Julien Ferey : unifier les marchés italiens, espagnols et français ?

Julien Ferey

Consultant Pokernews, Julien Ferey "JunkyBoy" répond aux questions de la rédaction dans la foulée de la première sortie médiatique du nouveau président de l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne en France. Selon Charles Coppolani, le poker en France est sujet à un déclin naturel depuis l'ouverture du marché en France.

Retrouvez également la fiche Coaching de Julien Ferey.

Selon les Autorités françaises, "le poker arrive à maturité, l'effet de mode est passé". Etes-vous d'accord ?
JunkyBoy : "Je ne pense pas que l'on puisse dire que le poker arrive à maturité car le poker online en France est encore très très jeune … Alors certes, l'Arjel nous a cloisonné, c'est un fait, le rake est plus fort, le niveau des joueurs est beaucoup moins faible car les « baleines » qui faisaient les choux gras des joueurs de poker plus aguerris se font moindre, les sharks étrangers sont tous sur le .fr. De ce fait, gagner au poker devient plus dur et donc moins lucratif. Les regulars représentent la plus grande partie de l'activité d'une room, s’ils jouent moins souvent le bénéfice de la room diminue, en découle une baisse des garanties des tournois etc...

Ensuite, lorsque je regarde autour de moi, l'engouement est toujours là ! Ce jeu est une véritable folie, un phénomène de mode incroyable que je pense difficilement sujet à l'essoufflement, la marge d'innovation est encore grande pour moi. On peut encore faire du neuf … Allier le .italien .espagna et .français est pour moi la solution majeure au niveau du marché online. Je ne suis pas économiste, je ne sais pas si c'est vraiment faisable, mais je vous laisse imaginer ce que cela serait si cela se faisait.

Donc non, le poker n'est pas à maturité mais il va falloir que certaines instances se bougent pour que ça ne devienne pas le cas."

Moins de joueurs de cash game online, plus sur les tournois online, pourquoi ?
"Parce que le MTT (Ndlr : "Multi-Table Tournament"), c'est mieux !!!! Ahah, vous allez dire que je suis "result oriented". En tournoi, il y a ce côté mission, genre "Koh Lanta", gravir les paliers, voir le nombre de joueurs éliminés qui défile, survivre, voir les gros sous qui arrivent, le côté tragédie plaît aux gens : perdre sur un énorme badbeat et le lendemain gagner un tournoi avec plus de 3.000 joueurs. Cette sensation n'existe pas en cash game et c'est ce que les joueurs récréatifs, amateurs recherchent.

Gagner en cash game online est devenu très dur, ce n'est pas toujours marrant de se faire marcher dessus par des joueurs bien plus forts que vous. Et puis soyons francs, le tournoi a une part de chance énorme, ce qui permet à n'importe qui de pouvoir gagner, d'avoir sa chance. Les gens jouent au loto non pas parce qu’ils sont sûrs de gagner mais parce qu’ils ont une chance de gagner. Et puis les tournois ont plus de visibilité sur le plan médiatique (télévision, coverage, etc.) et cela joue.

47% des joueurs sur le territoire français sont sur des salles illégales selon une étude, ce chiffre vous semble il réaliste ?
J'ai lu ce chiffre et il me paraît aberrant. Pour connaître 80% de la population online, je connais très peu de grinders online qui jouent via vpn (sorte de brouilleur permettant de cacher son adresse ip et ainsi d'évoluer sur les salles mondiales interdites aux Français) … Certes certains comme moi ont choisi de partir mais pour ceux qui sont restés en France je peux vous dire qu'ils jouent bien sur les rooms connues de tout le monde.

Name Surname
Julien Ferey

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus