EN DIRECT Marrakech Poker Open

Stratégie - Savoir gérer sa fatigue

Stratégie - Savoir gérer sa fatigue 0001

J'ai pu jouer toutes les sortes de Poker tard du début de soirée jusqu'au petit matin et j'ai donc eu l'occasion d'observer mes amis jouer à la table à toutes les heures de la nuit et du jour.

Sans aucun doute, après de longues heures d'observations, je pense que mis à part un joueur très solide, la fatigue est le plus grand danger à une table de Poker.

Voici comment ça se passe en général. Je vais vous parler de mon ami Philippe pour vous donner un exemple.

Nous voilà lui et moi sur la route entre Boston et Ledyard (dans le Connecticut) pour jouer au Casino Resort Foxwoods. Le trajet est d'à peu près trois heures, si vous prenez en compte le parking et le temps nécessaire pour accéder aux tables. Jim attend durant vingt à trente minutes pour s'asseoir à la table.

Le jeu est plutôt de bon d'ordinaire à Foxwoods. Il y a beaucoup de joueurs au jeu large et passif, donc son style de jeu serré et agressif lui apporte en général du succés.

Et ce soir là il gagna quelques centaines de dollars durant sa première heure de jeu.

Mais la nuit commence boentôt a faire son effet et la fatigue commence à le marquer. Il commence à être de moins en moins attentif. Il paye lorsqu'il devrait se coucher ou lorsqu'il devrait relancer. Il perd plusieurs mains de suite et ne réussit pas à gagner ce qu'il aurait dû gagner sur certaines mains précedentes. Ses gains s'envolent et il passe dans le négatif.

Il est de plus en plus fatigué à cause de la passivité croissante à sa table. Il commence à en avoir un peu assez, mais sa détermination le pousse à rester jusqu'à ce qu'il reprenne le dessus. Résultat : son jeu se détériore à mesure que la fatigue s'installe. Il est dans un état d'inattention totale, en attente d'un main énorme pour le sortir de la zone rouge au lieu de jouer son jeu serré et agressif qui l'a fait gagner en début de partie. Il continue de s'enfoncer heures après heures, incapable de voir son propre jeu se déteriorer. Au final il termine sa partie complétement épuisé, déçu et surtout vidé financièrement et physiquement.

Ceci arrive à beaucoup de joueurs dans toutes les salles du monde. Le problème est justement l'incapacité de voir notre propre jeu. C'est comme boire et conduire. La dose d'alcool qui vous empêche de conduire et la même qui vous empêche de vous en rendre compte, et ces conducteurs imprudents arrivent à se convaincre eux-même que leur conduite est excellente.

Certains disent qu'il ne faut pas se baser sur un nombre d'heures prédeterminées pour savoir quand quitter une table mais plutôt sur la qualité de la table. En général, c'est une bonne idée d'être flexible sur son emploi du temps à une bonne table.

Mais le problème est de pouvoir juger lorsqu'une table est bonne ou non. A quel point êtes-vous réceptif ? A quel nivau de fatique êtes vous arrivé ? Combien de fois avez vous vu des joueurs assommés qui jouent médiocrement, insister auprès de leurs amis pour rester parce que le jeu est soit disant "fantastique" ?

Le problème est que la fatigue affecte souvent deux paramètres, savoir si le jeu est de bonne qualité et savoir si VOTRE propre jeu l'est également. Plus vous êtes fatigué et plus le jeu vous paraît être de qualité. Votre argent vous file entre les doigts tandis que vous êtes lentement en train de fléchir. NE LAISSEZ PAS CELA ARRIVER!

Comme pour les conducteurs qui se limitent à une certaine quantité de boisson lorsqu'ils conduisent, les joueurs de Poker doivent aussi se fixer des limites sur leur jeu avant de d'asseoir à une table. Prévoyez de quitter une table après un certain nombre d'heures, pas plus que quatre ou cinq et partez, peu importe que vous soyez en positif ou non... Au moins faites un tour de temps en temps pour voir comment vous vous sentez après vous être écarté de la table pendant vingt minutes? Vous pourrez ensuite de décider de rester ou non une ou deux heures supplémentaires. Surtout n'hésitez pas à vous lever pour marcher un peu et faire des pauses.

Si vous vous rendez compte que vous n'êtes plus éveillé, rentrez chez vous comme vous l'aviez prévu.

NDR: fatigués ? non ? découvrez nos tournois Freerolls qualificatifs pour l'Aussie Millions

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?