Défendre ses blindes au poker

Daniel Dvoress

Régulièrement PokerNews vous apportera un éclairage sur un concept du poker. Aujourd'hui il s'agit de la défense de blinds, une arme stratégique qu'il est indispensable de maîtriser...

Definition

La défense de blinds est l'action de payer ou surelancer depuis la petite ou la grosse blinde après qu'un joueur a relancé avant le flop. Plutôt que d'abandonner sa mise, le joueur va choisir de défendre celle-ci

Exemple

A une partie de cash game, 1€/2€, les joueurs passent jusqu'au joueur A au bouton qui relance à 7€. Le joueur B de petite blind se couche, décidant de ne pas défendre, mais le joueur C de grosse blind choisit de défendre sa grosse blind en payant pour voir le flop en compagnie du relanceur initial.

Considérations stratégiques

Avant de décider de défendre ou non sa petite ou grosse blind contre une relance, un certain nombre de facteurs doivent être pris en compte. Par exemple le positionnement de l'adversaire, son style de jeu et sa fréquence de relance, ainsi que la force supposée de sa main et bien sûr de la votre.

Après avoir pris l'option de défendre sa blind avec un simple call ou un 3-bet, vous aurez à disputer le reste de la main en étant hors de position (le premier à parler) contre un adversaire qui a montré de la force avec une relance. Être en situation de parler le dernier est toujours préférable, ce qui signifie que si vous défendez vos blinds trop souvent vous serez fréquemment dans dans une position désavantageuse avec l'obligation de parler le premier après le flop.

Ceci dit, vous pouvez simplement laisser vos rivaux agressifs voler constamment vos blinds lorsqu'ils sont en position. Cependant, et spécialement en tournoi quand les blinds (et les antes) deviennent chères, vous devrez être capables de jouer contre de tels joueurs. Si votre adversaire relance souvent depuis les dernières positions - forcément avec un large éventail de mains - vous devez montrer à votre tour de la résistance en payant ou en surelançant.

Sur-relancer (ou 3-bet) est souvent préférable à un simple call, particulièrement lorsque vous vous trouvez de petite blind car dans cette situation cela offrira des cotes très intéressantes au joueur de grosse blind pour payer à son tour. Vous vous retrouverez alors contraint de disputer une main contre deux adversaires avec le désavantage de la position. Surelancer peut aussi vous permettre de remporter directement le coup en forçant un adversaire à se coucher s'il tentait simplement de voler les blinds avec un piètre jeu.

Se retrouver muni d'une main forte rend bien évidemment plus facile de défendre sa blind avec une surelance, cependant il sera parfois judicieux de juste se contenter de payer afin de masquer la force de sa main et remporter de nombreux jetons. Attention néanmoins de ne pas abuser de cette tactique et de rester vigilant, il est toujours délicat de négocier une grosse main en premier de parole...

Leçons particulières

Pokernews a sollicité Daniel Dvoress (en photo), coach chez Run It Once à Malte cette semaine pour lui demander quelques conseils sur la manière de défendre ses blinds contre des joueurs agressifs qui relance souvent depuis le bouton (en anglais).

Name Surname
Neil Gibson
Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus