WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Stratégie Omaha (XIII) : Introduction au Pot Limit Omaha

Stratégie Omaha (XIII) : Introduction au Pot Limit Omaha 0001

Les semaines précédentes, j'ai couvert les bases rudimentaires du Omaha « High » et « Hi/Lo Split », en traitant tous les types de mains que vous rencontrerez ordinairement. J'ai terminé avec un décryptage de quelques parties en temps réel pour éclairer les décisions à prendre dans une partie typique on-line et la façon de les aborder pour ne pas perdre d'argent. Nous nous sommes concentrés sur un niveau débutant en « limit » et vous devriez maintenant avoir acquis une expérience utile en jouant à des tables en « low limit stakes. »

Cette semaine, je ferai une première incursion dans l'arène du « pot limit ».

La transition entre le « limit » et le « pot limit » est délicate tout comme celle entre le « Limit Texas Hold'Em » et le « No-Limit Texas Hold'Em » (NLHE). Chaque version nécessite des connaissances spécifiques et des réflexes particuliers qu'il est nécessaire d'apprendre pour que la transition ne soit pas traumatisante.

De quelle taille est le pot ?

En poker « limit », chaque mise est limitée à une valeur fixe pré-determinée. Si quelqu'un relance une mise lors du niveau à 2$, sa mise maximale est de 4$. Vous pouvez alors décider de suivre ou relancer cette mise basée sur le potentiel de la main et le fait que la mise vous coute 4$ comparé à un pot de 20$ par exemple. En général, en limite fixe, vous obtenez des « pot odds » (cotes financières) généreuses pour suivre, sauf si vous avez un tirage très faible.

En « pot limit », vous n'avez pas autant de restrictions et vous serez souvent amenés à suivre une grosse relance dans les étapes tardives des tours de mise. Les calculs concernant votre cote financière changeront drastiquement. Comme en NLHE, les pots en « pot limit Omaha » seront souvent joués en face à face car il est souvent peu intéressant de chercher un tirage. Les pots en « pot Limit Omaha » peuvent souvent gonfler assez rapidement lors d'une main. Ne soyez pas trompés par les restrictions quant à la taille du pot car, très souvent, les joueurs se retrouveront à tapis sauf si ils jouent très gros.

Basiquement, vous êtes libres de relancer un pot à sa hauteur, ce qui inclu les mises qui ont précédé votre tour. J'ai examiné deux salles on-line différentes, et il semblerait qu'ils utilisent des règles quelque peu différentes dans l'établissement de la mise maximale. L'une d'entre elles considérait une relance du pot comme étant égale à la valeur de la dernière mise additionnée de son double, le tout ajouté au pot total incluant la dernière mise. Par exemple :

Petite blind = 1$; grosse blind = 2$; le premier à miser suit de 2$
Pot = 5$

Le suivant aime souvent sa main et voudra réduire le champ des joueurs pour sortir les « limpers » qui pourraient connecter une main un peu plus tard, donc il mise le maximum. Sur ce site on-line particulier, la mise du pot serait la valeur pour suivre (2$) doublé (4$) plus le pot (5$) = 9$ faisant un pot total de 14$ après sa mise. Si la personne suivante sur-relançait le pot, il faudrait alors 9$ + 9$ + 14$ = 32$. Sur un autre site, les relances correspondent purement à la valeur du pot, donc les mises seraient de 3$, 6$ et 12$. Je prendrai le dernier exemple comme méthode habituelle afin de simplifier la démonstration.

A chaque fois, lorsque vous jouez on-line, la base du calcul du pot n'est habituellement pas de votre ressort, vous, le joueur. Si vous avez un main de relance et que vous aimeriez miser le pot, vous poussez tout simplement la barre jusqu'au bout et cliquez sur le bouton « bet », comme vous le feriez en NLHE. Soit vous êtes prêts à placer une bonne partie de vos jetons pour faire vivre votre main, soit vous ne l'êtes pas.

Pourquoi « Pot Limit » et pas « No-Limit » ?

Sur quelques uns des plus grands sites on-line, il est possible de participer à une partie de Omaha en « No-Limit », à l'inverse du « Pot Limit ». Cependant, le « Pot Limit » est la principale variation comme en témoigne le nombre de tournois en Omaha « Pot-Limit » joué aux WSOP. Vous verrez que la plupart des sites on-line de poker ne proposent pas de Omaha en « No-Limit ».

Le Omaha est un jeu typiquement fait pour l'action, en tous cas si on le compare au Texas Hold'Em. Voir un flop est central par nature en Omaha. Une partie en « no-limit » reviendra souvent à une loterie avec un joueur allant à tapis à chaque main, parfois même avant le flop. Le mécanisme de « pot-limit » agit comme un garde-fou par rapport à cette tendance et assure qu'un flop est vu à chaque fois sauf si le pot est relancé et sur-relancé avant le flop causant la mise à tapis de tous les joueurs.

Le Omaha Pot Limit nécessite une plus grande technique, ce qui lui confère une aura de jeu demandant une grande connaissance de la stratégie. Mais le Omaha Pot Limit est assez flexible pour assurer au joueur actif la possibilité de voir une quantité importante de gros pots. Par conséquent, bon nombre des meilleurs joueurs professionnels sont plus connus pour leurs prouesses en Omaha qu'en Texas Hold'Em.

A quoi dois-je m'attendre la premiere fois ?

Selon ma propre expérience, vous pouvez vous attendre à payer deux ou trois visites rapides à une table de « pot limit » pour en sortir à chaque fois avec rien d'autre en poche qu'un souvenir! C'est un environnement féroce sans pitié pour les joueurs inexpérimentés. L'action on-line à une table Omaha « Pot Limit » est plus grande qu'à une table de NLHE. La nature des mains rencontrées en Omaha est telle que plus de joueurs miseront avec ce qu'ils pensent être une main forte. C'est une erreur fondamentale dont j'ai déjà parlé de façon répétitive à travers les articles précédents à propos du poker en limite. Rien ne change vraiment dans l'évaluation des mains en « Pot Limit ». Sauf l'approche de la mise.

En « Pot Limit Omaha », la négligence sera brutalement exposée. L'atmosphère dans une partie de Omaha en Pot Limit est aussi pesante car il y aura souvent un maniaque ou du moins un joueur très agressifs à la table. Cela ne prendra que peu de temps pour reconnaître une telle personne car elle relancera le pot avant le flop sur la plupart des mains. C'est alors à vous d'être prêts à retourner l'agression lorsque vous avez les mains ou de trouver une table plus calme.

Malgré ces bouleversements, la première fois que vous jouez en « Pot Limit Omaha », vous ne devez pas oublier tout ce que vous avez appris en jouant en « limit Omaha ». Le jeu est le même, mais la psychologie est très différente.

Conclusion

L'attraction du « Pot Limit Omaha » est simple – il y a beaucoup à gagner. La nature du Omaha est telle qu'elle attire les accros de l'action qui sont nombreux à ne pas être de bon lecteurs du jeu. En fait, ils aiment assommer le pot de leurs mises avec des mains inférieures aux mains premiums pour éliminer les « limpers » et les joueurs faibles. Ils veulent avoir ainsi le champ libre. Toutes les parties ne contiennent pas de tels joueurs, mais ils ne sont souvent pas très loin! Le facteur chance en Omaha est assez élevé quand de grosses sommes sont en jeu en mettant aux prises un ou plusieurs joueurs à tapis. Néanmoins, si vous êtes au mieux de votre jeu, vous devriez en tirer profit sur le long terme.

La prochaine fois, je présenterai quelques données du jeu pré-flop à méditer lorsque vous participez à votre première partie en « Pot Limit Omaha ». Avant de vous lancer, soyez absolument certains d'être gagnant en limites fixes et, si vous le souhaitez, replongez-vous dans mes articles précédents.

NDR: les meilleurs parties d'Omaha sur FullTilt!

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?