Tournois Live 2

L'analyse des historiques de mains a toujours fait partie du poker, par Nicole Gordon

analyse historiques de mains brian hastings

En vacances de la Cornell University, il rentrera peut-être chez lui à Noël plus riche de 4,2 millions de dollars, mais Brian Hastings doit quand même se mordre la langue en ce moment-même.

4.500 km plus à l'ouest, à Santa Barbara, le front perpétuellement ridé de Brian Townsend a sans doute gagné un nouveau pli, son come-back triomphant de 2009 étant maintenant terni par la controverse entourant la victoire de son ami et collègue face à Isildur1.

Il est difficile de ne pas faire de parallèle entre la situation présente d'Hastings et de Townsend et celle du mondialement célèbre "M.I.T. blackjack team". Bien que le duo de chez CardRunners n'ait pas eu à endurer les bastonnades d'une arrière-salle de casino, leur réputation au sein de la communauté pokeristique souffre d'accusations infamantes de collusion.

Alors qu'au fond, ils n'ont rien fait de plus que d'utiliser leur cerveau et de s'engager dans un de ces rituels de braisntorming qui existent depuis aussi longtemps que des joueurs professionnels ont commencé à écumer les bateaux à aube sur le fleuve Mississipi. Leur petite conversation au coin du feu a juste bénéficié des nouvelles technologies.

Une indiscrétion de trop

Si seulement Hastings n'avait pas dévoilé sa main lors de cette interview avec ESPN.com. Il n'aurait jamais dû évoquer les détails de son gros travail préparatoire avant sa victoire à 4,2 millions de dollars contre Isildur1.

"Nous avons discuté une tonne de mains" a notamment déclaré Hastings. “En tout honnêteté, j’attribue la plupart du crédit (de ce gain de 4,2 M$, NDLR) à Brian Townsend. Brian est clairement le plus grand travailleur que je connaisse dans le poker. Il a analysé une base de données de 50.000 mains en heads-up jouées par Isildur1 et déterminé des sélections de mains en fonction des actions d’Isildur1 dans certains spots".

D’une certaine manière, je suis désolé que Brian n’ait pas eu ce gain à ma place. Évidemment je suis heureux et je le prend, mais Brian a fait une tonne de travail. Nous avons discuté une tonne de mains et les rapports faits par Brian, je lui en suis donc très reconnaissant ainsi qu’à Cole (South, NDLR)”.

L'erreur fatale d'Hastings aura donc été d'avoir dévoilé publiquement sa stratégie. Certains y verront l'exultation d'un matheux trop fier de ses neurones, d'autres un simple défaut de vigilance. Ni lui ni Townsend ne se doutaient apparemment des conséquences de cette révélation, à commencer par la suspension de leur statut de "red pro" Full Tilt pendant un mois. Le scandale ternit aussi la réputation de CardRunners, l'école de poker qu'ils ont passé tant de temps à construire, sans parler du coup porté à leur "meta-game" face à Isildur1, lorsqu'il décidera de réapparaître sur Full Tilt.

Un scandale pour rien

Mais toute cette histoire ne devrait même pas exister. Si Isildur1 n'était pas révéré comme un dieu dans la communauté des joueurs et des fans de poker online, le scandale n'aurait d'ailleurs sans doute jamais éclaté.

Les joueurs ont toujours partagé des informations sur leurs adversaires avec leurs amis, qu'il s'agisse de Doyle Brunson et de Puggy Pearson en train de discuter autour d'un buffet sur Fremont Street à Las Vegas en 1976 ou d'un groupe de posteurs sur le forum TwoPlusTwo, qui discutent d'un "régulier" des tables de NLHE à 5$/10$. La technologie se contente de rendre les choses plus simples. Et ça continuera, quelles que soient les mesures que prendront les sites de poker en ligne pour tenter de limiter le phénomène. Les joueurs n'arrêteront jamais d'échanger.

Full Tilt Poker a bien essayé de restreindre le "data mining" intensif sur leur site. D'ailleurs, depuis leur mise-à-jour logicielle du 9 juillet 2009, les joueurs ne peuvent plus importer de mains dont ils sont uniquement "spectateurs". Désormais, ils sont uniquement autorisés à importer les mains dans lesquelles ils ont été impliqués. Cependant, des sites comme Poker Table Ratings parviennent toujours à enregistrer toutes les mains du site et les mettent à disposition des internautes.

Hypocrisie quand tu nous tiens

Le fossé se creuse chaque jour davantage entre les joueurs du dimanche et ceux qui prennent réellement le temps d'analyser leur jeu. Et, tout comme les casinos n'ont pas été tendres envers les membres du M.I.T., des gamins qui utilisaient leurs aptitudes mathématiques pour faire sauter la banque au Blackjack, ceux qui se sentent incapables d'un tel niveau d'analyse de l'adversaire jettent à présent la pierre à Hastings et Townsend.

Le poker online évolue en permanence, il faudra bien que les gens le comprennent un jour. Aujourd'hui, c'est déjà un jeu très différent de ce qu'il était avant que l'UIGEA ne ferme beaucoup de sites aux joueurs américains. Avec un aquarium moins rempli de poissons et des pêcheurs toujours plus affutés, il faut désormais beaucoup plus d'astuce, d'observations et d'analyse qu'avant pour gagner. Les joueurs gagnants le comprennent. Les joueurs perdants ont juste du mal à l'accepter.

Téléchargez Full Tilt Poker
En attendant le retour de nos compères en ligne, pourquoi ne pas créer un compte sur la seconde plus grosse salle de poker en ligne au monde ? PokerNews vous parraine en vous donnant accès à quantité de tournois freerolls sur Full Tilt.

L'analyse des historiques de mains a toujours fait partie du poker, par Nicole Gordon 101

> Tournois Freerolls Club Pokernews
> EPT Deauville 2010 : Calendrier des tournois + satellites live et online
> Winamax Poker X-Mas Party : un package EPT Snowfest à gagner
> Everest Poker : Freerolls 500$ Club Pokernews

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus