Poker online : Utiliser un bot n'est pas de la fraude pour la justice suédoise !

PokerNews Sweden

Pour la majorité des joueurs, l'utilisation d'un bot pour jouer au poker online est une fraude caractérisée. La cour d'appel suédoise vient pourtant d'affirmer le contraire dans son jugement concernant la plainte de la compagnie nationale Svenska Spel. L'opérateur suédois poursuivait 5 joueurs qui ont commis de grosses infractions aux conditions générales d'utilisation à l'aide d'un bot.

Svenska Spel a découvert l'arnaque au début de l'année 2013 et a rapidement suspendu 14 comptes avant de transmettre le dossier à la police et de redonner presque 4 millions de couronnes suédoises à ses clients (environ 450000$, ndlr). La somme remboursée par l'opérateur a été repartie entre les 25 300 joueurs victimes du bot.

La room s'est ensuite retournée vers la justice et a demandé une indemnisation de 300 000$ mais si la cour de justice a reconnu les 5 accusés coupables de fraude aggravée, elle n'a donné que des peines de sursis. Ce verdict n'a satisfait ni l'opérateur ni le procureur qui ont donc fait appel de ce premier jugement.

La cour d'appel a renversé la première décision et fait état de preuves insuffisantes montrant que les accusés ont causé un préjudice aux demandeurs. L'utilisation de l'intelligence artificielle par les accusés a pourtant été reconnue par la cour d'appel.

Les chances de profit n'ont pas été diminuées par l'utilisation d'un logiciel de jeu par les accusés

La Cour d'Appel suédoise a transmis un communiqué dans lequel elle indique que : "Les demandeurs ont persuadé par des procédés trompeurs la plupart des 25 000 clients de jouer au poker contre des robots" mais aussi que le seuil de fraude n'a pas été atteint ni la responsabilité entièrement prouvée.

"La Cour d'Appel a estimé qu'il est question d'un jeu où le résultat est en grande partie du au hasard. Il n'a pas été prouvé que le logiciel a été conçu de sorte qu'il a eu une plus grande capacité - en termes de skills - que les joueurs ayant participé sans aide du software. Les chances de profit n'ont pas été diminuées par l'utilisation d'un logiciel de jeu par les accusés".

Ce jugement pose clairement la question de la protection des joueurs et des opérateurs en regard de l'utilisation de bots, une utilisation qui semble de plus en plus courante comme l'a montré le scandale de 2015 sur PokerStars. L'an passé, des bots russes avaient été suspectés d'avoir remporté plus de 1,5 million de dollars en Pot Limit Omaha...

PokerNews n'a pas été en mesure de contacter Svenska Spel pour obtenir un commentaire sur ce jugement.

Partagez moi
  • La cour d'appel suédoise vient d'affirmer que l'utilisation d'un logiciel de jeu ne diminuait pas les chances des joueurs lambdas et a donc débouté l'opérateur Svenska Spel qui demandait 300 000$ de dommages et intérêts à 5 créateurs de Bots.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus