Joe Biden président, quelles conséquences pour le poker online aux USA?

Would Joe Biden help the cause of online poker?

Après trois jours de suspense, Joe Biden est devenu le 46e président des Etats Unis d'Amérique. L'occasion pour PokerNews de scruter les effets de ce succès sur le futur du poker en ligne aux USA.

En se basant sur ses décisions lors de son premier terme, un deuxième mandat pour Donald Trump aurait probablement eu des effets négatifs sur le poker online aux USA. Il y a plus d'espoir avec la nouvelle administration si on repense à 2011, une époque où Joe Biden était le Vice Président de Barack Obama.

A cette époque, le Département Of Justice avait publié un document permettant au poker en ligne de sortir ce secteur du champs du Wire Act... de quoi ouvrir la porte à des régulations dans 4 Etats (et bientôt un 5e puisque le poker online arrive bientôt dans le Michigan)

Cela ne veut pas forcément dire que Joe Biden a supporté cette doctrine ou que le camp démocrate va ouvrir la porte à une régulation au niveau fédéral, mais c'est un signe encourageant. En tout cas son regard sur le secteur semble avoir évolué depuis 1998 et un vote au Sénat où il s'était prononcé contre les jeux en ligne.

Des encouragements pendant la campagne

Depuis, le monde est entré dans l'univers du virtuel et des réseaux, Biden a aussi fait quelques déclarations encourageantes pour le secteur durant la campagne présidentielle. En décembre, durant sa visite à Las Vegas, il a publié un communiqué expliquant qu'"au contraire de l'administration Trump (qui souhaitait revenir sur l'interprétation du Wire Act permettant une régulation du poker en ligne, ndlr), il ne supportait pas l'ajout de restrictions non nécessaires dans le secteur de l'industrie du gaming".

Il y a quelques semaines Online Poker Report citait Biden sur le sujet. "J'inverserais la décision de la Maison Blanche, une décision qui a été invalidée par la justice. Ce tribunal a raison, cela devrait être la position de base", disait-il en supportant donc la décision prise sous l'administration Obama, une décision qui éloigne la décision du gouvernement au profit de chaque Etat.

Selon Steve Ruddock, un expert du secteur interrogé par PokerNews, l'élection de Biden va amener l'arrivée d'un nouveau Procureur Général des USA, un Attorney General qui ne va pas provoquer de re-examen du Wire Act. Ce dernier devrait rester en l'état et donc permettre à n'importe quel état le souhaitant d'effectuer une éventuelle régulation des jeux en ligne.

"Il n'est pas réaliste de croire qu'un des deux candidats fera quelque chose pour légaliser les jeux en ligne à un niveau fédéral. [...] Cependant, restaurer le status quo, mettre fin à l'ingérence fédérale et laisser ce sujet aux seuls Etats serait déjà un point positif", écrivait Dustin Gouker pour OPR et il semble bien que l'élection de Biden aboutisse à un non-engagement de l'administration fédrale sur ce sujet.

Depuis la décision de la Cour Suprême de mai 2018 d'autoriser les paris sportifs en dehors du Nevada, 13 autres Etats ont légalisé les paris sportifs via Internet. L'augmentation du nombre d'Etats légalisant le poker en ligne pourrait bien amener les autres à réfléchir sur cette manne financière... et il semble bien que l'administration Biden ne s'y opposera pas.

Photo : Chad J. McNeeley/Wikimedia Commons

Partagez moi
  • Une bonne nouvelle pour les joueurs de poker américains?

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus