Full Tilt Poker : Le Groupe Bernard Tapie et le DOJ signent un accord

Full Tilt Poker

Jeudi 17 novembre 2011, l'on a appris qu'un accord a été conclu, permettant au Groupe Bernard Tapie (GBT) de racheter Full Tilt Poker (FTP) pour 80$ millions. Selon Yahoo Finance*, le Department of Justice (DOJ, Ministère de la Justice américain) a négocié un accord selon lequel FTP renonce à ses actifs au profit du gouvernement américain, qui les revend ensuite au fonds d'investissement français.

Le Groupe Bernard Tapie signe un accord pour le rachat de Full Tilt

L'accord, qui doit vraisemblablement encore être approuvé par un vote des deux tiers des actionnaires de FTP, déclare que le GBT sera responsable du remboursement des joueurs en dehors des Etats-Unis tandis que le DOJ remboursera les joueurs américains, créditeurs d'environ 150$ millions. Les détails ne sont pas encore connus mais les américains devront passer par le DOJ pour demander leur remboursement.

Le DOJ a accepté de rejeter la procédure de confiscation au civil contre FTP, ce qui supprime la responsabilité des actionnaires de la compagnie ; toutefois, cela n'aura pas d'impact sur les individus cités nommément dans l'acte d'accusation, incluant Howard Lederer, Chris Ferguson et Ray Bitar.

Selon Poker Player Newspaper, Wendeen Eolis, directeur exécutif d'EOLIS Intl Group, s'est entretenue avec Benham Dayanim, conseiller de GBT, qui a confirmé l'accord : "L'étape suivante est de recevoir l'accord de Full Tilt. Je prévois qu'il va survenir. Il permet le remboursement des joueurs et met fin à la procédure de confiscation contre FTP par le gouvernement".

L'accord prévoit également que les actuels directeurs de FTP ne pourront pas être actionnaires de l'entreprise.

PokerNews interroge Jeff Ifrah, avocat de Full Tilt

PokerNews s'est entretenu avec Jeff Ifrah, avocat de Full Tilt, qui a déclaré :

"Tout cela [le retrait de la publication] signifie que la journaliste n'était pas censée faire paraître l'information comme elle l'a fait, mais l'accord lui-même a été signé. Vous devez comprendre ce qu'il en est, c'est un accord entre Tapie et le gouvernement qui stipule que, si le gouvernement acquiert les actifs de FTP, Tapie les achètera. Puis Tapie remboursera les joueurs internationaux et le gouvernement établira un fonds pour rembourser les joueurs américains.

Il y a un accord signé entre le gouvernement et Tapie qui établit les termes de la vente des actifs, mais le gouvernement ne possède pas ces actifs, il lui faut encore les acquérir … La manière dont le gouvernement obtiendra ces actifs n'est pas encore clarifiée.

A de nombreux égards, cet accord est historique, il reste évidemment beaucoup de questions en suspens, comme la manière dont les joueurs devront faire leur demande, quand ils seront remboursés, combien d'argent sera disponible, combien d'argent ils obtiendront pour leurs points, auront-ils de l'argent en échange de ces points, et tout un tas d'autres questions qui doivent trouver une réponse. Pour le moment, c'est un accord historique, il va jeter les bases d'un accord final entre Tapie et FPT, qui se traduira certainement par un abandon volontaire de ses actifs par Full Tilt au bénéfice du gouvernement".

PokerNews a également contacté le DOJ qui a répondu : "Nous n'avons aucun commentaire, nous ne pouvons ni confirmer ni nier qu'un accord a été conclu".

*Il doit être mentionné que l'article a été retiré par Yahoo Finance en attendant des éclaircissements par l'avocat du Groupe Bernard Tapie.

Télécharger MyPok : Satellite Digital 900€ Cercle Cadet

Full Tilt Poker : Le Groupe Bernard Tapie et le DOJ signent un accord 101

Téléchargez MyPok pour disputer le satellite "Cadet Digital" le dimanche 20 novembre à 20h30 sur MyPok. pour un buy-in de 110€, le tournoi garantit deux packages de 1.200€ comprenant un ticket à 900€ pour tournoi live "Digital" du Cercle Cadet (Paris) et 300€ pour vos frais de déplacement et hébergement. Des tournois à 5€ permettront de décrocher des tickets à 110€ les 17, 18 et 19 novembre à 20h30.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus