joueur paye des antes. Dans une partie typique à 2/4$ et 3/6$, l'ante est de 0.25$. La carte haute a une mise initiale obligatoire. Dans la partie typique à 2/4$ et 3/6$, c'est 1$. Cela signifie qu'à une table remplie de huit joueurs, le pot initial est de 3$ en razz à 2/4$ et en razz à 3/6$.

Ensuite, les mises se passent comme en stud régulier. Elles doublent sur la « fifth street » et restent doubles jusqu'à la rivière. Notez qu'il n'y a pas d'option de double mise sur la « fourth » si une paire apparaît.

Il y a toujours quelques joueurs dans les parties online et dans les parties de rotation qui ne jouent pas correctement la plupart du temps. En général, c'est parce qu'ils sont trop lâches – suivant avec des mains qu'ils ne devraient pas jouer – et trop sauvages, relançant avec des mains qu'ils devraient jeter ou avec lesquelles ils devraient juste suivre. Ce ne sont pas des erreurs que le livre de Sklansky anticipe avec sa stratégie. A l'inverse du meilleur joueur dont il parle, j'ai trouvé que je n'avais pas besoin de beaucoup de ruse pour battre ces parties à faibles enjeux.

Une stratégie plutôt serrée/agressive simple et directe suffit.

Par exemple, je joue des parties où il y a souvent un joueur avec un 9 et plus haut qui suivra le « bring-in » et qui, s'il a suivi, suivra un complément (un complément est une relance initiale du minimum de la mise de départ, une relance du « bring-in »). Donc, par exemple, un joueur avec un 10 ouvert suivra le « bring-in » de 1$ dans une partie à 3/6$ et si cette mise est relancée à 3$, il suivra aussi.

De la même façon, dans des parties comme celle-ci, il n'est pas rare que des joueurs relancent parfois sur la « fourth » ou la « fifth » lorsqu'ils ont un mauvais jeu. Par exemple, je jouais l'autre nuit et j'ai vu ce qui suit :

{x-}J69

{x-}87T

Le joueur relativement serré/agressif avec le Dix a faiblement misé (comme il aurait dû s'il a deux cartes basses cachées sans paire) et celui avec le Valet a relancé. Il n'existe pas de bonnes raisons de relancer avec le Valet. le joueur avait probablement à la fois la pire des mains et le pire des tirages.

De la même façon, j'ai vu ce qui suit dans une partie à 2/4$ sur PokerStars :

{x-}AT2K

{x-}4577

Le joueur avec le Roi a faiblement misé, celui avec la paire de 7 a relancé et celui avec le Roi a sur-relancé ! Il n'aurait pas du commencer a miser même avec un Dix. Et lorsqu'il a été relancé, il aurait du jeter sa main.

Contre des joueurs comme ceux-là, une stratégie conservatrice est ce qu'il y a de mieux. Ne vous préoccupez pas du bluff ou du semi-bluff (avec quelques rares exceptions que je vous décrirai plus tard). Ne vous préoccupez pas des « close calls ». Attendez d'être vraiment en tête et ensuite misez autant que vous le pouvez. Vous gagnerez leur argent lorsque vous aurez vraiment ce qu'il y a de mieux. C'est aussi simple que cela. Dans mes prochains articles, je vous montrerai comment faire cela en razz.

Par ailleurs, dans le premier exemple, le joueur avec le Valet a montré un autre Valet lorsqu'il a perdu la main. J'imagine qu'il pensait donner une image sauvage et folle. L'autre joueur avait un 3 et un 6 cachés pour commencer et a tiré un 5 pour A2567 et gagner la main avec un énorme pot. Cela démontre la règle que les mauvais joueurs ne gagnent pas toujours toutes les mains. Ce qui est une bonne chose pour ceux qui jouent mieux. A la fin de la soirée, il s'est fait sortir, perdant les 170$ qu'il avait lorsque j'ai rejoint la partie.

NDR : jouez au razz sur « Full Tilt » (bonus 100%) et sur « PokerStars (bonus 150%)».

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?