Tournois Live 1

Ladies International Poker Series, un circuit féminin en pleine expansion

Ladies International Poker Series, un circuit féminin en pleine expansion 0001

Co-auteur de multiples livres, joueuse depuis les années 70, membre du Poker Hall of Fame, propriétaire de CardPlayer durant 8 ans ou encore détentrice d'un bracelet WSOP. On peut dire que Linda Johnson est une vraie ponte du milieu.

Récemment, l'Américaine a publié un billet sur son blog, disponible sur Cardplayer.com, où elle encensait un certain Ladies Poker Championship, organisé dans le cadre des Ladies International Poker Series (Lips). De quoi s'y intéresser un peu plus en profondeur.

Chaque année, le Ladies Poker Championship se déroule au casino Peppermill, à Reno (Nevada), et sonne comme le Main Event des Ladies International Poker Series réservés à la gent féminine. Un circuit dédié aux femmes, donc, dans un pays précurseur du développement du "poker féminin". Crées en 2004, les Lips n'ont cessé de monter en puissance alors que le poker explosait aux quatre coins du globe. Aujourd'hui, le circuit se décline dans 15 états du pays de l'Oncle Sam et également en Amérique du Sud. Il dispose de 53 partenariats avec des casinos, dont le Paris Las Vegas, le Harrah's Rio, le prestigieux Caesar's Palace, le Venetian ou encore le Bay 101.

"Les femmes, le plus grand marché inexploité du poker"

Au total, "plus de 50 tournois sont prévus par an à travers tout le pays", nous explique Lupe Soto, fondatrice des Lips. "Nous avons des Lips régionaux en Floride, Ohio, Oklahoma, Nevada ainsi que dans le sud et le nord de la Californie. Mais il existe également des Lips nationaux à Las Vegas, le Lips National Championship et à Oklahoma, les US Ladies Poker Championship. En moyenne, entre 100 et 150 joueuses se retrouvent aux événements locaux alors que plus de 400 participent aux nationaux", raconte-t-elle à PokerNews France, avant de continuer : "Les femmes sont le plus grand marché inexploité dans le poker. Il serait très bénéfique pour les salles de poker de tendre la main à la communauté féminine".
 

Appel du pied

Et pourquoi pas un Lips européen ? A cette question, Lupe ne cache pas son enthousiasme à l'idée d'exporter le circuit en Europe. Une initiative qui reste pour l'instant compliquée. "On adorerait organiser un European Event Series. Même si ce n'est que des tournois de trois ou quatre jours planifiés dans différents pays, sur toute une année. Mais ce n'est pas facile de coordonner des events sur le Vieux Continent en étant basé aux Etats-Unis. On aimerait trouver une femme dynamique qui voudrait devenir notre directrice Lips en Europe. Nous avons déjà fait deux événements en dehors des frontières américaines. L'un à Aruba (île caribéenne, ndlr), l'autre au Pérou. Mais il est nécessaire de conclure des accords locaux pour développer le circuit et cela n'a pas encore été fait", conclu Lupe Soto.

"Ce serait super d'avoir un équivalent en France"

En juin 2013, Aurélie Quelain a participé à un événement dont les Lips en étaient les organisateurs, à Las Vegas. L'ancienne candidate de La Maison du Bluff 5 avait empoché près de 5000$ après une 5e place. Outre sa table finale, la joueuse se souvient également de l'ambiance chaleureuse qui y régnait : "C'est une organisation très sympathique avec une ambiance folle. Les filles se connaissent toutes et viennent principalement pour s'y amuser. Beaucoup de tournois sont proposés à la gent féminine sur tout le territoire US, avec un classement annuel et toujours des petites attentions et des petits cadeaux... L'organisation nous a offert un cardguard et un petit gloss à lèvres. J'ai trouvé ça vraiment super sympa de leur part. Si j'avais la chance de me déplacer plus souvent en Amérique, il est certain que je jouerais ce circuit".

La nouvelle représentante de Poker & Associés verrait d'un bon œil la multiplication de ce type de tournois et l'organisation d'un tel circuit européen. Avant de nuancer son propos en rappelant la situation compliquée du poker français actuel : "Ce serait super d'avoir un équivalent en France. Mais je pense que c'est peu probable au vu du programme qui s’amenuise malheureusement d’année en année... Il faudrait énormément de temps et d’énergie pour se consacrer à la création d'un circuit Ladies vu la conjoncture actuelle. Mais si quelqu'un prenait le temps d'organiser un circuit féminin avec un classement annuel et des cadeaux, toujours basé sur de faibles buy-in, je suis sûr que les joueuses françaises se feraient une joie de s'y retrouver pour un agréable moment".

En France, les Ladies ne cessent de créer des polémiques, à l'image de celui de l'European Poker Tour Deauville 2015, où la forte participation masculine (22 hommes sur 83 entrées) en avait agacé plus d'une. On repense évidemment à la sortie de Vicky Coren, traitant les hommes qui jouent les ladies d'"idiots" ou au billet de Gaëlle Baumann sur le blog du Team Winamax.

La future maman ne comprenait notamment "pas les personnes qui critiquaient ce type d'épreuves sous prétexte de discrimination" et y voyait une probable "transition vers d'autres tournois aux enjeux plus élevés". N'hésitant pas à rajouter qu'elle y trouvait "moins d’agaçantes manifestations d'égo". Pour sûr, un circuit Ladies en Europe serait susceptible d'attirer de nouveaux joueurs, d'autant plus si les droits d'entrées des tournois sont à la portée des femmes en plein apprentissage du poker.

Name Surname
Gregoire Huvelin

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus