Partage des Liquidités : Signature de la convention entre la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal

  • Matthieu  SustracMatthieu Sustrac
Partage des Liquidités : Signature de la convention entre la France, l'Italie, l'Espagne et... 0001
Partagez moi
  • Le marché commun du poker online peut devenir une réalité avec la signature d'un accord entre quatre pays européen, jeudi à Rome.

Sans surprise, la convention relative au partage des liquidités du poker en ligne pour la France, l'Espagne, l'Italie et le Portugal a été signée par les quatre pays à Rome, ce jeudi 6 juillet.

Dans un communiqué de presse, l'Autorité de Regulation des Jeux En Ligne explique que cet accord a pour objet de "renforcer la coopération et l'échange d’informations entre les autorités afin de permettre le partage des liquidités entre les opérateurs agrées de poker en ligne, combattre le marché illégal et la fraude, garantir la protection des joueurs et le respect des dispositions anti-blanchiment".

"La mise en œuvre concrète du partage dépendra des obligations réglementaires de chaque juridiction", poursuit l'ARJEL avant de préciser que "les autorités s’engagent à faire leurs meilleurs efforts pour une mise en œuvre effective d’ici la fin de l'année".

Il faudra probablement une licence puisque "chaque Autorité peut subordonner le partage des liquidités d’un Opérateur de poker en ligne
agréé à la délivrance d’une autorisation préalable ou de toute autre procédure de son choix".

Cette convention entre en vigueur dès la signature du document, elle "est conclue pour une durée indéterminée".

Les joueurs peuvent donc rêver de prizepools plus conséquents. Dès janvier 2018 ?

Le communiqué de presse de l'ARJEL et la Convention en PDF

Les 4 entités impliquées dans l'accord

  • L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (France),
  • La Dirección General de Ordenación del Juego (Espagne)
  • L’Agenzia delle Dogane e dei Monopoli (Italie)
  • Le Serviço de Regulação e Inspeção de Jogos of Instituto do Turismo de Portugal (Portugal)

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?