Tournois Live 2

Stratégie cash game : Analyse des ranges dans les pots 3-bet préflop

Stratégie cash game : Analyse des ranges dans les pots 3-bet préflop

Cet article est le second d'une série consacrée au "3-bet" préflop – le fait de sur-relancer. La première partie passe en revue les différents facteurs qu'il faut prendre en compte avant de choisir de 3-bet. Nous reprenons là où nous nous étions arrêtés et abordons ici en détail la question des ranges, tant la nôtre que celle adverse, dans les situations de 3-bet préflop.

La range adverse

Tout d'abord, il est important d'avoir une estimation de la range (éventail de mains possibles) adverse puis de prendre ses décisions ultérieures d'après cette information.

La première chose à connaître est la range avec laquelle un joueur relance préflop : le PFR est disponible avec un HUD, si possible en le décomposant par position. Vous pouvez aussi utiliser un logiciel comme PokerStove pour visualiser la manière dont une range est construite. Ainsi, selon l'image ci-dessous, deux joueurs avec un PFR de 17% UTG peuvent avoir des ranges différentes. L'un aimera mieux les connecteurs et les petits As assortis, l'autre préfère jouer des petites paires servies.

Stratégie cash game : Analyse des ranges dans les pots 3-bet préflop 101

En plongeant dans la base de données de votre tracker, vous pouvez disséquer les ranges de chaque joueur selon chaque position - en gardant à l'esprit que les statistiques sont des informations générales et ne donnent pas d'indications sur les raisons particulières qui peuvent pousser un joueur à jouer plus ou moins large à un moment donné.

La seconde chose à rechercher est le pourcentage de fold face à un 3-bet ("fold to 3bet %"). En général, ce chiffre est compris entre 70% et 50%. Le pourcentage de fold face à un 3-bet est fortement lié au PFR. Un PFR bas conduit souvent à un taux de fold face à 3-bet peu élevé, même si chaque joueur a des tendances qui lui sont propres. Certains aiment mieux suivre que d'autres, malgré un PFR plus élevé.

Notez qu'un joueur avec un PFR de 22% qui fold 75% du temps face à un 3-bet va continuer de jouer avec la même range qu'un joueur qui ouvre 15% des mains préflop et fold face à 3-bet 63% du temps. Toutefois, vous préférerez jouer contre un joueur qui fold 75% du temps – cela permettant de gagner plus de pots préflop.

Polariser ou dépolariser sa range de 3-bet ?

Unerange polarisée signifie que votre éventail de mains est constitué de bonnes mains à valoriser mais aussi de bluffs et semi-bluffs, tandis qu'unerange dépolarisée ne contient que des mains à valoriser. Ci-dessous, les deux images montrent deux ranges de 3-bet de 8%, l'une polarisée et l'autre dépolarisée.

Stratégie cash game : Analyse des ranges dans les pots 3-bet préflop 102

Concernant le fait d'avoir une range polarisée ou dépolarisée pour 3-bet, il n'y a pas de vérité absolue. Les deux ont leur utilité dans certaines situations et contre certains adversaires. La seule erreur est d'avoir une range qui soit toujours polarisée ou toujours dépolarisée. Votre objectif est de garder une range de 3-bet dynamique, capable de s'ajuster à toutes les situations.

Une moyenne de 3-bet à 8% est idéale, mais en réalité il y a des situations où il est bon d'avoir une range dépolarisée de 11% et d'autres une range polarisée de 5%. Il n'est jamais bon d'avoir une sélection de mains standard que vous joueriez toujours de la même manière. Un bon joueur peut s'en rendre compte et ce n'est pas le meilleur moyen d'avoir une expected value optimale.

Pourquoi dépolariser une range de 3-bet ?

Il est difficile d'être spécifique pour savoir quand il convient de dépolariser sa range. Le no limit Hold'em est un jeu trop complexe pour donner des avis absolus, mais voici tout de même quelques conseils.

Dépolariser sa range de 3-bet, sur-relancer avec de bonnes mains, est souvent adapté quand l'adversaire a une range post-flop large et est ainsi moins susceptible de fold face à 3-bet. S'il suit plus, nous serons plus souvent des situations post-flop où avoir une bonne main sera d'une grande aide. Contre un mauvais joueur, il vaut toujours mieux dépolariser sa range.

Exception – L'on peut 3-bet davantage un joueur si l'on a un avantage post-flop et la position. Cela permet de gagner plus contre des joueurs avec un fort pourcentage de fold face à un continuation bet dans les pots 3-bet ou avec un fort WTSD et un faible W$SD.

Une range dépolarisée est dépendante du PFR adverse et de son pourcentage de face à un 3-bet. Si un joueur a tendance à payer des 3-bet hors de position avec des connecteurs assortis, l'on peut 3-bet toutes les broadways pour les valoriser.

Quand polariser une range de 3-bet ?

Polariser la range de 3-bet est efficace contre les joueurs qui ont tendance à passer trop facilement dans les pots sur-relancés. Avec un range polarisée, nous jouons aussi de bonnes mains, il faut donc prendre garde à ne pas se retrouver post-flop dans des situations où l'on est dominé. Parce exemple, si l'on 3-bet {a-Diamonds}{10-Diamonds} contre un joueur serré-agressif, nous serons souvent dominés car sa range de call ne contient aucun As moins bien kické. Contre ce type de joueur, il convient de 3-bet QQ+ et AK et d'alterner entre 3-bet et call avec AQ ou JJ.

Faites toujours attention à la position du premier relanceur et de son PFR dans cette position. Contre une relance en début de parole, vous préférerez souvent suivre en fin de parole et garderez le bas de votre range pour 3-bet contre les joueurs qui abandonnent facilement les pots sur-relancés.

Cela est valable contre la range préflop mais pas contre les ranges de 3-bet/call ou de 4-bet. Nous faisons un 3-bet en bluff pour voler le pot préflop. Si l'on 3-bet {7-Spades}{8-Spades} et que l'on floppe une paire intermédiaire, il faudra être près à abandonner le pot. Lorsque votre 3-bet est payé, il faut être très prudent post-flop.

Gardez en mémoire que le pourcentage de fold face à un 3-bet est aussi une moyenne. Un joueur peut réagir complètement différemment dans un pot 3-bet selon qu'il est en position ou hors de position. Utilisez les statistiques adéquates dans votre HUD. Une statistique post-flop peut aussi vous aider à prendre une décision préflop.

Garder des ranges dynamiques

Vous voudrez toujours avoir une range en constante évolution, qui s'adapte à chaque situation et non pas une range standard. La première partie nous a permis d'aborder les nombreux facteurs à prendre en compte. Lorsque vous évaluez une range adverse avec vos statistiques, pensez que vos adversaires (compétents) font de même.

Si vous voyez un joueur payer un 3-bet avec {a-Spades}{10-Spades}, cela ne veut pas dire qu'il payera votre 3-bet avec cette main. Aussi, restez prudent dans vos hypothèses, surtout quand il s'agit de prendre des notes. L'on ne peut pas faire d'un événement particulier une règle générale. Hélas, le temps est souvent trop court pour pouvoir analyser tous les détails. Il faut donc se concentrer sur les informations les plus pertinentes, qui sont : le PFR par position, le pourcentage de fold face 3-bet, la taille des stacks, la taille des mise et les joueurs qui restent à agir. Adaptez vos ranges en conséquence.

Le prochain article se penchera sur les situations où nous sommes confrontés à un 3bet.

Qualifications live : France Poker Series Paris (12-19 novembre)

Stratégie cash game : Analyse des ranges dans les pots 3-bet préflop 103

La Saison 2 des France Poker Series fera étape au Cercle Cadet de Paris du 12 au 19 novembre 2012. Pour gagner votre place dans ce tournoi au buy-in de 1.100€ retransmis en streaming live sur internet, participez aux tournois et satellites live du Cercle Cadet ou téléchargez Pokerstars pour tenter votre chance dans les nombreux satellites online.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus