Psychologie du Poker - Les tells : comment les contrôler ?

Psychologie du Poker - Les tells : comment les contrôler ? 0001

Finissons notre étude des tells, de la peur et de l'anxiété à la table de poker. La plupart des tells du joueurs de poker et particulièrement les changements physiques ou psychologiques associés à la peur sont involontaires. Vous n'agissez pas consciemment sur l'accélération de votre rythme cardiaque ou sur le rougissement de votre visage quand vous touchez la carte parfaite sur la river.

Les tells au poker sont contrôlables

Cependant, la plupart des réactions involontaires que nous avons sont en grande partie contrôlables avec de la pratique et de l'expérience.

Les changements physiques qui surviennent incluent la tension musculaire, le gonflement de la poitrine dû à une augmentation de la respiration qui pour sa part est dû au cœur qui s'emballe. Les yeux se dilatent et les paupières se rétrécissent. Au poker, quand quelqu'un a une grosse main, il est en général prêt pour la confrontation. Il peut montrer certaines de ces caractéristiques. C'est la réponse «combattre». Au cours d'un bluff, vous pouvez attendre d'un joueur qu'il soit anxieux. Mais si il a l'intention de se coucher dans le cas où il est sur-relancé, il peut sembler calme. C'est la réponse «fuir».

Voilà quelques indices à détecter chez vos adversaires et des réponses pour apprendre à vous contrôler.

1. Le visage et les yeux:

Les yeux peuvent être le miroir de l'âme mais les lunettes de soleil cachent la plupart des réactions oculaires. Alors ? Observez plutôt l'ensemble du visage de votre adversaire. La très célèbre attitude «poker face» est non seulement difficile à apprendre et à exécuter mais, même chez les meilleurs joueurs, elle disparaît souvent au cours des moments de stress intense. Parler à un adversaire brisera souvent la calme expression de son visage. Si cette expression était si fragile, qu'est ce que cela implique sur ses cartes ?

Les logiciels de reconnaissance faciale catégorisent les expressions faciales humaines les plus courantes en éléments maniables et lisibles. Vous savez à quoi ressemble la tristesse ou la nervosité. Si vous n'êtes pas sûr, faites une recherche sur internet pour «expressions faciales» et apprenez quelques notions rudimentaires. Même des yeux protégés par des lunettes de soleil ne peuvent protéger le mouvement de tête destiné à ne pas observer le flop ou à regarder ses jetons ou ses cartes. Le stress, l'anxiété et la peur peuvent conduire un joueur a regarder ailleurs sur un gros flop puis vers ses jetons avant de décider consciemment de miser. Les signes sont très subtiles, à la fois chez les autres joueurs et chez vous.

2. Les mains

D'un autre côté, beaucoup de joueurs ayant une « poker face » quasiment parfaite n'ont absolument aucun contrôle de leurs mains. Non seulement ils les remuent ou les grattent nerveusement, mais ils bougeront souvent aussi leurs mains d'une façon différente avec de bonnes cartes lorsqu'ils bluffent. Faites attention cependant face au tremblement des mains et face à beaucoup de manifestations physiques de stress ou de peur. En effet, la "plupart" seulement des personnes tremblent quand elles ont peur. Mais certaines trembleront du fait de l'anticipation d'une grosse main. Vous devez détecter la réaction et ensuite avoir une validation de sa signification. Plus important encore, ne considérez pas que parce que vos mains tremblent quand vous avez peur, cela est vrai pour tout le monde. Oh… et une chose de plus, l'un des faux « tells » les plus difficile à exécuter est le tremblement des mains. Car il est très difficile de trembler sur commande. Allez-y… essayez !

3. Attitude corporelle générale

Les yeux font partie du visage. Les mains font partie des bras. Les yeux, les mains et le visage et tout autre chose qu'un joueur peut percevoir de vous à la table font partie du corps. Si vous voulez prendre le contrôle de votre peur parce que cela donne des indications aux autres joueurs, prenez le contrôle de votre corps.

Il y a deux façons de le faire.

D'abord, vous devez avoir conscience de ce que vous faites à la table. Cela signifie que vous avez besoin d'amis pour vous observer car vous ne pouvez pas vous lire vous même. Quand ils vous auront donné quelques indications sur vos « tells » potentiels, je vous suggère une approche holistique. Traitez vos réactions psychologiques à la peur en les reconnaissant. Faîtes disparître vos manifestations physiques en relaxant la totalité de votre corps. Il est beaucoup plus facile de se relaxer que de chercher à seulement diminuer votre rythme cardiaque ou à ralentir le mouvement nerveux de vos yeux. Parmi les quelques changements évidents de posture basés sur les cartes, on trouve les épaules qui tombent ou, à l'opposé, le fait de se tenir plus droit. Ensuite on voit certains joueurs qui en arrivent à se pencher en avant, ce qui indique en général le bluff. Lorsqu'ils se penchent en arrière, cela indique la force. Mais ce ne sont que des réactions communes à la peur et à l'exultation que beaucoup de joueurs connaissent : ils peuvent donc aussi s'avérer être de faux « tells ».

Finalement, le meilleur moyen de passer outre les réactions à la peur à la table sont en fait assez simple. Jouez plus. Le plus vous rencontrerez de grosses mains, le plus vous tenterez des bluffs risqués, et le plus cela deviendra une routine pour vous. Ainsi, par la suite, ces situations vous stresseront moins. Votre esprit et votre corps réagiront moins à l'anxiété. L'expérience dans ce cas est réellement votre meilleur professeur.

NDR : découvrez une nouvelles salle sur notre sélection, VIP Poker et ses 101% de bonus jusqu'à 100$ de dépôt

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?