€5,300 Main Event
Jours

Deuxième, Uri Reichenstein encaisse 807 100€ alors son adversaire faisait un selfie

[user326915] • Niveau 37: 300,000-600,000, 100,000 ante
Uri Reichenstein

Malec limpe avec {A-Hearts}{3-Hearts} du bouton et Reichenstein checke avec {10-Hearts}{9-Clubs} avant de miser 800 000 jetons sur le le flop {J-Spades}{6-Hearts}{Q-Hearts}. Dans un pot de 2,2 millions, Malec relance à 3 millions tout en ne semblant pas concerné.

C'est payé par celui qui jouait une quarantaine de blindes à l'entame de cette 187e main de la finale. La turn {8-Hearts} est une carte qui rentre dans l'histoire de l'EPT. Malec a non seulement trouvé sa couleur, son adversaire a fait quinte. Malec mise alors 5 millions en dansant et Reichenstein paye, couvert.

Sur la rivière {8-Diamonds} Malec envoie le couscous en quelques secondes. Le Polonais est alors à un call de son opposant de remporter le plus gros Main Event de l'EPT. 76e de l'édition précédente pour 15,600€, Malec lâche alors la question fatidique à Reichenstein : "je pense que je te couvre ? Tu n'as jamais rien eu dans cette main, jette tes cartes et laisse moi partir au toilettes".

Agité, Malec commence à marcher tout en disant qu'il doit y aller alors qu'il détient la flush. L'Allemand réfléchit tandis que le Polonais se dirige vers son rail et s'assoit là pour regarder son opposant. Un spectateur prend alors un selfie avec le passionné d'échecs... le moment choisi par Reichenstein pour payer pour son tournoi pour ses 30 blindes restantes !

Le rail du Polonais peut exulter et engloutir un champion en pleurs. Malec aura juste eu le temps d'échanger quelques mots et une poignée de main avec sa victime avant de débuter la cérémonie officielle du dernier EPT Barcelona de l'histoire.

Tags: Sebastian MalecUri Reichenstein