EN DIRECT Marrakech Poker Open

Stratégie Omaha (III) – Anatomie d'une main basse

Stratégie Omaha (III) – Anatomie d'une main basse 0001

Voici mon troisième article pour les nouveaux joueurs online d'Omaha. Je vit en Angleterre et je joue régulièrement la plupart des formes de poker online. J'espère vous faire profiter de mon expérience expérience et vous aider dans votre quête d'un jeu rentable.

Dans cet article, j'étudierai de façon plus détaillée la main basse en Omaha Split (ou Hi/Lo, ou « Eight and Better »), dans le prolongement du dernier article qui présentait ce type de main et sa relation avec la main haute.

De l'As au Huit

Comme nous l'avions vu ensemble dans l'article N°2, la main basse comprend cinq cartes, toutes de valeurs différentes (pas de paires) comprenant les cartes suivantes : 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, A.

Elle peut être réalisée sans tenir compte de la couleur des cartes ni de la séquence des nombres. Couleurs et suites n'existent pas dans une main basse. Bien entendu, vous devez vous rappeler que les mêmes cartes peuvent faire une suite ou une couleur dans le but de décider qui a la meilleure main haute. Gardez à l'esprit que vous jouez deux règles du jeu avec un seul jeu de cartes. Si vous ne pouvez pas faire une main de cinq cartes sans paires « 8 and better », vous n'avez pas une main basse.

Voici un axiome à considérer et à garder en mémoire :

Si les cinq cartes communes sont composées d'au moins trois cartes K, Q, J, 10, 9, aucun joueur n'aura fait une main basse.

Seule une main haute décidera du vainqueur et le pot entier ira à ce dernier. Toutes les raisons que vous aviez de miser uniquement sur la force de vos cartes basses a désormais disparu et vous pouvez jeter vos cartes. Si les trois cartes du flop comprennent des cartes entre 9 et K, vous pouvez tout de suite économiser votre argent en l'absence d'une très forte main haute qui a été aidée par le flop.

Comme mentionné précédemment, faites en sorte de ne pas vous retrouver souvent dans (ou demi pot) simplement pour rechercher la main basse. Ce n'est simplement pas rentable.

"Avoir A-2 ou ne pas avoir A-2, voici la question"

Shakespeare se retourne sûrement dans sa tombe devant un tel abus de sa prose, mais ce titre formule une question à se poser absolument lorsque vous jouez en Omaha Split.

La main basse max est 5-4-3-2-A. En fait, n'importe quelle main se terminant par A-2 quand vous avez A, 2 parmi vos cartes cachées est intrinsèquement désirable, mais il y a certains pièges qu'il faut apprendre à éviter avant de foncer et de miser.

[H]Le "Quartering" ou comment ne gagner qu'un quart du pot
Il n'est pas rare à une table de 10 joueurs que deux et parfois trois joueurs soient en possession d'un A-2 en cartes fermées. Le fait qu'il soit assez fréquent que deux personnes aient A, 2 doit vous servir pour votre prise de décision si vous êtes l'un de ceux là. La plupart des joueurs ne jetteront pas A-2 sauf s'ils sont sûrs qu'ils ne se qualifieront pas pour la main basse en vertu du tableau montrant trois cartes du 9 au Roi.
Les couleurs et les suites n'affectent pas la valeur d'une main basse. Donc toutes les mains basses égales lors de la confrontation partagent le pot bas. Ce pot ne rapporte que la moitié du pot total disponible. Cela s'appelle être « quartered » (vous obtenez un quart du pot total). Si le plus gros du pot s'est construit entre vous et un ou deux autres joueurs, vous aurez probablement perdu de l'argent. C'est pourquoi vous devez toujours commencer à miser si vos cartes fermées vous donnent une bonne chance de faire une belle main haute.

Le "Counterfeiting" ou la loi de la duplication

Si les seules cartes basses à noter parmi vos cartes fermées sont A- 2, vous courrez alors le risque de les rendre sans valeur par l'effet de la loi de la duplication (ou « counterfeiting »). Cela arrive lorsque l'une de vos cartes basses cachées s'apparie avec une carte du tableau. Cela annule potentiellement la statut « max » de votre main basse. Car quelqu'un ayant A-3, ou même plus haut, vous bat en bas sauf si vous avez aussi une telle carte en main s'ajoutant à votre A-2.
Par exemple, vous avez A♥ 2♣ 7♦ J♠. Vous décidez de miser sur la potentialité d'une main basse (ignorez pour le moment la question de miser ou non). Le flop arrive : 5♠ 6♦ 8♣. Vous avez la main basse max! Vous sentez que vous pouvez gagner la moitié du pot, vous décidez donc de miser fortement. Trois autres joueurs vous suivent. Le tournant est Q♣. Bien, vous n'avez rien d'effrayant pour les poursuivants par le haut, mais votre main basse est toujours max. Vous misez à nouveau fortement. La rivière est 2♥.
Continuez-vous à miser avec la main basse max ? Avez-vous réellement toujours la main basse max ? La réponse est « Non » dans les deux cas.
Vos mains hautes et basses sont comme suit :
Haute : 2♣ 2♥ A♥ Q♣ 8♣ (avec 2♣ A♥ cachés et 2♥ Q♣ 8♣ sur le board)
Basse : 7-6-5-2-A (avec 7♦ A♥ cachés et 6♦ 5♠ 2♥ du tableau)
Votre 2 caché a été dupliqué par le 2 du tableau. Rappelez-vous qu'une main basse ne doit pas contenir une paire. Donc si vous utilisez A-2 de vos cartes cachées, vous ne pouvez faire une main basse qu'en utilisant 5, 6, 8 du tableau. La main basse en 8 haut est moins bonne que celle en 7 haut que vous pouvez maintenant faire.
Le problème est venu du fait qu'une 4ème carte basse est apparue sur le tableau commun. Elle donne plus de possibilités aux autres joueurs de faire leur main. Tandis que les seuls 8, 6 et 5 constituaient les cartes basses du tableau, tous les joueurs ont dû utiliser leurs deux cartes cachées les plus basses différentes de 8, 6 et 5. Ceux qui avaient A-2 étaient en tête. Lorsqu'un autre 2 est survenu, cela a changé la donne en offrant un plus grand choix aux joueurs. En conséquence de quoi, Vous pouvez alors être battu par n'importe quel joueur continuant à miser avec deux cartes parmi A, 3 ou 4 dans ses cartes fermées.
Les 6, 5 et 2 du tableau leur donnent une main basse au 6 haut contre votre main basse au 7 haut.

La roue de la fortune


Vous pourriez en déduire ceci : vous pourriez éviter le problème de duplication en ayant un plus large choix de cartes basses cachées, particulièrement A, 2, 3. Vous auriez entièrement raison !
La main basse max est 5-4-3-2-A. Elle est connue sous le nom de «Wheel» (la roue). C'est une très belle main en Omaha Split. Elle vous permettra de rafler aussi la main haute sauf si quelqu'un a la bonne combinaison de cartes avec un 6 parmi ses cartes fermées, ou bien s'il y a une couleur ou un full à l'entour.
Par conséquent, en tant que quasi-nouveau venu dans le jeu, et gardant à l'esprit les leçons de base des deux articles précédents (articles N° un et deux, vous devez commencer avec des mains pleines ou de fortes cartes hautes, c'est à dire A-K-K-J, A-A-Q-10. Ou bien avec celles qui ont de fortes possibilités en bas et en haut, comme A-A-2-3 (le papa des cartes fermées en Omaha Split), A-2-3-K ; A-2-3-4 et A-2-4-5.
Vous remarquerez qu'un As est presque obligatoire.
Si vous avez 2-3-4-5 à une table de 9 ou 10 joueurs, environ 75% du jeu se retrouve dans les mains des joueurs ce qui signifie qu'en moyenne trois As sont dans les mains d'autres joueurs. Cela entraîne la nécessité d'avoir un As sur le tableau pour avoir une faible chance de faire la main basse si, statistiquement parlant, il n'e reste qu'un du côté du croupier. Votre meilleure main basse se termine actuellement avec 2-3. Vous êtes donc déjà battu par A-2 et A-3 sauf si un As tombe au tableau pour dupliquer la main de ceux qui en ont un.
Vous devez conc faire attention avec les comprenant mains 2 ou 3. Elles sont trompeusement faibles. Pour être certain d'avoir la main basse max, vous avez besoin à la fois d'un As et d'un 4 sur le tableau avec un 5, 6, 7 ou 8. Pas aussi fréquent que vous ne pourriez l'espérez ! Les mains contenant 2 3 n'apportent pas non plus de bonnes possibilités de main haute. Vous pouvez facilement être battu pour la suite à main haute avec une séquence si basse.

Conclusion

Aux tables les moins chères, la plupart des joueurs à des tables de Omaha Split favorise les mains basses. Il les joueront en misant fortement. C'est une attraction fatale pour la combinaison A 2, mais aussi pour les A 3, 2 3 et même pour de plus faibles mains comme 3 4. Ils agissent ainsi principalement parce qu'il y a une possibilité externe de faire « the Wheel » : la main basse max et une bonne main haute.
Vous devriez prendre l'avantage à une table d'Omaha Split grâce à la tendance de beaucoup de joueurs de penser qu'A-2 sont les meilleures cartes cachées qu'ils puissent avoir. Franchement, A-2 n'est pas une main prometteuse pour une main haute en Omaha sans l'aide des autres cartes cachées.
Vous devriez résister à l'envie de vous impliquer dans le jeu si les autres cartes cachées sont des « poubelles » pour une main haute. Vous jetez potentiellement votre argent dans le pot de quelqu'un d'autre si vous n'avez pas l'intention de vous battre pour la main haute et vous risquez l'autre moitié sans protection contre la loi de la duplication. A la place, vous devriez essayer de participer au pot haut qui aura été généreusement rempli par la moitié des mises faites par les chasseurs de mains basses.
Nous savons maintenant que la meilleure main de toutes en Omaha Split est A A 2 3. Lors d'un prochain article, je discuterai de quelques unes des meilleures mains en Omaha High !
NDR : découvrez le Omaha avec 75$ offerts sur TonyG Poker et 200% de bonus !

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?