Main Event WSOP : Les 5 tips de Bryan Devonshire pour deep run

Bryan Devonshire

Bryan Devonshire a passé plusieurs années sur le circuit du poker en tant que joueur professionnel. Une époque révolue pour celui qui est désormais guide sur la Blue River à Frisco dans le Colorado. Mais Devo sera une nouvelle fois sur le Main Event des WSOP où il a déjà deep-run à plusieurs reprises.

Avec presque 3 millions de dollars de gains, une 12e place sur le Main Event (pour un gain de 607 882$) en 2011 et une 25e place en 2014 pour 286 900$, Bryan nous semblait pouvoir amener quelques bons conseils pour se frayer un chemin parmi les milliers de participants du tournoi de l'année.

Tip #1: Etre reposé c'est être prêt

"La première chose à faire pour aller loin dans le Main DEvent c'est de le débuter en étant bien reposé", débute Devonshire. "C'est un marathon absolument épuisant. Vous allez passer entre 12 et 15 heures dans une salle de poker au Rio... de longues heures. C'est vraiment très difficile de rentrer à la maison et de passer une bonne nuit de sommeil avant de revenir jouer. Vous devez être reposé et prêt dès l'entame du tournoi", continue Bryan.

Tip #2: No business, juste du poker

"Faites ce que vous avez à faire... avant le coup d'envoi. Prenez soin des choses qui occupe votre vie et votre quotidien avant de vous assoir à la table du Main Event. Si vous allez loin vous allez être concentré sur le poker des jours entiers et ce qui peut vous en distraire est dangereux", indique Bryan.

"Le Main Event nécessite une concentration entière pendant toute la durée de l'événement. Une erreur et vous entendrez "Good Game" et vous serez rapidement dans le rail avec vos regrets... qui vous poursuivront longtemps. Très longtemps", continue le joueur américain.

Tip #3: Patience

"Il y a tellement de monde, tellement de tables, le tournoi est très long et l'argent n'est pas atteint avant le Jour 4. Des fois on me demande quel tapis il faut avoir en début de Jour 2... je réponds que n'importe quel stack est un bon stack à l'issue du Jour 1", conseille Bryan qui met donc en avant l'aspect survie.

"On revient au Jour 2 sur les blindes 250-500 donc avec 5000 jetons et 10 blindes tout est encore possible. En 2011, je suis revenu au Jour 2 avec 21 000 jetons et j'ai enchaîné. L'an dernier, j'avais 90 000 jetons en début de Jour 2 et 30 000 en début de Jour 3 !

Main Event WSOP : Les 5 tips de Bryan Devonshire pour deep run 101
Un petit château pour Devonshire

"Survivre c'est la clé. je joue des petits pots, je joue la position et j'évite de participer à de gros pots quand cela n'est pas nécessaire. Il vaut mieux perdre un peu de value que se mettre en danger et jouer son tournoi", explique Bryan.

Tip #4: Fais tes devoirs

"Plus vous progressez dans le tournoi, plus vous devez faire vos devoirs. Quand vous rentrez à la maison, les chicpounts et le redraw sont en ligne. Votre job c'est de faire vos devoirs. Google est ton ami. Vous avez les noms et les adresses des joueurs, faites des recherches sur Internet", commence Devonshire.

"S'ils sont très bons au poker, il y aura quelque chose, des résultats... s'ils ne sont pas des joueurs confirmés vous trouverez peut être des informations précieuses, ils sont peut être bons dans un autre domaine... Dans tous les cas vous aurez une idée plus précise de vos adversaires en vous asseyant", poursuit-il avant de préciser. "Je fais un petit dessin avec les noms et les chicpounts pour commencer à visualiser ma table. Vous devez connaître vos adversaires pour gagner une guerre".

Tip #5: Ajustez vous à votre table... et ramenez une écharpe

"Le plus mportant c'est de s'adapter à la table sans vous préoccuper du jour ou du tournoi. Le poker est un jeu de cartes mais c'est surtout un jeu de lecture des gens. Apprenez de vos adversaires et faites vos devoirs", commence Bryan.

"Plus on avance dans le jeu et dans le tournoi, plus les gens lâchent des tells. La pression est extrême. Il faut beaucoup de stabilité et de mental pour s'y habituer et beaucoup n'y arrivent pas. Les tells deviennent énormes car les gens se concentrent pour ne pas faire d'erreurs et oublient les infos qu'ils donnent. La pression monte au cerveau et ce n'est pas avec des lunettes que vous allez contrer cela. Portez une écharpe !", explique Bryan Devonshire.

* * * * *

Merci à Bryan Devonshire pour ses conseils et good luck aux participants du Jour 1B et 1C qui débutent à 21 heures, heure française, lundi et mardi.

Pour lire le recap du Jour 1A du Main Event WSOP 2015, c'est par là !

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus