Loser: Les meilleures excuses pour continuer à perdre au poker

Finding Excuses for Losing at Poker

Nous, les joueurs de poker, nous nous voyons comme des être intelligent et malin. Parfois trop.

Le problème c'est que notre égo n'aime pas l'admettre quand nous ne jouons pas à notre meilleur niveau. En cas de défaite, en cash-game ou en MTT, nous aimons trouver des circonstances atténuantes plutôt que d'analyser nos pauvres décisions.

Plutôt que de considérer que nous aurions pu agir différemment, nous perdons du temps à trouver des excuses pour perdre. Ces excuses nous aident à sauver la face mais elles nous font très mal sur le long terme.

J'ai envie de réaliser un petit catalogue des excuses faciles, des excuses qui vous diront quelque chose... ce qui pourrait vous aider à les éliminer de votre arsenal et par là même fortifier vos performances!

"Je perdais déjà une tonne"

Une excuse fréquente pour continuer à mal jouer... oui vous avez lâché la motié de votre cave de départ sur le premier niveau mais cela représente toujours un bloc de plus de 50 blindes! En cash-game si vous partez avec cet état d'esprit cela implique que vous avez déjà lâché l'affaire aussi car la défaite était inévitable étant donné que vous n'avez déjà pas été au top jusque là.

Une telle excuse donne au joueur perdant le mérite d'être assez astucieux pour reconnaître sa situation terminale, un peu comme un joueur d'échecs de haut niveau qui abandonne plutôt que de perdre du temps à terminer une partie qu'il va très probablement perdre.

Mais au poker rien n'est gravé dans le marbre et il n'y a pas de défaire inévitable. En cash-game il suffit juste de changer de mindset et de remettre quelques jetons supplémentaires dans votre tapis. En MTT, bien que la stratégie du short-stack soit différente de celle avec un tapis conséquent, vous pouvez encore renverser la vapeur en changeant d'attitude.

L'expression "one chip one chair" embrasse cette possibilité d'un retour vers les sommets. Réagissez avant qu'il ne soit trop tard!

"J'avais de l'avance"

J'étais dans le vert donc je pouvais me permettre de faire n'importe quoi. Ne basculez pas dans l'inattention et l'extravagance, ce n'est probablement pas comme cela que vous avez monté des jetons en début de session.

Dites-vous que vous avez suffisamment bien joué pour dominer vos adversaires et continuez main après main pour augmenter votre marge de jetons. Cash-game ou tournois, c'est la constance et la consistance de votre jeu qui va vous permettre de gagner plus de jetons ou d'en perdre le moins possible dans une situation donnée.

Ne vous offrez pas une excuse pour sortir de votre A-Game et cherchez toujours à capitaliser. L'occasion ne se représentera peut être pas de si tôt!

Ceux qui excusent leurs erreurs en se justifiant sur leurs résultats précédents ou en parlant du début de session ne raisonnent pas sur le long terme et c'est la qualité de votre jeu sur un temps long qui vous permettra de vous en sortir. Avoir de l'avance ne devrait jamais être une raison pour laisser votre niveau de jeu se dégrader.

"Il était tard (et j'étais fatigué)"

Ah, la vie difficile d'un joueur de poker sérieux... Vous ne pouvez probablement pas toujours jouer votre meilleur jeu car vous travaillez à côté ou bien l'heure de la partie la plus "juicy" se situe au pire moment de votre nuit... mais vous n'avez pas le choix. Tirez avantage de ces gamblers pathétiques qui tentent de se refaire en vous préparant en amont, choisissez la discipline face à des adversaires tellement tiltés qu'ils ne parviennent pas à quitter la table!

Et n'hésitez jamais à sauter une session si la forme n'est pas au rendez-vous... ou bien que le mental n'est pas au beau fixe. Si vous êtes là, il faut être dans le moment présent et jouer coup après coup.

Si vous n'êtes plus là que pour donner votre argent et vos jetons, dites-vous qu'il ne faut pas prolonger ce moment. La session est devenue trop longue car vous êtes affligé du même problème que celui que vous comptiez exploiter chez vos adversaires!

Là encore, si vous êtes conscient de votre fatigue ou que votre niveau se dégrade... réagissez dans le jeu sans forcer ou quittez la table. Sans attendre.

Cela vous évitera de vous justifier comme un loser.

"La partie était nulle"

N'avez-vous jamais entendu des joueurs médiocres assurer qu'ils s'en sortiraient mieux face à de bons joueurs... Comme le perdant qui a lâché trois caves car ses adversaires font n'importe quoi, il s'est probablement laissé entraîner dans un jeu non maîtrisé. N'apprenez pas aux autres à bien jouer et conserver votre filière. Jouez sur vos forces...

Il y avait des professionnels venus du online, des barres de fer, des grinders et des fous ultra-agressifs... qui pourrait gagner dans cette partie? L'excuse de la faiblesse de la partie ou de la force supposée de vos adversaires est très facile. Elle permet de ne pas faire d'introspection sur son jeu et vous réconforte aussi dans votre habilité à catégoriser les adversaires.

Mais la véritable question qui reste, c'est comment se fait-il que vous n'avez pas pu exprimer vos qualités? Vous ne parvenez pas à exploiter des joueurs plus faibles, qu'en est-il de vos capacités à vous adapter d'un côté... et de l'autre, si la partie était trop compliquée, pourquoi n'avez vous pas changé de table pour en trouver une plus profitable?

"La partie était fantastique"

Celle là aussi vous la connaissez. C'est l'excuse préférée des grinders pour rester trop longtemps à une table et perdre trop de caves. La partie était fantastique, vous n'y faisiez rien de bon mais vos résultats étaient sûr de devenir bons une fois que vous alliez enfin toucher du jeu. Comment pouviez-vous partir?

Ce dont vous n'avez pas conscience, c'est que la partie était fantastique car vous étiez là... et votre niveau n'était pas des plus brillants. La vérité c'est qu'en théorie cela fait du sens de rester dans une partie où vous avez beaucoup perdu et durablement mais en pratique c'est souvent très compliqué de maintenir une capacité d'analyse élevée (sur le niveau de la table et le votre, ndlr) alors que votre cerveau est embué par les mauvais coups.

"Je m'ennuyais"

La partie était trop facile, pleine de mauvais joueurs... c'était impossible de rester concentré. Les enjeux étaient trop petits pour que vous fassiez réellement attention et vous n'avez donc pas joué votre meilleur jeu!

Cette complainte est typique du joueur qui fait n'importe quoi en 1-2€, se fait raser de trois caves mais vous assure qu'il attend son siège en 2-4€ là où il plume la terre entière! Si vous partez sur ce terrain, cette excuse vous fera penser que vous êtes bien meilleur joueur que vos adversaires.

Maintenant expliquez moi pourquoi un joueur de votre calibre n'arrive pas à se concentrer assez pour faire une session gagnante? Où même partir devant et être victime d'un one outer?

"J'étais alcoolisé"

La meilleure des excuses puisqu'elle marche pour le cash-game et les tournois. Ce n'est pas votre faute ni votre responsabilité, vous étiez sous influence, c'est le démon qui a ruiné votre jeu. Marie Jeanne a brisé votre concentration, le vin rouge a terminé le travail!

Boire ou jouer il faut choisir (ou connaître ses limites) et c'est là que vous pouvez prouver que vous êtes un bon joueur. Pas un bon joueur capable de claquer un 3-barrels bluff pour toute sa bankroll mais un joueur capable de self-contrôle et de discipline.

Déclinez le verre offert par le shark à votre gauche et soyez plus malin, refuser un verre à la table c'est le même effort que de jeter une mauvaise main au muck plutôt que de la 3-bet hors de position après une ouverture du meilleur joueur de la table.

Mais comme vous étiez plein comme une outre, vous n'avez pas eu le courage de dire non et de suivre votre plan. Vous avez trouvé une belle excuse pour perdre, une belle excuse vous empêchant d'utiliser vos qualités et vous entraînant dans un cercle vicieux.

"Je me chauffais pour la partie profitable que je voulais rejoindre"

Un classique, vous ne faites pas votre auto-critique après un énorme spew et vous expliquez votre élimination comme le résultat intentionnel d'une meilleure opportunité à venir. Pourquoi s'accrocher dans ce tournoi à 200€ alors qu'un autre soit disant plus soft à lieu à 5 minutes du club?

Oui vous allez peut être gagner autre part... mais personne ne sera là pour le vérifier, cessez de vous voiler la face et ne vous inscrivez à un événement que lorsque vous êtes prêt à donner le meilleur.

"Je faisais du profit"

Quand vous avez utilisé toutes les excuses, il est temps de plonger dans le déni pur et simple. Mentez à propos de vos résultats (aux autres et pourquoi pas à vous même) et tout ira bien.

C'est quelque chose que je retrouve souvent chez les joueurs de tournois qui perdent en permanence. Ils ne peuvent pas véritablement nier leurs résultats catastrophiques mais ils peuvent se cacher derrière le cash-game où personne ne peut garder de réelle comptabilité.

N'avez-vous jamais eu un ami qui vous a lâché un "ouai j'ai pas fait l'argent de la semaine sur les tournois du festival mais grâce aux folles tables de cash-game je repars dans le vert"... avant de vous demander 5€ pour un café une fois que les survivants du tournoi ont terminé leur pause!?

Conclusion

Il y a une tonne d'excuse pour amenuiser la défaite. Elles marchent bien pour permettre aux joueurs de se sentir mieux à propos d'eux même sans toutefois leur permettre de se remettre en question et de s'occuper de leurs lacunes.

Au final, c'est un moyen de se construire dans la défaite et surtout cela empêche de réaliser un travail capital sur soi-même et son niveau de jeu. Pour gagner il faut s'adapter et s'ajuster, ces excuses ne font que retarder et briser ce processus.

Arrêtez de vous cacher et prenez le contrôle. Commencez à vous concentrer sur les points que vous pouvez améliorer dans votre poker. Maintenant!

Ashley Adams joue au poker depuis un demi siècle et écrit sur son jeu favori depuis le début du 21e siècle. Il a sorti deux livres, Winning 7-Card Stud (Kensington 2003) et Winning No-Limit Hold'em (Lighthouse 2012) et présente l'émission House of Cards.

Partagez moi
  • Après une défaite il est plus simple de blamer la terre entière plutôt que de chercher des moyens de mieux jouer!

Qu'en pensez-vous ?

Register to leave a comment

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

One Chip One Chair : Ne Jamais Abandonner One Chip One Chair : Ne Jamais Abandonner