Full Tilt Poker : Un espoir de remboursement ?

Suspension Full Tilt Poker

Toute personne ayant joué sur Full Tilt Poker n'a qu'une seule question au regard de la décision prise mardi 20 septembre 2011 par l'Attorney de Manhattan d'amender sa plainte, en y ajoutant les noms de Howard Lederer, Chris Ferguson et Rafe Furst ainsi qu'en qualifiant Full Tilt Poker de chaine de Ponzi  : cela va-t-il nous aider à récupérer notre argent ? S'il n'y pas de réponse à cette question, c'est tout de même une raison d'être optimiste.

L'amendement de la plainte du DoJ

Dans sa déclaration l'Attorney Preet Bharara affirme que Full Tilt : "a triché et a abusé ses propres joueurs à hauteur de plusieurs centaines de millions de dollars. […] Les initiés de Full Tilt se sont remplis les poches avec les fonds de leurs clients les plus loyaux tout en mentant allégrement à la fois aux joueurs et au public à propos de la sureté et le sécurité de l'argent déposé chez la compagnie".

La plainte amendée affirme aussi qu'au moment du Black Friday, Full Tilt devait 150.000.000$ aux joueurs américains, mais n'avait que 60.000.000$ sur ses comptes en banque.

Ainsi le Department of Justice (DoJ) reconnaît que Full Tilt doit de l'argent aux citoyens américains. Lors du Black Friday, le DoJ a saisi les comptes bancaires de Full Tilt. Le montant total déposé sur ces comptes est inconnu. Peut-être est-ce 60$ millions, ce qui expliquerait le chiffre avancé par le DoJ. Avec l'amendement de mardi, le DoJ cherche aussi à saisir les comptes personnels de Lederer, Ferguson et du PDG Raymond Bitar. Cela pourrait être un moyen de récupérer les fonds des joueurs directement.

Ajoutons à cela que l'argent saisi par le DoJ doit représenter au moins une part significative de l'argent dû aux joueurs. Et cet argent appartient aux joueurs. Protéger les citoyens américains contre des compagnies étrangères frauduleuses est de la responsabilité du DoJ. Or la déclaration du DoJ présente les joueurs comme des victimes.

La Poker Players Alliance avance le droit des victimes

La Poker Players Alliance (PPA) croit que cela veut dire que les personnes ayant eu de l'argent sur Full Tilt devraient être considérés comme des victimes d'un crime fédéral.

"Si ces allégations sont vraies, cela veut dire que Full Tilt a commis des fraudes et trompé les joueurs" déclare JohnPappas, le directeur exécutif de la PPA. "Dès lors, je pense que le DoJ devrait mettre en place une sorte de fonds d'indemnisation des victimes. Je ne suis pas sûr que le DoJ considère les gens qui jouaient au poker comme des victimes, mais c'est quelque-chose qui devrait être mis en avant".

Les explications disponibles sur le site internet du District Sud de New York note que les victimes d'un crime fédéral ont droit à une restitution intégrale et rapide telle que prévu par la loi. La PPA suggère que les joueurs dans l'impossibilité de récupérer les fonds déposés sur Full Tilt contactent Wendy Olsen Clancy, coordinatrice des victimes du DoJ, lui demandent à pouvoir bénéficier du droit des victimes d'un crime et demandent la restitution des fonds perdus.

La PPA presse ses membres de dire au DoJ via Facebook ou Twitter que tous les fonds des joueurs détenus par Full Tilt appartiennent aux joueurs. Pappas ajoute que la PPA tente d'organiser une rencontre avec le DoJ et travaille avec ses avocats afin d'inclure explicitement dans toute législation future que les fonds saisis servent à rembourser les joueurs.

Télécharger PokerStars. fr : FCOOP 2.500.000€ millions garantis

Full Tilt Poker : Un espoir de remboursement ? 101

Treize joueurs PokerNews vont pouvoir participer au tournoi d’ouverture des French Championship of Online Poker FCOOP à 2.500.000€ garantis. PokerStars organise dimanche 25 septembre à 21h un satellite qualificatif à 1€ pour l’Event #1 des FCOOP réservé exclusivement aux joueurs PokerNews.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus