WSOP 2018

WSOP : Tout folder en novembre pour 2 millions de dollars ?

Joe McKeehen

Tout ceux qui ont suivi le Main Event des WSOP 2015 se souviennent que Joe McKeehen possède un énorme chiplead sur ses adversaires. En ayant terminé avec 63,1 millions de jetons, l'Américain détient plus du double de son plus proche poursuivant et quasiment le tiers des jetons en circulation.

En fait, Mckeehen a plus de jetons que le total combiné des cinq joueurs les moins bien pourvus au chipcount ; Max Steinberg, Thomas Cannuli, Josh Beckley, Patrick Chan, et Federico Butteroni possèdent un total de 56 675 000. Une avance qui autorise de nombreuses stratégies !

Il y a cependant eu de fameux effondrements de chipleaders dans l'histoire du Main Event. En 2007 par exemple, Philip Hilm avait été le premier éliminé de la table finale après avoir perdu plusieurs mains consécutives contre Jerry Yang, le futur vainqueur (précisons toutefois que Hilm détenait une avance bien inférieure à celle de McKeehen).

Plus récemment, en 2013, Anton Morgentstern avait plus de jetons pour débuter le Day 7 (à 27 joueurs left) que six des November Nine de l'année, ce qui ne l'avait pas empêché d'être éliminé à la 20e place (une performance égalée cette année avec un nouveau deep run achevé en 22e position).

Ces exemples démontrent qu'avoir un énorme avantage dans la ligne droite du Main Event des WSOP n'est pas une garantie absolue de victoire, ni même d'une place sur le podium. Ce qui amène à la question suivante : quelle pourrait être la meilleure stratégie pour McKeehen afin d'optimiser ses gains ?

Vu la manière dont McKeenhen a mis la pression sur les petits tapis alors qu'il ne restait plus que deux table lors du Day 7, pour un profit d'une quarantaine de millions de jetons, il semblerait bien qu'il va continuer de se montrer agressif pour exercer encore et encore une terrible pression sur ses rivaux, même si l'échelle des paiements est progressive.

Chacun des neuf de novembre est assuré de recevoir un peu plus d'un million pour la 9e place, mais il faudra atteindre la 5e pour espérer doubler (presque, avec un gain de 1 910 971$) et la 3e pour dépasser les 3 millions (3 397 103$).

Depuis 2007, l'année précédant l'instauration des November Nine, il a fallu entre 135 et 276 mains pour descendre de 9 à 3 joueurs, avec une moyenne à 174. Lors les premiers niveaux de la table finale, un peu moins de 50 mains sont disputées durant chaque niveaux de deux heures, ce qui laisse présager qu'il faut en général trois niveaux et demi avant que six joueurs soient éliminés.

La compétition a été interrompue cette année durant le niveau 35 (blinds 200,000/400,000, ante 50,000). Il restera approximativement une demi-heure à jouer à cette hauteur en novembre.

Il se pourrait que l'on se retrouve à trois plus rapidement cette année. Chan et Butteroni ont à peine plus de 6 millions de jetons, alors que Cannuli et Beckley possèdent un peu moins de 13 millions. Le coût des blinds et antes lors du niveau 36* (blinds 250,000/500,000, ante 50,000) pourrait éliminer ou rendre dangereusement short-stack plusieurs joueurs. S'il s'agissait juste de payer les blinds et antes sans gagner une main, tous les joueurs, à l'exception de McKeehen, seraient éliminés avant la fin du level 38, après environ sept heures de jeu.

De plus, les six millions de jetons que couteront les blinds et antes durant ce premier niveau complet n'affecteront aucunement McKeenhen qui posséderait toujours près de 60 millions s'il s'absentait de la table durant ces deux heures trente. Il pourrait donc très bien quitter la table et laisser les short stacks disparaître...

Il y a bien sur peu de chances que ce scénario se réalise, néanmoins McKeehen peut prendre l'option d'attendre quelques éliminations avant de commencer à attaquer, il sera en freeroll pour une paire de millions de dollars avant de commencer sa journée.

*Une orbite à neuf joueurs durant le niveau 36 coutera 1,2 million (450K en antes + 250K + 500K). Jouer 50 mains à ce level coutera approximativement 6,67 millions

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus