WSOP : Bien choisir sa journée de départ au Main Event

World Series of Poker Main Event Starting Days: Does It Matter?
Partagez moi
  • Survivre ou monter des jetons ? Quelle est la meilleure journée de départ pour débuter le tournoi d'une vie ?

Vous avez 10 000$ pour vous offrir le buy-in du Main Event des World Series Of Poker et quelques dollars supplémentaires pour un joli voyage à Las Vegas... reste une question : Quelle journée de départ faut-il choisir ?

Cette décision implique des contraintes logistiques puisqu'il faudra rester plus longtemps à Las Vegas si vous jouez la première des trois journées de départ. le choix du Jour 1C aura lui une implication physique et psychologique puisque vous n'aurez pas de temps de repos et qu'il faudra enchaîner toute la compétition...

Quel jour pour monter un tapis ?

Statistiquement, il n'y a pas plus de chances de multiplier les jetons selon la journée de départ. Le graphique ci dessous a été établi sur 5 années (de 2012 à 2017) de Main Event.

N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour la grossir, vous découvrirez que les 6 catégories se tiennent que que soit la journée de départ.

Pour la plupart des participants du tournoi principal des World Series Of Poker, le choix du Jour 1 n'a pas d'importance. Le stack médian (la hauteur de tapis où la moitié des joueur ont plus de jetons et l'autre moitié à moins de jetons, ndlr) pour les 16 journées de départ étudiées est compris entre 38 500 et 41 900 jetons. Même sur la partie la plus haute du quintile 70-90%, la variation n'est que que de 12 200 jetons...

Il n'y a pas de corrélation mathématique entre le nombre d'entrants sur une journée de départ et la taille du tapis du chipleader non plus. Sur une échelle comprise entre - 1.00 (absence totale de corrélation) et et 1.00 (corrélation totale, ndlr), le ratio est effectivement de 0,24.

WSOP : Bien choisir sa journée de départ au Main Event 101
William John, Chipleader du Jour 1A du Main Event 2012

En regardant plus en détail, il y a même une corrélation inverse entre la taille du tapis médian et la taille du field (-0.82). Un chiffre à pondérer puisque la variation du nombre de jetons composant le tapis n'est que de 10%. Un chiffre qui n'est donc pas très significatif.

William John est le joueur qui a monté le plus gros tapis des années étudiées, lors du Jour 1A de l'édition 2012. Il avait mis 100 000 jetons dans la vue de son plus proche poursuivant pour finir avec 266 700 chips. Des jetons qui ne lui avaient pas permis de faire l'argent !

Il semble pourtant que la tendance au Jour 1A soit à un tapis moins important d'année en année. L'échantillon est très petit mais il semble bien que les premiers entrants du tournoi principal ne soient pas là pour spew, ni pour monter des jetons à tout prix. L'objectif est de passer à la 2e étape.

Plus ou moins de qualifiés pour le Jour 2?

Il semble bien qu'il y ait un écart sur le nombre de survivants pour le Jour 2 selon la journée de départ disputée.

Quand le field est plus important en début de journée, il semble que le pourcentage de survie augmente. Deux tiers des inscrits passent l'obstacle du premier jour grâce à une superbe structure (les niveaux sont de deux heures, ndlr) mais le pourcentage retombe de manière consistante pour les premières journées de départ.

Si l'on excepte le Jour 1 2014, les journées de départ avec moins de 1000 joueurs perdent entre 36 et 38% du field. Un chiffre à comparer avec les fields de plus de 1000 participants : dans ce cas de figure il n'y a jamais plus de 35% d'éliminés sur le premier jour.

Cela ne paraît pas comme une énorme différence mais si le même pourcentage de joueurs avait été éliminé sur le Jour 1C de 2015 que sur le Jour 1A de la même année, il y aurait eu 233 joueurs de moins au départ du Jour 2 (36,6% de bustos sur le 1A contre 30,2 sur le 1C). Le différentiel de 2,7% des survivants de l'édition 2014 entre le Jour 1A et le Jour 1C a permis à 103 joueurs de passer au Jour 2.

Si on spécule sur les causes d'une première journée de départ plus meurtrière, on peut avancer l'idée que les pros jouant les Series depuis un mois et ceux qui n'ont pas de contrainte de temps et d'argent jouent en masse le Jour 1A. Ce type de joueur n'a pas "peur" de sauter et n'a pas pour objectif de passer à tout prix à l'étape suivante.

Il est possible que la variance augmente aussi dans un field où les professionnels sont plus nombreux, ce qui augmenterait de quelques points le pourcentage de bustos. Cela n'affecte pas la taille des plus gros tapis alors que l'on peut voir une petite amélioration dans les stacks moyens (le quintile 30-50% et le 50-70%).

Mais notre étude étant faite sur un échantillon très réduit, le sujet n'est pas complètement tranché. Et vous quelle est votre journée de départ idéale ?

WSOP : Bien choisir sa journée de départ au Main Event 102

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus