L'Australie interdit le poker online

  • Mo NuwwarahMo NuwwarahMatthieu SustracMatthieu Sustrac
L'Australie interdit le poker online 0001
Partagez moi
  • Le Sénat australien a décidé en milieu de semaine que le poker online ne serait bientôt plus légal...

Les derniers efforts des militants pro-poker online en Australie ont échoué, mercredi. Le Sénat a confirmé l'Interactive Gambling Amendment Bill 2016 et les opérateurs du poker online ne vont plus pouvoir accepter de joueurs localisés en Australie.

Cette loi devait au départ permettre de combler le vide juridique sur les paris sportifs, par un effet domino aucune offre de poker online ne va pouvoir être proposée aux joueurs australiens.

L'Australian Online Poker Alliance et le Sénateur David Leyonhjelm ont tenté sans succès d'empêcher cet ultime vote lors d'une audition, le 1er août. Membre de l'AOPA, Joseph Del Duca avait à cette occasion salué "la communauté du poker" et son "attitude lors de la campagne". "Nous avons uni la communauté. Nous avons aussi reçu tellement de suggestions de gens passionnés et avides de sauver notre jeu que la commission d'enquête n'a pu tenir le rythme", a conclu Del Duca.

Leyonhjelm et Del Duca avaient engagé des experts afin de pousser l'idée d'une régulation plutôt que d'une prohibition. Cette recommandation est restée lettre morte. "De nombreux joueurs vont continuer et ils seront forcés d'utiliser des sites qui ne protègent pas le consommateur. Ils seront exposés aux risques des jeux d'argent, pourront être la cible de tricheurs et leurs fonds ne seront pas en sécurité", a ainsi indiqué le docteur Gainsbury.

Des dizaines de milliers de joueurs poussés vers le black market

Joueur online confirmé; Oliver Gill est aussi une voix qui porte à l'AOPA. Son discours n'a pas trouvé écho auprès du législateur : "L'interdiction a eu des effets désastreux et a permis la mise en place d'un marché noir où des millions de dollars ont été soutirés aux joueurs. Des opérateurs comme Lock Poker ne permettent aucun recours aux joueurs lésés", avait-il prévenu.

L'Armée du Salut locale a elle dressée un portrait apocalyptique du joueur et insisté sur la facilité d'accès au poker online, ce point de vue a fini par l'emporter.Après une semaine de débats, le Sénat a validé la loi, privant presque 200.000 joueurs de leur passe temps favori.

Del Duca a encouragé les joueurs à ne pas déposer les armes. "Il ne faut pas perdre espoir, notre jeu n'est pas mort et nous continuerons notre campagne pour un jeu légal et sécurisé. [...] Notre volonté d'aboutir à un marché régulé du poker en Australie reste l'unique option qui ne prive pas les joueurs de leur liberté, procure un revenu au gouvernement et une protection à ceux qui en ont le plus besoin", a-t-il terminé.

Il semble bien loin le temps où Joe Hachem empochait 7,7 millions de dollars et le titre de Champion du Monde en gagnant le Main Event WSOP. Qualifié online, l'Australien avait devancé 5 618 joueurs pour remporté l'édition 2007 !

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?