ARJEL - Charles Coppolani : le poker en ligne "arrivé à maturité"

ARJEL - Charles Coppolani : le  poker en ligne est  arrivé à maturité

Dans toute sa première interview, le nouveau président de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL), Charles Coppolani a déclaré : "Au fond, le marché du poker en ligne est peut-être arrivé à maturité", avançant comme l'une des principales explications déclin du poker en ligne en France que ''l'effet de mode est passé''.

Le régulateur a accompli sa mission

Dans une interview au journal Les Echos, Coppolani explique que, selon lui, le régulateur a accompli sa mission, même si ''le marché n'est pas au rendez-vous des espérances des opérateurs''.

"L'objectif du législateur qui était de faire basculer l'offre illégale existante vers une offre légale, régulée et sécurisée pour le joueur, est atteint. Et, contrairement à ce que d'aucuns redoutaient, Internet n'a pas déstabilisé le monde des jeux en France" conclue Charles Coppolani après quatre ans d'existence du marché régulé.

Selon Coppolani, qui a remplacé Jean-François Vilotte trois mois après sa démission, les principales raison expliquant le déclin du poker en ligne sont les effets de la crise financière et le fait que le jeu n'est plus aussi populaire qu'il l'a été. A propos du déclin du poker et des paris hippique, Coppolani "C'est effectivement un sujet de préoccupation, et il faut s'interroger sur cette situation".

Coppolani n'est pas le seul à penser que le marché du poker en ligne subit un déclin naturel. En décembre 2013 Razzy Hammadi, rapporteur de la commission des affaires économiques, se prononçait pour que l'Assemblée Nationale maintienne le cloisonnement et que la France reste à l'écart d'un projet de liquidité partagée au niveau européen.

Un marché coulé par l'offre illégale ?

Néanmoins, selon une étude menée par l'Observatoire des Jeux, 47% des joueurs de poker jouent sur des sites illégaux, laissant penser que les jeux en ligne sont plus populaires que beaucoup le croient. Selon ce rapport publié en février 2014, la principale raison du déclin du marché en ligne pourrait être le rôle que les ''opérateurs gris'' continuent de jouer dans le pays.

Dans sa dernière interview avant de quitter l'ARJEL, Jean-François Vilotte déclarait à PokerNews que la lutte contre l'offre illégale devait être une priorité.

Le dernier bilan trimestriel de l'ARJEL publié en ce mois d'avril montrai une baisse de 12% du nombre de comptes actifs par rapport à 2013. Les cash games continuent leur glissade, perdant 19% tandis que les tournois connaissent une croissance de 9%.

Photo par LesEchos.fr

PokerStars.fr : Bonus cash 20€ gratuits et Freeroll 1.500€

ARJEL - Charles Coppolani : le  poker en ligne "arrivé à maturité" 101

Téléchargez Pokerstars avec le code marketing FRENCHPOKERNEWS aufreeroll 1.500€ tous les mois, exclusivement pour les joueurs PokerNews. Utilisez le code BLUFF lors du premier dépôt sur la salle pour recevoir un bonus de 20€ en cash et cinq tickets Privilèges donnant accès à cinq tournois gratuits doté de 1.000€.

Name Surname
Giovanni Angioni
Name Surname
Jeremie B.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus