EN DIRECT Marrakech Poker Open

David Apostolico – Intarissable source d'inspiration

David Apostolico – Intarissable source d'inspiration 0001

Les deux célèbres ouvrages de David Apostolico, "Tournament poker and the art of war" et "Machiavellian poker strategy" ont certainement du influencer plus d'un grand joueur de poker.

Pour ceux qui l'ingnorent encore, ces livres transposent la pensée du Général chinois Sun Tsu et la pensée philosophique de Machiavel à la stratégie du poker. David a plus récement a collaboré à un essai sur le poker avec Antonio Esfandiari.

Le fruit de leur collaboration, "WPT: In The Money", jette un oeil précis dans le monde des cash-games. Les auteurs y prodiguent leurs conseils pour s'enrichir sur le feutre. Apostolico confirme dans cet ouvrage son intérêt pour le poker. Mais, comme je l'ai compris lors de notre entretien, le personnage ne se résume pas à cela.

PokerNews : David, comment vous est venu l'idée de transposer des textes anciens au poker ?

David Apostolico : Je suis avocat, conseil en entreprise et m'a carrière a débuté à Wall-Street, au sein d'un cabinet juridique spécialisé dans les fusions et acquisitions. Dès mon arrivée l'un des Directeurs associés m'a expliqué que que tout avocat devrait avoir lu « l'Art de la guerre » (Sun Tzu) et « le Prince » de Machiavel avant d'exercer. Depuis j'ai constaté par moi-même à quel point leurs enseignements étaient précieux dans la négociation. Et puisque je suis joueur, c'est tout naturellement que j'ai appliqué la méthode au poker.

PN : Quelles difficultés avez vous rencontré pour transposer ces récits anciens au poker ?

DA : Parmi les nombreux enseignements de ces œuvres tous n'étaient pas utiles au poker. Dans un premier temps, j'ai dégagé ce qui me paraissait pertinent. Particulièrement avec « l'Art de la Guerre », nombre de maximes résonnent comme des paraboles et chacun peut en tirer ce qu'il entend. Je livre une interprétation personnelle et ce travail reste très subjectif. Si d'aucuns peuvent contredire l'exégèse, j'espère toutefois que mon analyse est intéressante pour les joueurs.

PN : Mettez vous en pratique les idées que vous développez dans "Tournament poker and the art of war" et "Machiavellian poker strategy" et avez vous pu vérifier leur efficacité ?

DA : C'est la bonne question. Toute ma vie, j'ai joué au poker, mais seulement depuis1999 en tournois. En de rares occasions j'ai joué au Stud 7 cartes et suis à chaque fois sorti à mi-parcours. Lors de ces tournois j'ai constaté que l'on retrouvait presque systématiquement les mêmes joueurs à la table finale.

C'est alors que j'ai relu "l'Art de Guerre" et ai rapidement compris à quel point on pouvait le rapprocher du poker. Ces enseignements me sont apparus d'autant plus prometteurs en No-Limits. Fort de cette révélation, j'ai participé à un tournoi No-Limits et bien que je n'étais alors qu'un joueur inexpérimenté, je me suis assis à ma première finale.

PN : D'autres textes célèbres peuvent-ils se prêter au même exercice ?

DA : Oui de nombreux textes et essais peuvent apporter beaucoup au poker et vis versa. Depuis la publication de mes livres, je reçois de nombreuses suggestions. Mais à mon sens, le plus important réside dans l'intérêt que je porte au texte étudié. D'ailleurs le projet auquel je travaille actuellement rassemble plusieurs disciplines, je ne me contente plus d'un seul point de vue.

PN : comment s'est passé votre collaboration avec Antonio ?

DA : Antonio est par nature agréable, ce fût un réel plaisir de travailler avec lui. Nous nous sommes très vite mis au diapason. Je l'ai rejoint à Las Vegas pour le World Poker Tour 2005. Là, nous avons passé beaucoup de temps à parler de stratégie, évoquer ses expériences en cash-games... J'ai beaucoup appris et ai compris, contrairement à beaucoup de gens, qu'Antonio était un joueur accompli en cash-games. Bien plus même, malgré ses grandes victoires en tournois.

PN : Selon vous quelles sont les grandes difficultés d'un travail en collaboration ?

DA : Heureusement, nous n'avons pas rencontré de difficultés, mais si vous ne vous entendez pas humainement avec votre partenaire j'imagine que cela peut être un véritable enfer. Pour ce projet, mon travail consistait simplement à reprendre, ordonner et coucher ses idées sur le papier. Par son implication et sa précision, il nous a réellement facilité la tâche. Il maîtrise parfaitement son sujet et "WPT: In the Money" reste son oeuvre. Nous nous sommes accordés dès le départ sur la tonalité générale, ce livre serait autant instructif que distrayant. Compte tenu de la personnalité d'Antonio la tâche fut aisée.

PN : Renouvellerez vous l'expérience ?

DA : Je préfère écrire mes propres livres et ce fût une première expérience tant avec Antonio que pour le WPT. Je ne suis pas sûr que le bilan ait été aussi positif dans un autre contexte.

PN : Comment le lecteur peut-il s'y retrouver avec l'offre pléthorique de références sur le sujet ?

DA : Il faut parcourir les rayonnages des librairies, lire quelques pages ici et là, prendre conseils auprès d'autres lecteur. Avant tout il me paraît important de se forger son propre point de vue en lisant beaucoup. Enfin, toujours garder un œil critique, afin d'en tirer le meilleur enseignement.

Il n'y pas de vérités au poker l'important c'est de toujours penser à son propre jeu. Aussi, je m'applique à développer l'esprit critique du joueur pour adapter les connaissances et la stratégie à son propre jeu. Une fois les principes de bases bien maîtrisés, mes livres peuvent aider à adopter la bonne stratégie, à prendre la bonne décision au bon moment.

PN : Travaillez vous à d'autres sujets que le poker ?

DA : Oui. Je mûris plusieurs projets, notamment dans le domaine des affaires et de la négociation. Je ne manquerais pas de vous tenir informé si cela abouti.

PN : Trouvez vous encore le temps de jouer au poker ?

DA : Ma femme et moi avons la chance d'avoir trois enfants et je suis moins disponible. Mais mon épouse est très compréhensive, je joue encore dans des parties et fais de fréquents allers et retours à Atlantic City à seulement 90 minutes de chez moi.

Je tiens à remercier David pour le temps qu'il nous a consacré. "Tournament Poker And The Art Of War" et "Machiavellian Poker Strategy" retstent à nos yeux des ouvrages de références pour bien maîtriser le jeu. Pour compléter ces précieux enseignements nous ne saurons que vous encourager à lire le fruit de sa collaboration avec Antonio Esfandiari : "WPT: In The Money".

NDR : Soyez machiavélique et gagnez sur Ultimate Bet

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?