EN DIRECTEvents
Caribbean Poker Party Festival
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now

Comment Apprendre le Poker à des Débutants

Teaching Poker to the Complete Newbie
Partagez moi
  • Oubliez l'ordre des mains, Ashley Adams vous propose une nouvelle méthode pour enseigner le poker à des débutants.

La plupart des joueurs apprennent et enseignent le poker de la même façon. Je pense qu'il y a une meilleure méthode pour transmettre ce jeu magnifique... A vous de juger.

J'ai commencé le poker comme la plupart des gens, en découvrant les combinaisons. Le chemin de l'apprentissage passe alors par la force des mains, qui bat quoi ?

Une paire bat une hauteur, deux paires dominent une paire, un brelan est meilleur que deux paires et ainsi de suite jusqu'à la Quinte Flush Royale. Un petit pense bête pour le débutant pour la première partie et en voiture !

Ensuite, nous transmettons la manière dont sont distribuées les cartes. Puis nous enseignons comment fonctionnent les antes, ce que sont les blindes et enfin les différentes actions (miser, checker, relancer, payer, jeter). Cette méthode marche, le poker n'est pas un jeu compliqué à transmettre et les débutants peuvent commencer à jouer en un gros quart d'heure.

Cette méthode n'est pas la bonne ! A mon sens, elle obscurcit un des aspects les plus importants du jeu de poker.

Quelle est l'essence du poker ? Qu'est ce qui en fait un jeu différent des autres jeux de cartes ? Le fait de miser fait tout le sel de ce jeu, non ?

Bridge, gin rummy... des jeux de cartes avec une stratégie à suivre où l'on peut parfois gagner de l'argent. Mais cet aspect monétaire n'est pas au centre du jeu. L'argent n'est pas fondamental, il n'a pas d'incidence sur la stratégie.

Par contraste, le poker est un jeu de mises qui se joue avec des cartes. Les cartes sont un prétexte, le poker est un concours qui repose sur l'argent.

Même si vous jouez au poker uniquement pour gagner des jetons, comme je le faisais en étant un enfant, le jeu est toujours basé sur ce qui se substitue à l'argent - l'accumulation de jetons. Enlevez les jetons et l'argent et le poker cesse d'être un jeu.

Notre manière d'enseigner le poker devrait prendre cela en compte. A mon sens, commencez par la phase de mises et pas l'ordre des mains. Oui, commencez par enseigner cet aspect fondamental du jeu, même à des joueurs très jeunes et complètement sans expérience.

Voilà ce que je fais.

Je commence par apprendre le poker à une carte à mes élèves. Vous pouvez l'appeler "poker war" car ce n'est réellement qu'un jeu de bataille où l'on joue pour de l'argent.

La bataille, c'est probablement le jeu par lequel tout le monde a commencé à jouer aux cartes. J'ai débuté à 5 ans et c'est le jeu le plus simple du monde.

Prenez un paquet de cartes et coupez le en deux. Votre adversaire prend une moitié et vous l'autre. Vous tournez chacun une carte et la plus grosse carte l'emporte. Et ainsi de suite.

Si vous tournez un carte d'un rang égal, chacun dévoile une carte supplémentaire et la meilleure rafle le magot de quatre cartes. Vous continuez de jouer jusqu'à ce qu'un jouer détienne toutes les cartes, c'est l'enfance de l'art.

Avec "poker war", chaque joueur prend la moitié du paquet mais reçoit aussi un nombre de jetons égal à celui de son adversaire. Avant de retourner les cartes, un joueur mise un jeton et l'autre mise obligatoirement deux jetons.

Les règles de mises sont les mêmes que pour le No Limit. La parole et au joueur qui a misé un jeton, ce dernier peut payer ("call"), jeter ("fold") ou relancer ("raise"). S'il y a besoin, on procède ensuite au dévoilement des cartes, la plus grosse remporte le pot constituer par les mises des joueurs. S'il n'y a pas d'abattage ("showdown"), le dernier agresseur s'impose.

La clé c'est que vous apprenez à vos élèves la notion de miser ("betting") en premier, dans ce cas les joueurs misent sur une unique carte. Vous commencez à deux joueurs et vous pouvez en ajouter autant qu'il y a de débutants à faire progresser.

Une fois que les joueurs comprennent les règles basiques de ces tours d'enchères, vous pouvez expliquer et démontrer les bases stratégiques élémentaires. Vous expliquez ce qu'est une stratégie serrée ("tight") en montrant par exemple qu'un joueur peut décider de ne miser que s'il a un As dans sa main. Expliquez ensuite les limites de cette stratégie en indiquant que ce joueur tight sera vite repéré et qu'il sera facile pour son adversaire de rendre sa main à chaque mise... et de miser toutes les autres mains pour voler les trois jetons déjà au milieu.

C'est un bon moyen pour introduire le bluff et l'idée que chaque participant peut gagner des pots sans avoir la main la plus forte du jeu. Chaque participant peut ainsi l'emporter sans avoir une meilleure main que son adversaire, simplement en misant pour le faire fuir. Introduisez aussi l'idée de la fréquence des bluffs. Si elle est trop haute, vos opposants apprendront vite à payer avec une main plus faible que d'habitude.

Passez ensuite à l'introduction à la stratégie loose-aggressive, parlez aussi d'une stratégie "calling station" ou encore d'une stratégie sauvage d'agression illimitée. Vos débutants vont alors apprendre différentes manières de miser sans penser à la valeur des mains à 5 cartes, ni à la gène que représentent les cartes à venir.

Une fois que vous avez joué à "poker war" durant un petit moment, que vos élèves commencent à mettre en place des stratégies, il est alors temps d'introduire la complexité d'une main à 5 cartes, et le déroulement alterné de la distribution du tableau ainsi que les différents rounds de mises entre le flop, le tournant puis à la rivière

De cette manière, les joueurs débutants vont comprendre la force des mains dans le contexte d'une mise et de la position. La force absolue de leur main ne sera pas la préoccupation première et la paralysie qui en découle parfois pourra être évitée.

C'est à ce moment là que vous allez pouvoir expliquer les deux cartes privatives, les trois cartes du flop, le tournant et la rivière mais aussi comment la main de 5 cartes se construit à partir de ces 7 cartes. D'abord la notion de betting, ensuite la force des mains et ensuite la déroulement d'un coup de poker, c'est dans cet ordre que j'apprends au nouveau joueur le poker.

Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui n'a pas réussi à comprendre l'ordre des mains au poker. Ce n'est pas compliqué même pour les plus lents d'entre nous. Mais j'ai connu de nombreux joueurs de poker - des gens intelligents - qui se perdaient dans les méandres de la valeur absolue de leur main et oubliaient totalement que pour gagner au poker il fallait parfois simplement miser plutôt que miser uniquement avec une bonne main.

Cette leçon - l'importance absolue de l'action de miser plutôt que d'avoir de bonnes cartes - est bien plus facile à comprendre pour les novices. C'est pour cela que j'apprends aux débutants en premier comment miser plutôt que l'ordre des mains.

Vous êtes en désaccord avec cette idée ? Vous avez désormais une méthode pour expérimenter une approche différente et convaincre de nouveaux joueurs de se lancer dans le poker...

Ashley Adams joue au poker depuis un demi siècle et écrit sur son jeu favori depuis le début du 21e siècle. Il a sorti deux livres, Winning 7-Card Stud (Kensington 2003) et Winning No-Limit Hold'em (Lighthouse 2012) et présente l'émission House of Cards

Photo: Not Merely Living.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?